Un chemin d'acceptation de soi

  Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais.

J'ai rassemblé ici

des témoignages,

des références,

des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...

CyriIIe

PS: le site s'enrichit des récits envoyés par les lecteurs.

 

PS2: si vous voulez être sûr de pouvoir toujours accéder à ce blog, merci d'enregistrer son adresse-racine: poemesgays.over-blog.org

 

  Mon parcours

 

Aller à l'accueil du blog

 

  M'envoyer un message

Affronter ses peurs

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

 

Ex hétéros: qq liens

 

Site ami

 

 

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les articles sous lesquels vous trouverez les dernières discussions actives:
 

22 aout 2015 • "Peinture" de la vie quotidienne d'un ado pas hétéro et mal dans sa peau

Eh bien...les larmes coulent. Je me vois, je me vois dans ton texte, je t'imagine seul comme je suis seule. Seule avec mes pensées dont je ne veux pas, seule face à tous ces obstacles, seule avec ma honte, ma culpabilité et mon desespoir. Mais j'essaye aussi de voir cette petite lumière, qui j'espère un jour, illuminera chacune de mes journées, pour enfin être apaisée.

 

 
Ai eu ce même parcours ... difficile .... je comprends donc tout à fait

.... n'ai pas vraiment eu le choix ... mais je ne regrette rien au final ... car ma famille compte plus que tout et je suis un père et un grand-père heureux
 
Bonjour,comme je te comprend.

Moi je viens de quitter ma femme apres 32 ans de mariage.

6 ans de discution apres avoir reveler que je rencontrais des hommes en cachette,6 ans de souffrance pour ma famille,pour finir par tout quitter,jaime un homme depuis un ans,quel bonheur pour cette nouvelle vie a 56 ans.

Courage.

Jean marie
 

25 juillet 2015  Prêtre et gay

Je cherche un prêtre homo sur Genève .

 

24 juillet 2015  coming out d'un père de famille

MERCI!! Merci pour ces lignes que je lis à présent et ce site que je ne découvre qu'aujourd'hui. J'aurais pu écrire ces mots tant ils sont le reflet de ma vie, ils collent à tout mon être. Moi aussi j'ai voulu faire(être) comme tout le monde, les copains, la famille, et puis c'était un non problème, oui j'avais envie d'embrasser certains garçons et plus encore , oui je suis tombé amoureux plusieurs fois de filles , eu des aventures, me suis marié car je l'ai aimé comme un fou, j'ai divorcé, j'ai eu deux garçons qui sont ce que j'ai de plus précieux...mais il y a ce manque, ce mal être, cette vie non aboutie, non comblée. Je suis droit, honnête , normal, pas moche du tout et plus jeune physiquement ( de 10 ans me dit on souvent) que ne l'indique mon âge réel. Mais voilà, je suis un sentimental , je rêve de trouver (enfin!) sur mon chemin un vrai amour réciproque, au masculin. Je ne sens pas du tout "pédé", dans le sens cliché. Il me manque juste un élément pour trouver l'équilibre. J'espère rencontrer cette personne encore plus fort aujourd'hui, sortir du placard pour profiter de la lumière , vivre MA vie et non plus celle de celui que j'ai construit au fil du temps. Être MOI ...Un luxe!

 

 

désirsJ’ai toujours été attiré par les hommes. Longtemps, j’ai considéré ces désirs comme étant de l’ordre du fantasme. Un fantasme secret, et les quolibets entendus ici et là (pd, tapette, fiotte...) m’ont rapidement convaincu de ne le dire à personne. Je me  considérais donc comme un hétérosexuel (enfin, disons que je me donnais beaucoup de mal pour être  se marier malgré...comme les autres et correspondre à ce que l'on attendait de moi) ayant  des fantasmes homos. Ainsi, je me suis marié, j’ai eu des enfants.

