Un chemin d'acceptation de soi

  Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais.

J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...

CyriIIe

PS: le site s'enrichit des récits envoyés par les lecteurs.

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com

 

_____________________

Pour être sûr de continuer à accéder à ce blog, enregistrez son adresse-racine: poemesgays.

over-blog.org

 

  Mon parcours

 

Aller à l'accueil du blog

Dernier témoignage reçu:

Mon éclosion

mon éclosion

 

Affronter ses peurs

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

 

En parler à quelqu'un...

Liens sur le thème "ex hétéro"

 

Dessins érotiques gays

Les lapins en peluche rêvent-ils de carottes électriques ? (dessins érotiques gays) :

bearwaterfish

 

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Titus18 juin 2017témoigner
Je vais vous expliquer mon histoire...j'ai rencontre un homme sur un site gay moi etant separe avec une fille de 16 ans et lui separe avec 2 filles une de 4ans et une de 3...nous essayons de nous voir quand on sait, cest a dire 1x par semaine ou 2 mais la situation est un peu delicate dans le sens ou personne est au courant. Son ex lui demande de garder les enfants quand elle travaille mais a son domicile a elle, ou quand elle l'invite a diner ou pour faire le jardin cuisiner et faire les taches menageres mais n'ont pas instaure de garde pour les enfants....il retourne ensuite a son appart pour dormir.....nous vivons une belle histoire mais une crainte de ma part s'est installee donc je sais pas comment je dois reagir.si quelqun connait la meme situation ce serait sympa de m.eb dire un peu plus merci
 
Anonyme74917 juin 2017Guérir de l'homosexualité
L'hommosexualité N'EST PAS UNE MALADIE ON N'EN GUERRI PAS ON EN FAIS LE CHOIX C TOUT ET PERSONNE NE VAS FORCER QUICONQUE A ETRE CE QUI POUR LUI EST "NORMAL". PERSONNE N'EST NORMAL ON EST TOUS DIFFÉRENT.
 
 
je lis avec attention les témoignages, je suis perdu voulant être moi et ne pas faire souffrir autour de moi...Les témoignages sont déjà anciens y a t 'il des nouvelles de Nathanael et des autres pour savoir la suite
 
Marco30 mai 2017Prêtre et gay
Bonjour Ermite, pourriez-vous m'informer sur ces Eglises en Belgique plus tolérantes envers les homosexuels?
 
 
 
 
Mon dieu que ça fait du bien de vous lire, j'ai 37 ans et autant d'années de souffrance, je me suis séparé de la femme il y a un an, nous avons eu 3 enfants magnifiques, depuis quelques mois je vis avec une femme formidable, mais à force de parler elle a su percer mon secret et ça m'a libéré, je l'ai par la suite annoncé à mes parents et à mon frere, je ne sais plus où j'en suis !! Si mon message est clair répondez moi, je souffre je ne sais plus que faire je suis torturé, suis je bi, suis je homo, pour moi je suis bi avec une attirance beaucoup plus forte pour les hommes....
 
Bonjour j'ai 55 ans marié 4 enfants. Et après de nombreux plan sexe gay j'ai fait la connaissance il y plus d'un an d'un homme de 51 ans qui vis avec un homme. nous nous sommes rencontrés sur un site gay et depuis nous vivons le grand amour. Pas un jour sans sms et les week-end sans sont longs. Par contre nous nous voyons 1 à 2 fois par semaine et c'est un pur régal. Je sais que cette relation restera une relation d'amants car il adore son compagnon avec lequel il vit depuis 8 ans. Mais quel bonheur de se voir , de s'embrasser , se caliner , causer , rire et faire l'amour.Je vis avec cet homme une relation amoureuse homosexuelle forte et intense. Et c'est super beau d'autant que je ne pensais jamais vivre ce que je considère comme le summum de mon homosexualité : aimer un homme qui m'aime. Mais je suis réaliste et je sais qu'un jour il faudra l'oublier. Mais oublie-t-on vraiment un amour? Didier
 
Bonjour,
Témoignage touchant et bouleversant !
Vraiment...
La gorge nouée et le regard trouble, j'écris ces quelques mots pour vous dire tenez bon, courage vous êtes sur le bon chemin : le vôtre !
VIVEZ JUSQU'A LA FIN QUOIQU'IL ARRIVE !
 
