Un chemin d'acceptation de soi

  Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais.

J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...

CyriIIe

PS: le site s'enrichit des récits envoyés par les lecteurs.

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com

 

_____________________

Pour être sûr de continuer à accéder à ce blog, enregistrez son adresse-racine: poemesgays.

over-blog.org

 

  Mon parcours

 

Aller à l'accueil du blog

Dernier témoignage reçu:

Mon éclosion

mon éclosion

 

Affronter ses peurs

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

 

En parler à quelqu'un...

Liens sur le thème "ex hétéro"

 

Dessins érotiques gays

Les lapins en peluche rêvent-ils de carottes électriques ? (dessins érotiques gays) :

bearwaterfish

 

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Titus18 juin 2017témoigner
Je vais vous expliquer mon histoire...j'ai rencontre un homme sur un site gay moi etant separe avec une fille de 16 ans et lui separe avec 2 filles une de 4ans et une de 3...nous essayons de nous voir quand on sait, cest a dire 1x par semaine ou 2 mais la situation est un peu delicate dans le sens ou personne est au courant. Son ex lui demande de garder les enfants quand elle travaille mais a son domicile a elle, ou quand elle l'invite a diner ou pour faire le jardin cuisiner et faire les taches menageres mais n'ont pas instaure de garde pour les enfants....il retourne ensuite a son appart pour dormir.....nous vivons une belle histoire mais une crainte de ma part s'est installee donc je sais pas comment je dois reagir.si quelqun connait la meme situation ce serait sympa de m.eb dire un peu plus merci
 
Anonyme74917 juin 2017Guérir de l'homosexualité
L'hommosexualité N'EST PAS UNE MALADIE ON N'EN GUERRI PAS ON EN FAIS LE CHOIX C TOUT ET PERSONNE NE VAS FORCER QUICONQUE A ETRE CE QUI POUR LUI EST "NORMAL". PERSONNE N'EST NORMAL ON EST TOUS DIFFÉRENT.
 
 
je lis avec attention les témoignages, je suis perdu voulant être moi et ne pas faire souffrir autour de moi...Les témoignages sont déjà anciens y a t 'il des nouvelles de Nathanael et des autres pour savoir la suite
 
Marco30 mai 2017Prêtre et gay
Bonjour Ermite, pourriez-vous m'informer sur ces Eglises en Belgique plus tolérantes envers les homosexuels?
 
 
 
 
Mon dieu que ça fait du bien de vous lire, j'ai 37 ans et autant d'années de souffrance, je me suis séparé de la femme il y a un an, nous avons eu 3 enfants magnifiques, depuis quelques mois je vis avec une femme formidable, mais à force de parler elle a su percer mon secret et ça m'a libéré, je l'ai par la suite annoncé à mes parents et à mon frere, je ne sais plus où j'en suis !! Si mon message est clair répondez moi, je souffre je ne sais plus que faire je suis torturé, suis je bi, suis je homo, pour moi je suis bi avec une attirance beaucoup plus forte pour les hommes....
 
Bonjour j'ai 55 ans marié 4 enfants. Et après de nombreux plan sexe gay j'ai fait la connaissance il y plus d'un an d'un homme de 51 ans qui vis avec un homme. nous nous sommes rencontrés sur un site gay et depuis nous vivons le grand amour. Pas un jour sans sms et les week-end sans sont longs. Par contre nous nous voyons 1 à 2 fois par semaine et c'est un pur régal. Je sais que cette relation restera une relation d'amants car il adore son compagnon avec lequel il vit depuis 8 ans. Mais quel bonheur de se voir , de s'embrasser , se caliner , causer , rire et faire l'amour.Je vis avec cet homme une relation amoureuse homosexuelle forte et intense. Et c'est super beau d'autant que je ne pensais jamais vivre ce que je considère comme le summum de mon homosexualité : aimer un homme qui m'aime. Mais je suis réaliste et je sais qu'un jour il faudra l'oublier. Mais oublie-t-on vraiment un amour? Didier
 
Bonjour,
Témoignage touchant et bouleversant !
Vraiment...
La gorge nouée et le regard trouble, j'écris ces quelques mots pour vous dire tenez bon, courage vous êtes sur le bon chemin : le vôtre !
VIVEZ JUSQU'A LA FIN QUOIQU'IL ARRIVE !
 