 

ruptureComment cette belle théorie sur moi-même a-t-elle volé en éclats? Je ne sais pas trop. Mais il y a eu une véritable rupture. Une prise de conscience après laquelle je ne pouvais plus revenir en arrière. La prise de conscience que je n'étais pas bisexuel mais homosexuel. Cela n'a pas été le fruit d'une réflexion mais plutôt une évidence qui s'est imposée à moi après un certain nombre d'expériences:


→ Échanger avec d’autres homos et me rendre compte que, mariés ou pas, eux-aussi avaient eu du mal à accepter de se dire "je suis homo". En fait, on naît hétéro; parce que les autres, et soi-même, on se considère par défaut comme hétéro, et on adopte donc un comportement d'hétéro, tant qu'on n'a pas pris conscience de ses désirs, et qu'on n'en a pas tiré les conséquences sur la façon dont on se définit.moi=PD
→ Me rendre compte à quel point j’avais honte de mes désirs homosexuels, et que pour moi, me dire "mes désirs homo, c'est juste des fantasmes" ou me dire "je suis bi", cela m’évitait surtout de dire "je suis homosexuel".
→ Me rendre compte, enfin, que je préférais, et de loin, et certainement depuis toujours, le sexe avec un mec au sexe avec une femme. Et quand je dis "le sexe", c'est beaucoup trop limitatif, je pense que vous me comprenez (il faudrait parler d'homosensualité).

baiser gay
Certains trouvent critiquable de vouloir absolument "se mettre dans une case" et disent  "vivons comme nous le sentons, un point c'est tout". Pour moi, j'éprouve le besoin de savoir qui je suis, et je ne peux pas le faire autrement qu'en utilisant des mots. Réfléchir à mon histoire personnelle, trouver une cohérence, comprendre...

 

marié et homo: mon parcours

commentaires

Lucier 27/07/2015 17:33

Ai eu ce même parcours ... difficile .... je comprends donc tout à fait
.... n'ai pas vraiment eu le choix ... mais je ne regrette rien au final ... car ma famille compte plus que tout et je suis un père et un grand-père heureux

Lucier 27/07/2015 17:30

Mon pseudo sur Facebook .... Lucien Patry
Pour Marc en particulier ... les autres éventuellement

Friendold 11/07/2015 00:55

Bonjour,

Je comprends vos situations. J'aimerais rencontrer un gars plus âgé que moi (j'ai 30ans) pour devenir des amants. Je suis à Mtl et je suis calme et reservé. J'espère que chacun de vous peut trouver la meilleur manière de se sentir mieux.

Bonne journée !

"Luc 94000" 01/07/2015 15:14

Bonjour,
J'ai 57 ans, marié depuis 32 ans, 3 enfants.
Depuis toujours je sais que je suis gay, j'ai toujours préféré le corps de l'homme, le sexe avec des hommes...
Mais voilà, le pressions sociale, familiale, religieuse font que je me suis marié.
J'ai aimé ma femme, la vie que nous avons vécu.
Elle connaît mes penchants, mais les pensait refoulés et sublimés.
Hors il y a un mois, elle est tombé sur le message d'un mec avec qui j'ai eu une brève aventure.
Elle me demande de choisir... Je sais qu'il me faut choisir... Je sais que ma sexualité trop longtemps refoulée à tendance à resurgir de plus en plus.
C'est un choix cornélien ou j'ai l'impression de devoir choisir entre deux propositions qui de toutes manières me feront souffrir et feront souffrir autour de moi.
J'aurais besoin de trouver une association, un groupe, quelqu'un qui puisse m'aider dans ma réflexion.
Je sais que ma situation n'est pas votre cœur de cible, mais peut-être pourriez vous me réorienter.
Merci aussi à ceux qui pourront m'éclairer de leur propre expérience, de leurs doutes, de leurs choix
mail : scenmnt (a) gmail.com
Merci
"Luc"

Pascal 15/07/2015 17:59

Bonjour Luc,
Si tu souhaites discuter et peut-être y voir plus clair, je reste à ta disposition. Toute mon amitié.

Friendold 11/07/2015 01:00

Salut Luc,

J'ai un ami qui fait partie d'une association et je pense qu'ils peuvent t'aider,. Je sais qu'il y a des personnes qui ont été marié et qui maintenant sont gays et libres dans sa peau. En espérant que tout va mieux pour toi.

Bonne journée !

salvadore 11/05/2015 22:20

moi c'est salvadoreavronsat j'ai 45ans,je suis un français,je suis à la recherche d'un rencontre serieuse

Friendold 11/07/2015 00:58

Bonjour,

Je suis latino, j'ai 30 ans et je suis à la recherche d'un amitié-complicité avec un gars marié et mature. Je suis réservé, calme et sérieux.

Merci et bonne semaine !

