Un chemin d'acceptation de soi

  Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais.

J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...

CyriIIe

PS: le site s'enrichit des récits envoyés par les lecteurs.

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com

 

_____________________

Pour être sûr de continuer à accéder à ce blog, enregistrez son adresse-racine: poemesgays.

over-blog.org

 

  Mon parcours

 

Aller à l'accueil du blog

Dernier témoignage reçu:

Mon éclosion

mon éclosion

 

Affronter ses peurs

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

 

En parler à quelqu'un...

Liens sur le thème "ex hétéro"

 

Dessins érotiques gays

Les lapins en peluche rêvent-ils de carottes électriques ? (dessins érotiques gays) :

bearwaterfish

 

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Titus18 juin 2017témoigner
Je vais vous expliquer mon histoire...j'ai rencontre un homme sur un site gay moi etant separe avec une fille de 16 ans et lui separe avec 2 filles une de 4ans et une de 3...nous essayons de nous voir quand on sait, cest a dire 1x par semaine ou 2 mais la situation est un peu delicate dans le sens ou personne est au courant. Son ex lui demande de garder les enfants quand elle travaille mais a son domicile a elle, ou quand elle l'invite a diner ou pour faire le jardin cuisiner et faire les taches menageres mais n'ont pas instaure de garde pour les enfants....il retourne ensuite a son appart pour dormir.....nous vivons une belle histoire mais une crainte de ma part s'est installee donc je sais pas comment je dois reagir.si quelqun connait la meme situation ce serait sympa de m.eb dire un peu plus merci
 
Anonyme74917 juin 2017Guérir de l'homosexualité
L'hommosexualité N'EST PAS UNE MALADIE ON N'EN GUERRI PAS ON EN FAIS LE CHOIX C TOUT ET PERSONNE NE VAS FORCER QUICONQUE A ETRE CE QUI POUR LUI EST "NORMAL". PERSONNE N'EST NORMAL ON EST TOUS DIFFÉRENT.
 
 
je lis avec attention les témoignages, je suis perdu voulant être moi et ne pas faire souffrir autour de moi...Les témoignages sont déjà anciens y a t 'il des nouvelles de Nathanael et des autres pour savoir la suite
 
Marco30 mai 2017Prêtre et gay
Bonjour Ermite, pourriez-vous m'informer sur ces Eglises en Belgique plus tolérantes envers les homosexuels?
 
 
 
 
Mon dieu que ça fait du bien de vous lire, j'ai 37 ans et autant d'années de souffrance, je me suis séparé de la femme il y a un an, nous avons eu 3 enfants magnifiques, depuis quelques mois je vis avec une femme formidable, mais à force de parler elle a su percer mon secret et ça m'a libéré, je l'ai par la suite annoncé à mes parents et à mon frere, je ne sais plus où j'en suis !! Si mon message est clair répondez moi, je souffre je ne sais plus que faire je suis torturé, suis je bi, suis je homo, pour moi je suis bi avec une attirance beaucoup plus forte pour les hommes....
 
Bonjour j'ai 55 ans marié 4 enfants. Et après de nombreux plan sexe gay j'ai fait la connaissance il y plus d'un an d'un homme de 51 ans qui vis avec un homme. nous nous sommes rencontrés sur un site gay et depuis nous vivons le grand amour. Pas un jour sans sms et les week-end sans sont longs. Par contre nous nous voyons 1 à 2 fois par semaine et c'est un pur régal. Je sais que cette relation restera une relation d'amants car il adore son compagnon avec lequel il vit depuis 8 ans. Mais quel bonheur de se voir , de s'embrasser , se caliner , causer , rire et faire l'amour.Je vis avec cet homme une relation amoureuse homosexuelle forte et intense. Et c'est super beau d'autant que je ne pensais jamais vivre ce que je considère comme le summum de mon homosexualité : aimer un homme qui m'aime. Mais je suis réaliste et je sais qu'un jour il faudra l'oublier. Mais oublie-t-on vraiment un amour? Didier
 
Bonjour,
Témoignage touchant et bouleversant !
Vraiment...
La gorge nouée et le regard trouble, j'écris ces quelques mots pour vous dire tenez bon, courage vous êtes sur le bon chemin : le vôtre !
VIVEZ JUSQU'A LA FIN QUOIQU'IL ARRIVE !
 