Bonjour,
je suis gay et amoureux d'un homme marié et deux enfants. Votre témoignage fait écho en moi et m'interroge sur la situation de mon amant et s'il souffre tout comme vous de la situation.
Je commence à souffrir également de la situation car je sais que plus le temps va passer plus il me sera difficile de le quitter.
Cette semaine nous nous sommes disputés sur un malentendu mais en arrière plan pour moi il y avait cet intention de le quitter mais cela est déjà bien difficile à faire et même à l'imaginer.
Je vous souhaite du courage surtout celui de vivre pour vous donc une vie qui soit la vôtre !
cela demande courage et énergie mais au final vous gagnez beaucoup en liberté et enfin vous pourrez être !
portez vous bien !

Je suis heureux d’avoir trouvé ce blog car j’y trouve moi aussi un écho à ma situation.


J’ai bientôt 50 ans, suis marié depuis 22 ans et père de 3 grands enfants. Je n’ai jamais eu aucun doute sur le fait que j’étais homosexuel, totalement et pleinement attiré par les hommes. Même si, moi aussi, j’ai pu avoir des aventures féminines étant plus jeune, un peu pour faire comme tout le monde ou parfois tout simplement par amitié et tendresse… J’ai souvent entendu, comme certains d’entre vous, que je devais être bisexuel, puisque j’étais marié et père. Mais non, aucun doute, je suis bien homosexuel, et pas du tout malheureux ni honteux de l’être : pourquoi le serais-je puisque c’est tout simplement ce que je suis, naturellement et profondement.


Je me suis marié pour un ensemble de raisons. A la fois pour donner l’image de celui qu’on attendait que je sois : mes parents, ma famille, mes amis, mon milieu social, la société en général. Et pourtant j’avais toujours eu des relations sexuelles et amoureuses avec des hommes, je n’y trouvais aucune honte… L’autre raison majeure a été la rencontre avec ma femme, qui est encore à ce jour la personne la plus remarquable que j’aie rencontrée : une femme séduisante, sensuelle, fantaisiste, d’une infinie intelligence humaine. Nous avons d’abord été amis, puis amants. C’est moi qui ai fait le premier pas, car j’ai eu la certitude que si je devais fonder une famille, cela ne pourrait être qu’avec elle. Elle connaissait ma sexualité, mais elle devait m’aimer elle-même suffisamment pour prendre le risque de tenter l’aventure avec moi…


Aujourd’hui, mes sentiments à son égard n’ont fait que grandir. Bien sûr nous avons eu des hauts et de bas, bien sûr le sexe n’est plus du tout ce qu’il était. Mais nous nous aimons beaucoup, pas seulement parce que nous avons trois enfants; pas seulement pour donner une image rassurante à notre entourage. Tout cela compte bien sûr, mais avant tout, nous nous aimons toujours. Une des choses les plus belles et les plus émouvantes que j’aie eu la chance d’entendre fut lorsque ma femme me dit qu’elle m’aimait comme j’étais et que si je n’étais pas ce que je suis, elle ne m’aimerait peut-être pas autant, ou peut-être pas de la même manière…


Aujourd’hui j’aimerais rencontrer un homme, marié comme moi, qui ne me juge ni pour les choix que j’ai fait ni pour ceux que je n’ai peut-être pas eu le courage de faire. Un homme qui, comme moi, recherche la complicité, le plaisir, la tendresse dans la vérité de ce que nous sommes. Depuis plus de vingt ans, mes relations homosexuelles sont erratiques, inégales, parfois très satisfaisantes sexuellement, mais très vite l’absence de projet possible fait que cela s’arrête. C’est ainsi, et je dois l’accepter. Alors aujourd’hui, à travers ce blog, je lance une petite bouteille à la mer, dans l’espoir que parmi vous, qui êtes parfois dans une situation proche de la mienne, il y ait l’amant dont je rêve.


Merci,
Nathanael.

. un chemin d'acceptation de soi - dans Homme marié gay (choisir)
commenter cet article

commentaires

Cédric 03/09/2017 18:31

Bonjour,
J'ai déjà laissé un message le mois dernier et souhaite réellement avoir une relation "amant" avec un homme marié, qui puisse comprendre les difficultés à vivre en couple avec enfant et de ne pas assouvir les besoins de vivre avec un homme. Je suis entre Angers et Cholet, je rencontre des hommes pour des plans cul, mais comme le dit Philippe, Basta une fois l'acte réalisé. Les échanges sexuels et verbaux m'aideraient à mieux gérer cette situation de couple parfois difficile. J'ai plus de fantasme avec un homme qu'avec ma propre moitié qui n'y ai pour rien. N'hésitez pas à laisser des messages sur ce site qui est plutôt bien fait. Pour des raisons de sécurité, j'utilise des adresses mails jetable... A bientôt je l'espère!