Moi 03/04/2015 23:05

Je suis un amant d un homme marier c est très dur dans les deux sens. Je suis pa se avec un homme et mon amant est marié avec une femme ont partagé mais a chaque séparation ont devient fou mais la souffrance de nos cœurs fait au a chaque fois que l ont retrouvé ont s éclate mais j en veut plus .il et partir en vacances avec ça femme et je suis fou de rage car il me manque et j aime l homme avec qui je vie mais mon amant et totalement différents a bientôt pour soulager votre souffrance bonne soirée moi seul avec ce trou behan dans cœurs

Friendold 11/07/2015 01:02

Salut,

J'imagine que la situation doit être difficile pour vous deux.

Je vous souhaite le meilleur.

Bonne journée !

Firmin1 29/04/2015 12:54

Bonjour, je vie aussi avec une femme depuis 32 ans, maintenant j'ai un amant depuis 6 mois c'est très difficile , et tellement bon.

Lucien 26/01/2015 18:38


Je viens de créer mon FB pour faire part de mon parcours de vie ... anonymement par contre.


Alors si vous êtes curieux ... venez m'y rencontrer.


Lucien PATRY

Lucier 24/07/2015 07:52

Pour Marc ...et d'autres
https://www.facebook.com/profile.php?id=100008925366139

Marc 24/07/2015 02:47

Salut Lucien, comment de trouver sur FB ? Merci. Marc

REJANE 04/07/2013 11:21


Bonjour, 


Je suis auteur-réalisatrice de films documentaires. Je souhaiterais dans mon prochain film donner la parole à ceux et celles qui ont eu le courage de faire cesser leur silence intérieur et
raconter leur virité. Je fais des films qui s'inscrivent dans le temps et la durée. Je donne la parole, je laisse parler les silences et les émotions. Dans notre société extrêmement normée,
j'aimerais donner un long temps de parole aux hommes et aux femmes qui ont choisi en toute conscience d'être eux-mêmes.


Merci pour vos réponses.

Réjane  

Claude 20/10/2012 00:15


Bonjour Cyril, 


Moi aussi j'ai été longtemps avec une femme, et j'ai même eu deux enfants, c'est fou comme je me retrouve dans tes propos. moi je me considère homo, jamais je ne reviendrais avec une femme,
 J'ai toujours eu au fond de moi l'envie d'avoir une aventure avec un homme quand j'était plus jeune, mais j'étais trop timide pour franchir le pas, alors la vie en à décidé autrement,
jusqu'au jour ou dans mon espris cela est devenu de plus en plus fort, et que j'ai franchis le pas,  et que j'ai beaucoup aimé cela, aussi bien l'acte (côté sexe), que d'aimer être dans les
bras de mon ami, j'y passerais des heures. Je peux trouver une femme très bellle mais cela ne me fera rien, par contre un homme qui me plais, me fera fantasmé, ou rêver, (car je suis honnête avec
mon ami) ce que je n'ais pas été avec mon ex-femme pour cause.


Avec mon ami, même si la vie n'est pas toujours facile, mon coeur bat toujours la chamade, j'ai de forts sentiments pour lui, je ne regrette pas d'avoir quitté mon ex-femme pour vivre ma vie, je
ne dis que rarement, mais à un moment de ma vie, j'était tellement mal dans mon corps et ma tête, que je voulais mettre fin à mes jours, certains ont dû le faire je pense.


La pression familliale est souvent très forte, et on à toujours peur de faire mal aux autres, les faires souffrir, alors que l'on souffre soit même, pour avoir franchis le pas, sincèrement les
personnes qui vous aimes, avant, vous aimerons après, moi je n'ais pas changé de comportement.


Cyril, ce que tu écris est très très fort, et criant de vérité, j'espère sincèrement que tu es heureux, 


bien amicalement


Claude 

alain 21/01/2012 23:59


prisoner de ma vie meme pa le droit de l arreter car ma femme a besoin de moi  mai j ai du mal avec cette vie j sais k j ne suis pa seul mai ca ne me consol pa plus j le dit issi car j nai
personne a ki le dire et puis plus envie den parler avec kelle kun j me referme sur moi meme comme un huitre pour nu plus voire se monde et cette vie j me leve travail et me couche et le temp
passe doucement pour conbien de temp ????????