Bonjour,
je suis gay et amoureux d'un homme marié et deux enfants. Votre témoignage fait écho en moi et m'interroge sur la situation de mon amant et s'il souffre tout comme vous de la situation.
Je commence à souffrir également de la situation car je sais que plus le temps va passer plus il me sera difficile de le quitter.
Cette semaine nous nous sommes disputés sur un malentendu mais en arrière plan pour moi il y avait cet intention de le quitter mais cela est déjà bien difficile à faire et même à l'imaginer.
Je vous souhaite du courage surtout celui de vivre pour vous donc une vie qui soit la vôtre !
cela demande courage et énergie mais au final vous gagnez beaucoup en liberté et enfin vous pourrez être !
portez vous bien !

 



Très touché par vos différents témoignages, je souhaitais réagir et y ajouter mon récit de vie. D'une part parce que découvrir vos vies plus ou moins similaire à la mienne c'est un peu rassurant, d'autre part, car je ressens aujourd'hui le besoin d'exprimer publiquement (...ou presque!) ce que je vis.
 
Voilà, je crois que j'y arrive... J'ai très peur mais j'y arrive! Cette fois, je vais y arriver... J'ai depuis quelque temps déjà changé d'état d'esprit, la question n'est plus partir ou rester, mais quand m'affirmer devant cet évidence, bi ou gay! Je me sens aujourd'hui plus gay qu'hétéro ou bi, aussi difficile à dire ou à écrire que se puisse être, c'est mon orgueil et ma virilité d'homme marié qui en prend un coup, tant pis. Il faut savoir un jour se retrouver, "Il est sans comparaison plus facile de faire ce qu'on est, que d'imiter ce qu'on est pas" (citation attribuée à Louis XIV, note du recopieur).

Marié et en couple depuis une dizaine d'année, des petits loups trop craquants que j'aime à en perdre la tête, et une femme exeptionnelle, que j'admire et que j'apprécie énormément. Cette femme, ma chérie, la seule de ma vie, je l'ai aimée comme un fou, je l'aime toujours mais différemment, elle m'a offert des moments extraodinaires mais je ne peux plus lui mentir. Je n'arrive plus à la regarder en face sans me sentir mal, tellement mal... Je sais qu'en prononcant ces derniers mots, je vais la décevoir, la peiner, mais ces mots et ce moment tragique sont indispensables pour qu'elle puisse rapidement, je lui souhaite se redresser et revivre autrement qu'à travers moi, ce mari que je ne suis plus. Ceci dit durant toute ses années je n'ai pas l'impression de lui avoir menti ou de l'avoir trahi, juste pas su dire et voir les choses, je n'ai pas changé, j'évolue... Bien malgré moi, il me serait infiniment plus simple de rester comme cela, avec cette vie que j'affectionne tant, mais elle ne me ressemble plus totalement. Sans le savoir je me suis menti et sans le vouloir je me suis trahi.

Je ne suis pas un mari exemplaire, distant et pas toujours d'excellente humeur, d'une patience des plus limitées, signe d'un profond mal être. Je suis aussi un papa exigeant, pas toujours présent là non plus, un travail passionnant qui me prends beaucoup de temps et dans lequel je me réfugie, un peu mal à l'aise vis-à-vis de ces deux amours qui ne demandent qu'à aimer entièrement. Mes enfants comprendront, avec le temps et réaliseront que je ne me sauve pas, que je ne les abandonnent pas et surtout que je les aime profondément mais que j'ai besoin de me retrouver complètement. Au fond de moi, depuis toujours je pose un regard différent à celui des mes amis sur le corps de l'homme, une attention particulière sans pourvoir y mettre de sentiment, juste de la curiosité, une envie, un désir... J'ai eu le plaisir de découvrir quelques hommes, juste pour le côté charnel de la relation, l'amour et la complicité étant jusque là pour moi inconcevables.
 