Bonjour,
je suis gay et amoureux d'un homme marié et deux enfants. Votre témoignage fait écho en moi et m'interroge sur la situation de mon amant et s'il souffre tout comme vous de la situation.
Je commence à souffrir également de la situation car je sais que plus le temps va passer plus il me sera difficile de le quitter.
Cette semaine nous nous sommes disputés sur un malentendu mais en arrière plan pour moi il y avait cet intention de le quitter mais cela est déjà bien difficile à faire et même à l'imaginer.
Je vous souhaite du courage surtout celui de vivre pour vous donc une vie qui soit la vôtre !
cela demande courage et énergie mais au final vous gagnez beaucoup en liberté et enfin vous pourrez être !
portez vous bien !

un ado pas hétéro et mal dans sa peau Lettre à moi même.
Le réveil sonne. Je me lève avec difficulté, il est 6 heures du matin.
Je descends prendre mon petit déjeuner.
Le café est trop chaud, je me brûle.
Je monte prendre ma douche, j'y resterais bien 1 heure.
Je m'habille doucement, qu'est ce que je vais mettre aujourd'hui ?
Le regard des autres, insupportable, il me faut quelque chose de sobre.
Je vais prendre le bus, je m'efforce de ne pas regarder ceux qui m'attire.
Solitude, prison d'air, je ne montre pas qui je suis.
Je rencontre mes amis, savent-ils qui je suis vraiment ?
Aujourd'hui c'est encore halloween, je porte un masque, comme toujours.
Je désespère, je sombre, je suffoque, où est la sortie ?

Mes amis aiguillent mon regard, je fais semblant d'être intéressé.
J'ai envie de tourner la tête dans l'autre sens.
Le journée se poursuit.
Je ris, je peins le paysage à mon gré, suis-je un bon peintre ?
Suis-je le peintre que je voudrais être ?
La journée est fini.
Je suis seul, encore.
Je dois rentrer, il faut que je sois discret.
Pourquoi est-ce que je fais ça ?
Mes amis, mes parents, mes frères et soeurs, insoutenables.
Dans ma chambre, enfin.
Mes pensées s'évadent.
Je rêve, je repense violemment à tout ce que j'ai refoulé.
Combien de temps la pièce va t-elle durer ?
Ma mère m'appelle, je reviens sur Terre.
Pourquoi ne pas rester là où j'étais ?
Il faisait chaud, si chaud.
Il fait froid ici, où est mon manteau ?
Je m'endors, mes pensées, je ne les contrôle plus.
Je m'en veux, je suis faible.
David contre Golliath, comment vaincre ?
Je suis en train de rêver.
mon masque ? je l'ai encore.
Trouverai-je un jour la force de l'enlever...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Voilà ça c'était moi il y a environ 4 mois.
Maintenant ça va beaucoup mieux, j'ai rencontré des gens super et fait plusieurs CO. Parfois involontaires ...

Ceci est un message pour tous ceux qui se reconnaîtront dans ces quelques lignes.
Je sais que c'est dur d'affronter ce monde seul chaque jour, que la solitude est le poison de l'âme et que mentir aux autres, se mentir à soi-même est difficile.
Mais retenez ceci :
même si vous avez le cafard, même si la vie vous insupporte, accrochez-vous à cette petite lumière, cette porte entrebâillée par laquelle les doux rayons de lumière s'échappent ... parce que cette porte, c'est celle de votre placard, et vous l'ouvrirez un jour ... soyez-en sûr.