alain 01/12/2011 20:14


vous les femmes ki aver epouser un homme gay ne soyer pa desu car vou aver fait ensemble une belle famille avec aussi du bonneur ne nou envouler pa on ne choisi pa d etre on lai a plus profont de
nous on a pu se batre contre nou meme lontemp mai la veriter nou ratrape un jour ou l otre tres dure pour vous et pour nous une torture car on vou aime toujour mai plus comme avent mai vou
resterai toujour nos femme de notre vie et pour moi la seul et l unque et vou ete formidable aussi donc ne soier pa triste le chemain continu et on sera toujour la pour vous nos femme de notre
vie et nos enfants meme si au debut nous somme un peu perdu comme vous bizz temdre a toutes 


 

JOSSS 07/06/2011 00:28



Bonjours,


ton histoire m a touché profondement tu as mis des mots a mes resentiments. En ton récit je  me suis vu sauf que mon début est un peu different, d ailleur c est un peu flou qu en meme, mais
je commence a le definir....


A l heure d aujourd hui je suis dans la periode d interrogation sur la suite a donner a mes aventures occassionnelles avec un mec...


MERCI @rvi"pa!



chris 07/12/2010 14:30



Où dois-je me situer ? Pour être ce que l'on attendait de moi , j'ai refoulé mon attirance vers les hommes , maintenant j'ai une famille des enfants ; je les aime tous et je ne voudrai pas les
faire souffrir alors je vis mon homosexualité en cachette . Oui j'aime les hommes et je ne peux pas m'en passer , j'aime ce contact . Vais-je pouvoir continuer longtemps ainsi , je ne le sais pas
, je ne sais plus trop où j'en suis . C'est  une grande souffrance .



Lucier 01/08/2015 17:58

Même parcours .... en ai pris mon parti après bien des étapes et des souffrances, et je parle pas du mal-être et de la culpabilité.
Ai crée un cpt FB pour en parler
https://www.facebook.com/profile.php?id=100008925366139
Consultez le si vous voulez après m'avoir contacté
Lucien

logique 03/10/2010 18:36



Vivre dificilement les deux


Je decouvre ce site. Une consolation. il n'y pas que moi, gay marié. Je le vis depuis toujours, depuis mon enfance, mon attirance a toujours été envers les hommes et les femmes. Maintenant marié,
je le gère comme je peux, des aventures avec des hommes et ma vie de couple. Une vie dificile, celle que de vivre une homosexualité clandestine et une vie de couple normale. Pour me conforter, je
suis toujours en quête d'hommes mariés aussi, une sorte de complicité totale. Le divilguer à ma femme, impossible, surtout que mes tendences avec les hommes c'est d'être passif surtout, même si
au lit je reste ouvert à tout. Mon entourage ne se doute de rien, je me comporte en homme "normal", dans mon travail ou avec mes amis. Ceux que je fréquente pour mes aventures vivent la même
chose sauf certains qui ne sont pas attirés par les femmes et en consquence, ils couchent avec leurs femmes juste pour cacher leurs homoséxualités et maintenir un certain équilibre dans le
couple. Ce n'est pas mon cas puisque ma femme est bien satisfaite avec moi, je le fais avec grand plaisir. Des fois je sent une fierté, une superiorité, celle que de vivre les deux, d'assumer
deux délicieux plaisirs, avec ma femme et les hommes mais au fond, surgit de temps à autre une culbalité, surtout celle que de vivre en cachant eternellement je que je suis vraiment.


 



Hervé 14/08/2010 00:07



Je rejoindrais Eva, dans son désir de refuser les étiquettes.

A mon sens, et au risque de choquer, notre souci (bi ou homo) vient du fait de trop penser en bi ou homo.
Un hétéro se pose-t-il la question au quotidien de son appartenance à la communauté des hétéros ? Non !
Pourquoi donc, homo, devrions-nous axer otre vie sur une vision homo ? La sexualité est, par définition, de l'orre de l'intime, du caché, donc.
Non que je dise qu'il faut vivre caché, loin de là. Mais en quoi notre sexualité devrait-elle guider nos pas dans la ville, en société ? En revanche, invité par ses voisins, ne pas renoncer à
cette soirée au motif u'il faudra y apparaître avec son cmpagnon ou sa compagne. Le plus naturellement possible.