Tout a changé ce jour où j'ai rencontré sur un site peu prometteur ce garçon extraodinaire... De 5 ans mon aîné, gay et célibataire, résident à 50km de chez moi, nous sommes restés quelques mois à discuter sans pour autant se rencontrer, ce fut chose faite il y aura 1 an dans quelques jours. Et je suis tombé sous le charme de ce jeune homme sans prétention, simplement charmant, attentionné, gentil, et passionnant! Le temps nous a permis de nous rapprocher même si nos entrevues sont bien trop rares. Par délicatesse et surtout pour protéger ma famille il a toujours insisté pour que je prenne du recul et fasse attention à ne pas trop m'accrocher, de garder mes sentiments, impossible... Il est malheureusement habitué des relations éphémères qui n'aboutissent à rien, et esssaie de se protéger, par conséquent dévoile peu ses sentiments, il me répète sans cesse que la vie gay n'est pas gaie... Jamais il ne me demandera de le suivre et jamais il ne m'a promis d'être là le jour où je lui demanderai, c'est déroutant mais tellement plus sage ainsi...Ce grand jour approche, c'est une évidence, j'en ai très peur, lui aussi, j'aimerais énormément qu'il soit à mes côtés pour m'accompagner à ce moment délicat de ma vie. Il le sera, mais sera-t-il là après pour partager un quotidien, durant les mois et les années futures? Je ne peux pas lui demander, pas maintenant, il connait mon désir, mes attentes, je ne veux pas de réponse, par peur d'être déçu peut-être ou de ne pas avoir cette force. Affronter cette nouvelle réalité tout seul fait peur, mais je ne peux l'imposer à quelqu'un et encore moins le faire pour quelqu'un... C'est avant tout pour moi, même si les deux sont aujourd'hui intimement liés, c'est là-aussi une évidence.
 
J'ai révélé cette attirance pour l'homme à ma chérie dans l'été, elle me sentait perdu depuis des mois, elle ne savait rien, ne se doutais de rien. Ce soir-là fut une révélation je n'ai pas réussi à tout lui dire... presque rien en fait. Simplement et ce n'est pas évident que suite à une perte douloureuse qui m'a complètement déstabilisé, je me sentais paumé, et que j'étais attiré par les hommes tout en l'aimant, j'avais également rencontré un ami qui était devenu par la force des choses bien plus! ... Surprise et stupéfaite, elle a beaucoup pleuré, moi aussi, enlassé l'un à l'autre à la recherche du réconfort de l'autre. Son inquiétude sur le moment fut que je la quitte, la question n'était pour moi pas ici. Elle est venue par la suite. Depuis elle est dans le doute, j'ai essayé de me reprendre un peu, mais la situation n'est pas éternelle, je suis au bout de ce long cheminement. Elle se pose des questions et me pose des questions, je chemine doucement, cherchant ce moment juste s'il existe et surtout les mots qui la blesseront le moins.

Je me suis attardé en parallèle sur le site femmes d'homo, car je ne sais pas aujourd'hui ou me situer. Fais-je plus de mal à mon épouse en restant malgré lui avoir avoué mon attirance masculine ou lui en ferais-je moins en partant tout en sachant que je l'aime mais pour vivre la Vie qui me ressemble, celle qui je pense est la mienne...Faut-il souffrir pour aimer, ou aimer pour souffrir? Concrètement on sait ce qu'on perd...!


"La quiétude, c'est le bien de ceux qui ont à jamais choisi une part de leur destin et rejeté l'autre..." écrivait Colette... Joie, bonheur et tranquilité à ceux qui ont cette force et cette audace, je n'en ai pas encore le courage, peut être que... Il faut prendre le temps, je ne crois pas que celui du choix soit venu, même si je pense qu'il deviendra une évidence.

Je tiens pour finir à remercier Olivier pour ce poème superbe que j'ai pris plaisir à lire et relire, cette écriture tellement vraie dans laquelle je me suis refleté m'a poussé à déposer ici ma contribution.


"Je suis seul le regard dans le vide, sans envie, sans besoin, juste là comme ça, je me sens bien..."

Merci à vous... et bonne suite! Vivez tout!!!

Moi...

. un chemin d'acceptation de soi - dans Homme marié gay (choisir)
commenter cet article

commentaires

Moi 25/08/2012 09:40


Les choses ont-elles évoluées depuis ces mois passés?


Indéniablement oui, je repasse régulièrement sur le site, lire vos nouvelles et vos vécus. Depuis mon récit ici, le changement se fait à pas à pas... 


L'ami dont j'évoquais ici cette belle relation à préféré surement pour notre bien à tous deux y mettre un point final. Il me sentait dévier inexorablement tout en ne restant pas toujours très
objectif. Je n'arrive pas à le remercier pour ça, il m'a cependant permis d'évoluer autrement et désormais d'avancer pour moi!


Cette introspection profonde m'a permis de nommer ce mal être, se sentiment d'être un extraterrestre (merci C...), de relativiser sur cette impresssion négative, jusqu'à pouvoir en parler
ouvertement. Evoquer cette attirance pour les hommes à mon frère ainé, moment délicat à partager sans qu'il en est été très surpris, il me connait bien, trop bien? Sans pour autant réussir à
aller plus loin.