Cédric 27/08/2017 10:10

Bonjour Philippe,
Ta situation est la même que la mienne. Je rencontre également des hommes et même fait une rencontre plus sérieuse, mais n'étant pas "dispo" à 100%, cette relation vient de s'arrêter. J'habite dans le Maine et Loire entre ANGERS et CHOLET. Moi aussi, j'aimerais bien en discuter, pourquoi pas se rencontrer, je serais plus alaise... Cela pourrait peut-être nous aider? En revanche, je ne connait pas ta situation géographique en terme de proximité? Pour info, je suis marié, 1 enfant et 42 ans. A+ peut-être...

Pierre 06/07/2017 18:30

Je lis aussi ces articles j'aimerais bien échanger avec d'autres personnes de ce sujet étant moi même bi, marié avec de grands enfants, je trouve tellement de bonnes choses auprès de personne de même sexe,c'est une autre vie.
A bientôt

Anonyme 27/06/2017 18:26

Bonjour Nathanaël,

stef 05/06/2017 22:39

je lis avec attention les témoignages, je suis perdu voulant être moi et ne pas faire souffrir autour de moi...Les témoignages sont déjà anciens y a t 'il des nouvelles de Nathanael et des autres pour savoir la suite

Philippe 18/08/2017 22:33

Bonjour Stef,
Je suis marié et je rencontre des hommes, je voudrais bien trouver un amant, mais je ne trouve pas, les mecs c'est que pour le plan cul et basta, on se connaît plus. Je souffre de cette situation tous les jours, j'aimerais rencontrer quelqu'un à qui en parler. Je ne sais pas d'où tu es, moi suis de vendée. Si ça te dit qu'on puisse discuter par mails, n'hésites pas. Merci.

Benoit 14/04/2016 09:44

Bonjour Nathanael, et bonjours à vous autres lecteurs de cet article...

Ton témoignage me touche et je suis sur le même chemin que toi, en plus compliqué peut être. Je trouve tes mots très justes et cela colle parfaitement à ce que je vis.
Je retrouve les même élans à propos du mariage, la même complicité avec ma femme et aussi un véritable amour de sa part, c'est une personne magnifique. Je suis fier de nos 4 enfants et par là fier de ce que nous avons réussi à deux.
La grosse différence est que je me sais homo depuis que je suis jeune adulte, et pourtant je ne l'ai jamais vécu jusqu'à ce que, il y a deux ans, cela me rattrape. J'étais enfermé avec mon secret et cela m'a tellement pesé que je l'ai enfin dit à ma douce, cela fait une semaine.
Sa réaction m'a étonné, je pensais qu'elle me rejetterait et au contraire elle m'a accueilli... c'est douloureux pour l'un comme l'autre mais elle me garde son amour, elle est prête à continuer le chemin avec moi... par contre elle me demande de choisir le chemin que je veux prendre, elle me veut heureux.
Ce choix est probablement l'un des plus durs et au fond de moi, comme tu le dis si bien, je me sens homo... ma femme me dit tu es "bi" je suppose que cela serait trop violent pour elle de dire que je suis homo... bref un autre pas est encore à franchir... celui ci sera encore très douloureux.
Ta proposition de partager me plait beaucoup. Comment pouvons nous communiquer ?
Benoit

martin 08/03/2015 05:40

moi aussi, j'ai 50 ans , je suis marié et j'ai 3 enfants. Mon homosexualité s'est réellement révélée après mon mariage quans un jour j'ai eu le coup de foudre pour un garçon. Depui, je subis ma vie et c'est dur de vivre sans pouvoir être soi même. J'aimerais échanger, partager. Mais comment ? merci . Martin

Paul 30/11/2014 15:41


Salut Nathanael, Jiji et Damien,


 


Dans la même situation que vous, je me demande en fait s'il existe un compromis acceptable pour les bis/homos que nous sommes et notre besoin d'une vie stable et néanmoins épanouissante dans et
avec nos familles respectives...  Il est certain que nos attirances pour d'autres hommes n'atténuent en aucun cas toutes les autres qualités et valeurs qui nous animent... Au fond,
existe-t-il des couples mariés, heureux et vivant en harmonie, dont les épouses acceptent sereinement les aventures (ou idyles) homosexuelles de leur mari?