Par chance pour nous lors de notre déménagement, plusieurs des habitants de la rue se sont arrêtés pour nous saluer gentiment, deux d'entre eux nous ayant lancé un "on vous invite un de ces jours
avec les riverains pour faire connaissancé". Sur le coup j'ai pris cela pour paroles en l'air. Mais un mois plus tard, nous recevions une invitation dans la boite aux lettres.
Sur le moment, mon compagnon ne savait comment réagir. Le jour J, nous y sommes allés.  Lui n'en menant pas large. En fait, ce fut très sympa, très simple aussi d'évoluer parmi ces nouveaux
voisins aussi accueillants. Du moins pour certains. Les autres ont fait bonne figure, et puis c'est tout : on n'est pas forcé de fréquenter toute sa rue non plus !

Ceci dit, pour en revenir à mon propos liminaire : nous ne nous présentons pas en tant qu'homme aimant un homme, mais comme un couple homme-homme.

Lorsque l'homosexualité se présente comme incontournable, dès le départ ou plus tardivement, l'envie est de vivre dans l'euporie du moment et de tout penser en tant qu'homo. Puis vient (ou
devrait venir) le temps plus serein ou être homo n'est qu'un aspect personnel de la vie de couple. La rive où ls hommes aiment les hommes n'est qu'une rive du coeur, pas un monde à part
!  

Même si, bien évidemment, quand on se découvre ou qu'on vit tardivement en phase avec sa réelle sexualité, celle-ci revêt un long moment une importance primordiale.  J'y suis passé.
Tout comme il est normal (et même sain) d'en passer par une phase de repli sur soi et d'égoïsme temporaire, est-il urgent, ensuite, de considérer savie sexuelle d'homo comme une simple
particularité, pas comme le cente de ce nouveau monde.

Du moins et-ce mon point de vue.

Et, croyez-moi, ce positionnement ne m'empêche en rien de soutenir activement de ma présence les sorties de films gays, aux expositions d'artistes gays ou de participer aux gayprides de mon
"quartier".

Mon message ce soir : ne pas focaliser, par trop, sur la sexualité, mais vivre pleinement et au quotidien quand cela est possible, une relation entre hommes ou entre femmes. Ma soeur vit
aujourd'hui avec sa compagne depuis 30 ans !

Hervé



un chemin d'acceptation de soi 21/08/2010 22:51



Plusieurs remarques


1- Si la sexualité est de l’ordre de l’intime, du caché, l’orientation sexuelle, elle, est au moins pour les hétéros, de l’ordre du public (les hétéros n’essayent pas de faire passer leur femme
pour une colocatrice...!)

2- Il ne s’agit pas de “tout penser en tant qu'homo”, néanmoins, l’homosexualité ne change pas que la sexualité. Par exemple, notre rapport aux hommes n’est pas le même (les hommes hétéros ont
entre eux un rapport souvent fondé sur la rivalité, qui s’accentue en présence d’une femme. On a du mal à rentrer dans ce “jeu”-là quand on est homo... Et c'est un "jeu social" que l'on observe
au sport, mais aussi au boulot...). Et oui, plusieurs fois par jour les hétéros affirment leur orientation sexuelle en "faisant les hétéros", mais ça, c'est normal et personne ne le remarque...


3- Mon message ce matin: je me garderais de sentences normatives. Je voudrais que chacun se donne le droit de "vivre sa différence" ou de réclamer le "droit à
l'indifférence". Voire les deux ?


Amitiés



Eva 27/05/2010 21:18



AAARFFF ...


La société nous fait payer les carcans ancestraux!!!


A quand ce monde où le bonheur d'autrui nous fera sourire quel qu'il soit?


Je me sens un peu décalée avec ce qui est dit, mais beaucoup de choses me sont familières dans vos dires ...


Hétéro, bi, homo : bah , moi, je sais pas qui je suis ... et je crois que je n'ai aps envoe de me coller d'étiquette! ...


oh oui j'ai du chemin à faire encore lol!!!


D'ailleurs, les coms datent de 2009 ... z'en êtes où today guys????



chris 07/12/2009 15:47


bonjour ,
depuis toujours attiré par les hommes , je n'ai jamais pu avouer mon homosexualité par peur du rejet (issu d'un milieu rural avec beaucoup de préjugés sur les PD) , je me suis marié , j'ai des
enfants et même des petits enfants et je les aime tous y compris ma femme . je l'ai trompée 2 fois avec des hommes . je souffre car je ne vis pas pleinement ma vie - je triche finalement - par
moments je me déteste car je trompe tout le monde . j'essaie de me débarrasser de cette attirance et de ces fantasmes mais je n'y arrive pas . j'admire ceux qui réussissent à franchir le pas , moi
j'ai peur de tout perdre .