Puis plus récemment, j'ai fait un pas de géant, qui m'aurait semblé il y a quelques mois utopiste, j'ai trouvé la force et l'honnêteté de dire à ma chérie, je suis homosexuel, et je l'aime
énormément pourtant... Moment singulier dans une vie de couple, moment intense, profond, sous les larmes et enlacés, je n'y peux rien, j'aurai préféré ne jamais avoir à lui dire ça. Je ne l'ai
pas caché, je ne lui ai pas menti... Juste évolué...


Un véritable ami rencontré ici m'a aussi permis d'avancer jusque là, étrange là encore de rencontrer Cédric, partageant presqu'à l'instant même les mêmes doutes, les mêmes angoisses, vies
similaires sans être copiées ou volées... Intense échange, enrichissante discussion, en attendant de pouvoir se renconter enfin! Merci à toi!


Je reviendrai vers vous... merci

moi 20/01/2012 19:22


En effet, je te le confirme alors, nos parcours semble bien étrangement similaire... Peut être nos deux épouses ne comprennent ou ne veulent pas comprendre l'inaccepttable, elles ont devant eux
un homme qui est à la fois toujours le même mais tellement différent de l'hétéro qu'elles ont épousé et surtout qu'elles aiment!


Mon épouse aussi se voile plus ou moin la face, ceci dit il m'est impossible de lui dire toute ma vérité, mon attirance et ma dépendance aujourd'hui des hommes, d'un homme... que j'aime comme un
fou! Et qui ne me demande rien...


J'aimerais je crois tellement aussi difficile que se soit qu'elle mette d'elle même un terme à notre union, au moin, je n'aurai pas la culpabilité de l'avoir fait! Lacheté oui je sais... avant
d'arriver à lui en dire plus, je l'espère, j'avance petit à petit, sans reculer.


Je serai ravi que nous en discutions plus tranquilement et discrètement ensemble, n'hésite pas à communiquer ton adresse mail à Cyril ou à lui demander la mienne, sincèrement se serait un
plaisir, une écoute partagé, échange d'expérience...


A très bientôt Cédic. 


Moi

Cédric 20/01/2012 17:29


Merci de ta réponse et de ta manière d'appréhender les choses. Le parcours de la "révélation" auprès de ta femme de ton attirance pour hommes, je le vois et le comprend très bien. Je le partage!!
j'ai suvi en qq sortes les mêmes étapes que toi, avec les premières "révélations" sur le fait que j'avais des attirances pour les hommes. Assez choquant pour elle la première fois... mais au bout
de qq jours, le sentiment que tt ca était bien oublié pour elle... j'ai recommencé en étant plus clair, plus toujours plus précis, jusqu'a dire que j'avais fait la connaissance d'un homme qui
m'avait vraiment "bouleversé"... impossible de dire plus... sur le coup incompréhension de sa part.. ca y est, je suis homo. le lendemain, elle meme me dit qu'il a sans doute mal interprété les
choses... rien n'y fait, elle n'y crois pas, elle me propose même son aide. je ne sais plus comment faire... je crois qu'il faut qu'elle entende que je suis gay et que j'ai qq'un d'autres... mais
je sais a quel point ca peut lui faire mal... et suis-je vraiment prêt a cette révélation? bref, tjrs d questions, encore d questions !! lol a bientot et courage a toi

Moi 18/01/2012 16:15


Merci pour ces bons voeux Cédric que je lis avec un peu de retard... en retour je te présente les miens, et tous le courage qui les accompagnent!


En effet, pas facile ta situation, tout comme la mienne... Tu t'apprête à quitter ton épouse pour peut être retrouver ton homme si j'ai bien compris, mais quel "motif" s'il y a lieu dans donner à
ton épouse lui as-tu donner??? Je suis surpris, sans te juger pour autant que tu ne lui ai pas fait part de ton attirance homosexuelle, ne sera-t-elle pas plus surprise si elle l'apprend par la
suite...?


Je n'ai pas de conseil à te donner, loin de là, seulement pour elle, pour qu'elle puisse après toi et après votre histoire ce reconstruire il me semble important qu'elle connaisse sincèrement les
raisons qui t'ont poussé plus ou moin à te séparer d'elle. Bien sûr, tout comme moi, tes questions n'en sont pas, ou plus, elles sont des certitudes, il faut seulement réussir à les surmonter et
les accepter, se rendre à cette évidence difficile qui nous attire dans les bras d'un autre homme.