 

Freeself

Source: et-alors.net

commentaires

Gaby 03/12/2015 20:08

C'est un texte vraiment très beau.
J'aimerais faire passer un message dont j'attend impatiemment une réponse. Je viens de découvrir se site et tous ces témoignages, histoires et poèmes me touchent. Je ne sais pas pourquoi je suis très intéressée par vos histoires, par des personnes tel que vous. Je participe à un concours et il faut écrire une courte nouvelle. J'ai décidé d'écrire sur un jeune couple de garçon. On me dit souvent que je ne peut pas écrire sur se sujet car je ne pourrais pas me mettre à la place de mes personnages, de se qu'ils ressentent... Alors je cherche une personne qui pourrait répondre à quelques unes de mes questions. Merci :)

liberté1988 22/08/2015 18:10

Eh bien...les larmes coulent.
Je me vois, je me vois dans ton texte, je t'imagine seul comme je suis seule.
Seule avec mes pensées dont je ne veux pas, seule face à tous ces obstacles, seule avec ma honte, ma culpabilité et mon desespoir.
Mais j'essaye aussi de voir cette petite lumière, qui j'espère un jour, illuminera chacune de mes journées, pour enfin être apaisée.

enrique 05/11/2013 10:23


Woua! C'est un texte magnifique.
Je me retrouve complètement dans ce texte. J'ai toujours su que j'étais gay mais je ne l'assume pas. Je fais vraiment tout pour cacher mon orientation sexuelle à mes proches, à mes collègues de
travail. J'évite de croiser le regard des gens comme dans ce texte ce qui est également mal vu et passe pour un manque de franchise. Mais à chaque fois mon homosexualité fini par être
dévoilé.
Du coup, j'évite de m'investir professionnellement. Je préfère la précarité des petits boulots mais offrant une issue de secours au cas où cela tourne mal à la sécurité
d'un CDI . C'est l'attitude de mon entourage qui me force aujourd'hui à m'interroger sur ma sexualité.

chery 01/10/2013 12:08


Même parcours, même combats et puis un jour un déclic. J'ai osé prendre ma vie en main, ne plus souffrir et donc faire souffrir. Cesser de me tourmenter et de rendre malheureuse mon ex femme qui
devait vivre une vie avec un hétéro... J'ai débuté ce chemin par une psychothérapie qui a durée 2 ans, puis des stages de développement personnel. J'ai laissé émerger ce désir d'aimer et d'être
aimé par un homme, puis j'ai pris mon envol. Mes 2 enfants ont très bien assimilé cet état! De grandes discussions à venir pour qu'ils "déculpabilises" ou qu'ils sachent qu'ils n'y sont pour
rien. Mais aujord'hui je suis heureux, libre, pacsé depuis 1 an ,en couple avec christophe depuis presque 5 ans. Mes parents ont acceptés plus facilement ma relation et sont venu au pacs car ils
ont compris très tôt je crois que je m'étais marié pour pas les décevoir, pour pas les peinés...Enfin, nous avons acheté une maison ensemble, symbole fort de cette nouvelle étape qui consolide
nos liens... J'ai eu d'énormes moments de doutes, de desespoir, un long chemin puisque j'ai décidé de changer tout cela vers l'âge de 30 ans, et que j'ai sauter le pas à 35..comme quoi! Alors,
peut être que mon cheminement peut lui aussi apporter aide et soutien. je crois qu'on ne prend pas assez en compte malheureusement de l'état émotionnel des jeunes vis à vis de leur homosexualité
et que de trop nombreux suicides cachent cette réalité. Avec le recul, ayant moi même voulu un jour mettre fin à mes jours, je me dis ,mais qu'est ce que j'ai été stupide. Courageux aujourd'hui,
certes , heureux avant tout...

Roxanne 13/11/2011 01:10



J'en avais les larmes aux yeux. Super texte... Tellement vrai.



matt 11/03/2009 20:37

magnifique texte ,tout moi aussi