Firmin1 29/04/2015 13:03

Bonjour, je suis exactement dans ta situation , peur de tout perdre depuis 5 ans, ou j'ai commencer à voir des hommes, maintenant j'ai un amant que je vois toute les semaine avec l'accord de ma emme, mais c'est insupportable et tellement bon, je ne sais plus m'en passer.

James 30/10/2009 22:11


Je suis un homosexuel qui a vécu une expérience de bisexualité. Dans le sens où j'ai commencé avec des hommes, j'ai continué avec des hommes tout en ayant une femme et un enfant, et depuis mon
nouveau célibat, je continue exclusivement avec des hommes.

Une notion importante: l'amour. J'ai été profondément amoureux de ma concubine. Cela ne m'est jamais encore arrivé avec un mec, c'est juste animal, instinctif...

Si tu veux avoir d'autres avis, d'homos homme / femme et d'hétéros femmes, je te suggère de t'inscrire sur le forum que j'ai créé il y a moins de 1 mois. Les réponses, seront peut-être plus
diverses.

http://immeubledenface.xooit.fr
Je valide ton inscription dès que je reçois la demande.

Bises,

James


James 30/10/2009 20:52


Hello Cyrille,

Je fais un copié-collé de ma dernière réponse sur mon blog :

Et si on prenait le problème à l'envers? Quelles sont les significations socio-religieuses qui se cachent derrière eux?

Hétéro : comme tu le dis, c'est la norme. On est présumé hétéro dès la naissance. Le terme en lui-même n'est pas utilisé chez les hétérosexuels. Ce sont les gays qui, revendiquant le droit à la
différence, ont impliqué cette appellation.
Dans cette caste, il est tout simplement impensable que 2 hommes couchent ensemble ou alors il sont pédés.

Bi : les hétéros les appellent à voile et à vapeur, il saute sur tout ce qui bouge etc. Il y a une connotation perverse où tout est basé sur le sexe (oh my God! Rires). Pour la société originelle
et la religion, c'était des envoyés du Malin, qu'il fallait éviter à tout prix. A présent, ça passe mieux. Il a fait ça avec des hommes, ouais mais il est pas pédé car il a une copine, il devait
être bourré etc.

Homo : alors là tout y passe : de la caricature genre la "cage aux folle" à c'est qu'un enculé, tarlouze, suceur de bites,... Bref un mec qui n'en est pas un, un bon à rien indigne du clan masculin
et sur lequel on ne peut compter.

Les mentalités évoluent certe mais ces notions sont toujours ancrées...

Si on suit ces définitions, un homme qui a une attirance pour un autre homme tout en assumant une sexualité hétéro, est bisexuel.

Et c'est là où je veux en venir: on est asexué jusque dans les premières semaines qui suivent la fécondation. La différenciation sexuelle ne se fait que par les imprégnations d'hormones mâles ou
pas. Si hormones, on aura un pénis et tout les reste, si pas d'hormones, le pénis ne pousse pas et il devient le clitoris. Il y a donc dans notre genèse profonde une bisexualité initiale.

Je me souviens en avoir parlé avec mon médecin : pour elle, un hétéro ne pense même pas à avoir une relation avec un autre homme; un homo est "dégouté" à la seule pensée du sexe féminin. Tout les
reste, dont je crois nous faisons partie, est de la bisexualité qui peut s'exprimer selon certains degrés en fonction de ce que l'on préfère au fond de soi.

Il n'y a pas un bisexuel mais des bisexuels tous différents.

Bises,

James


CyriIIe 30/10/2009 21:14


Je ne suis pas d'accord avec ton médecin. Un homosexuel n'est pas forcément "dégouté" à la seule pensée du sexe féminin. J'ai été marié pendant plusieurs années, j'ai des enfants, pourtant
je suis homosexuel et pas bisexuel. Je suis homosexuel car je me suis rendu compte que ce qui me convient vraiment, c'est de vivre avec un homme. Toi tu te considères comme homosexuel ou
bisexuel?


un chemin d'acceptation de soi 30/10/2009 19:12


J'invite les lecteurs intéressés par le sujet à lire également les commentaires sous l'article "un contact" du blog fandeshommes .