Deux situations quasi similaires donc, d'après ce que tu en conclue, et deux réactions différentes... Comme quoi, il n'y a pas de remède miracle pour se RETROUVEr, VIVRE et ETRE SOI!!! J'ai pour
ma part, préféré expliquer à mon épouse mes attirances, à mots couverts au débuts, plus intuitifs, surtout par manque de courage, et plus recemment avec un peu plus de franchise, je lui ai dit
sous les larmes que j'étais attiré par les hommes tout simplement, que je ne connaissais pas la suite, j'en avais peur pour elle, pour nous, pour moi. Je n'aurai par contre je crois jamais le
courage de lui dire je pars avec un autre homme que j'aime passionnément... Même si c'est là la vérité. Tout comme je ne pense pas un jour pouvoir lui dire que je l'ai trompé dans les bras
de cet homme. Juste et je m'arrêterai probablement là, les hommes m'attirent c'est aujourd'hui une évidence.


Je te souhaite beaucoup de courage, il nous en faut, réfléchis bien et protège tout de même comme tu le peux, cette charmante femme que tu as épousé et aimé malgré tout durant ces années
communes.C'est là à mon sens la moindre des choses que nous leur devons pour qu'elles aussi puissent se reconstruire après nous.

Cédric 08/01/2012 15:16


Bonjour "Moi",


Tout d'abord, je te souhaite (comme a tous ceux qui me lirons) une heureuse année 2012. Qu'elle t'apporte et nous apporte séreinité et joie de vivre, choses que j'ai pour ma part l'impression
d'avoir parfois oublié...
Ton histoire me touche beaucoup et j'ai l'impression de lire la mienne. Que te tiraillement, de questions souvent sans réponses, d'actions ou de réactions qui n'en sont pas... ou que trop peu.
Que d'envies non réalisées, de projets contrariés, d'amours partiellement vécus.... J'espère sincèrement que 2012 sera pour nous comme pour d'autres celle du dénouement de nos situations, de
notre renouveau. J'ai envie de revivre... ai-je seulement vécu?? en tous cas, je n'ai pas été celui que je suis...
Aujourd'hui je veux être moi même, et les choses commencent je crois... mais dans la douleur. Je suis sur le point de me séparer avec celle que j'ai aimée et que j'aime encore aujourd'hui.
Comment lui faire comprendre que je ne pars pas par désamour pour elle? comment lui rendre la situation moins difficile... elle souffre, je la détruis. Faut-il vraiment renaitre sur les ruines de
l'un de nous?? Je ne lui dirai pas que je suis gay et que j'ai rencontré qq'un... je ne penses pas qu'elle soit en mesure de comprendre ca. Elle se sent déja suffisamment trahie comme ça.
J'hésites encore aujourd'hui a mettre un terme définitif a notre histoire... peur pour elle, pas pour moi. Aussi étonnamement que celà puisse paraître, je commence a retrouver une certaine
séreinité justement ; je peux devenir celui que je suis !! c'est d'ailleurs cette séreinité face à la séparation qui inquiète mes proches... "ca y est il a pété un cable", "tu es trop fatigué, tu
travailles trop pour réfléchir", "c'est un coup de tête", "tu ne te rends pas compte"... un déferlement d'incompréhensions... et pourtant je suis tellement bien a l'idée d'imaginer vivre MA vie
!! C'est dans cette situation que l'on voit (parfois avec amusement d'ailleurs), le re-positionnement des connaissances, des amis... Qu'en serait-il le jour ou je leur dirai que je suis gay?? eux
qui sont pour l'essentiel dans une de ces régions "rurales" ou l'homosexualité est plus que taboo... chaque choses en son temps...
Je souhaite que pour toi aussi le temps qui avance soit celui de la réconciliation avec toi même. celui de la vie, de ta vie (de notre vie).
Bonne suite dans ta quête du bonheur, tout simplement et au plaisir de te lire !!


Cédric

Alain 18/12/2011 09:00


Bonjour "Toi"


Merci pour ce témoignage, merci d'avoir fait ce pas ! En effet il n'est pas facile de parler de soi, de ce parcours si particulier qui est le nôtre !


Beaucoup de délicatesse, de sensibilité et de respect qui transparaissent dans tes écrits et ton vécu.


Je te souhaite d'avancer sereinement et de trouver ton équilibre. N'hésites pas à nous rejindre sur le forum ex hétéros, tu seras le bienvenu pour partager, échanger et nous enrichir.


Bien amicalement


Alain