 


Si tel devait être le cas, je suppose qu'aucun homme dont l'équillibre serait ainsi (peut-être) retrouvé, ne s'exprimerait ici sur ce blog. Car à vous lire comme d'autres témoignages, des
instantannés de vie où le désarroi de certains est encore palpable, j'ai le sentiment que les crises ne sont pas encore résorbées ni apaisées. Pour les uns, l'acceptation est certes le pas le
plus décisif et libérateur de leur vie. Mais cela ne fait pas encore - du moins selon les témoignages de ce blog - des hommes pleinement épanouis et heureux dans leur désir le plus
profond... de rencontrer et de vivre avec l'être aimé. Est-ce que je me trompe?


J'éxagère à peine en admettant que l'adultère est quasi "traditionnel" dans notre culture. Certaines statistiques sont éloquentes, les hommes restent des chasseurs! Combien
d'épouses se savent-elles trompées par leur mari hétéro (qui voient d'autres femmes)? Et pourtant, leur couple résiste et surmonte, manifestement plus aisément que si le mari s'amusait
avec d'autres hommes... Question d'aprioris sur l'homosexualité que nos générations (40-50 ans) n'ont pas admis comme les plus jeunes générations?


Au fond, attendons-nous de nos épouses qu'elles nous disent: "Ok mon chéri, je reste à tes côtés pour la vie, vis la tienne sereinement et pleinement. Je serai toujours là pour toi..." Est-ce
complètement utopique d'imaginer tel compromis? Où y'a-t-il au contraire des couples qui se sont réellement retrouvés voire renforcés par de tels arrangements?


J'aimerais lire ou entendre un gars me dire: " oui, elle sait et en dépit de mes écarts, nous nous aimons toujours avec confiance et complicité réciproque... " Utopie?


Paul

wild Wind 20/11/2014 17:47


salut! joli blog!! ça m'a bcp aidé à assimiler tas de choses!! et j'ai envi de parler! mais pas en public! ciao! Merci aussi à Jiji

Nathanael 09/11/2014 12:31


Salut Damien,


Je crois qu'on est tous les deux dans des situations assez proches, même si nous y sommes arrivés par des chemins différents...


Moi aussi je privilégie les saunas, leur ambiance chaude et rassurante. Celui où je vais est plutôt hors circuit, avec un public mélangé, et pas mal de mecs mariés d'ailleurs.


A chaque fois que j'y vais, je ressens le frisson de l'aventure en me déshabillant, et en même temps j'espère toujours rencontrer un mec sympa avec lequel on pourra AUSSI parler, rigoler,...


Si ça te dit, on pourrait parler un peu plus de tout ça tous les deux?


A bientôt j'espère,


Nathanaël.

JIJI 07/11/2014 11:17


Bonjour Damien


J'ai reçu ton message hier, comme tout le monde je pense. Juste avant de commencer, il n'ya pas de mode hétéro comme ni de mode homo, c'est pour cela que je m'insurge. Il y a la vie que tu as
choisi comme celle de Nathanael et moi qui sont différente. Etre homo n'est pas seulement qu'une vulgaire histoire de "Cul".


Lorsque je me suis enfin accepté et de même réaliser mon coming-out à 53 ans, je  n'ai pas envi de me faire sauter comme une bête.


Tu vois actuellement je partage une relation réguliére avec un garçon qui est en couple, malheureusement. Il est doux, tendre, apaisant, merveilleux, un excellent masseur et m'apprend à grandir.
Je l'aime profondement et nos relations sont plus forte. Je sais que pertinemment que cette histoire s'arretera un jour mais je sais ce que je veux audjourd'hui.


Je suis comme toi sur ce blog qui n'est pas un site de rencontre mais l'espoir de trouver un jour une personne qui attrapera mon message.


J'ai 53 ans (sportif, curieux, très relationnel ) et j'aimerai partager comme la délicatement exprimé Nathanael, un garçon qui partage les mêmes valeurs que moi sans apporter un jugement sur nos
vies, un garçon ouvert  à l'être humain et non la bête de sexe que je ne supporte pas, un garcon avec de la prestance comme j'ai pu rencontrer Richard, gay, avec une classe, une culture
 lors d'un diner dans un bar branché dans le Marais, un garçon doux, sensible, aimant et cultivé et enfin partager de merveilleux moments. Je suis comme Julia Roberts, je cherche mon prince
charmant.


Je dois partagé mon temps sur Paris où je suis célibataire en semaine et représenter l'époux standard du weekend en province. Cela devient de plus dur et comme je suis sensible, je ménage mon
épouse et en même temps comme hier après de différents echanges, annoncer ma differénce, mes valeurs et la rupture des principes que lon m'a transmis. Je suis en pleine révolte. Même si je suis
différent d'elle, il faut qu'elle accepte. Je souffre Damien de cette vie mais le chemin se dessine plus vite que je pensais. Il reste néanmoins mes enfants et je ne vois pas encore leur dire,
bonjour mes grands, "Je suis homo et je quitte maman".


La seule chose qui me fait vibrer c'est mon impatience à retrouver ma vie sur Paris, mes 3 merveilleux amis (homme-femme) qui partagent mon petit secret, mon resto Aux Maronniers dans le Marais
où je me sens bien et comme je suis ouvert en communication, je cotoie de plus en plus de personne, ma liberté de plaire, ma liberté de sortir, enfin le bonheur. Il me manque tout simplement un
être cher.


Je vous embrasse


JIJI


 

damien 06/11/2014 17:52


Bonjour,


Moi aussi je suis marié, cela fait maintenant 21 ans, j'ai 50 ans et des enfants.


Une expérience homo assez soft à 34 ans et puis plus rien car j'avais honte de moi. Et puis les années ont passées et le fantasme est revenu. La lassitude probablement d'une vie sexuelle sans
surprise et l'envie d'un corps senbable qui connait bien le plaisir des garçons.


Je n'avais jamais osé trompé ma femme si ce n'est que cette seule et unique expérience et puis un jour comme par vengeance d'un manque de sexe épanoui je me suis rassuré sur ma virilité en allant
voir à 48 ans une prostituée.


Aucun remord, aucune honte et une envie de sexe insasiable.


Rencontres coquines avec des mecs dans des lieux de drague, plages gay et naturisme je me suis totalement décomplexé avec mon corps. (Je suis à 50 ans assez bien conservé et prend soin de mon
apparence). J'ai arrêté très rapidement ces lieux de drague et préfère l'ambiance et l'hygiène des sauna gays que je fréquente assez régulièrement.


Ce n'est pas l'extase avec mon épouse mais cela me permet d'assouvir mes besoins et mes envies car je suis fondamentalement orienté vers un mode de vie hétéro. J'ai probablement trouvé ainsi mon
équilibre et une forme de sérénité dans ma vie de couple.


De là à dire que cette situation pourra perdurer, je n'en suis pas sûr.


En attendant et pour le moment je le vis plutôt bien. Double jeu et même pas honte.


Suis le seul dans ce cas, tel est ma question...


 

Jiji 31/10/2014 22:35


Bonsoir Nathanael 


Cela fait deux fois que je relis ton récit, une tranche de notre vie


heureuse,amoureuse et complice avec ton épouse et ton homosexualité. 


Je suis comme toi à la recherche d un garçon avec qui je peux partager de la tendresse, une complicité,  un regard, enfin être heureux.


Mon histoire est différente et j'ai grandi à travers ce blog où j'ai pun laisser mon empreinte avec mon récit.Je sais qui je suis aujourd hui et je n'ai plus honte comme je pouvais l
exprimer. 


Contrairement  à toi, je parage depuis 33 ans ma vie Cath et nous avons 2 enfants . Aujourd'hui je vis à Paris,seul, depuis 5 ans pour ma vie professionnelle. Ce fut une aubaine pour moi,
enfin je pouvais revivre.Depuis 5 ans la situation  se dégrade et nous nous sommes perdus.Nous prenons deux caps différents et elle n accepte pas cette divergence. 


J ai découvert ma sexualité  à travers un masseur naturiste gay et j'ai aimé  les caresses d un garçon. Dans mon récit j'ai pu d'écrire ce parcours qui est loin d être achevé. 


Comme toi, je lance cette petite bouteille à la mer dans l espoir de rencontrer une âme seule .


Je t embrasse


Jiji


 

romain 30/10/2014 15:46

bonjour, suivant la région où vous habitez, votre corpulence et l'aspect physique que vous dégagez, je recherche depuis tellement longtemps la même chose... mais je n'ai jamais trouvé...