Un chemin d'acceptation de soi

  Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais.

J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...

CyriIIe

PS: le site s'enrichit des récits envoyés par les lecteurs.

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com

 

_____________________

Pour être sûr de continuer à accéder à ce blog, enregistrez son adresse-racine: poemesgays.

over-blog.org

 

  Mon parcours

 

Aller à l'accueil du blog

Dernier témoignage reçu:

Mon éclosion

mon éclosion

 

Affronter ses peurs

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

 

En parler à quelqu'un...

Liens sur le thème "ex hétéro"

 

Dessins érotiques gays

Les lapins en peluche rêvent-ils de carottes électriques ? (dessins érotiques gays) :

bearwaterfish

 

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Titus18 juin 2017témoigner
Je vais vous expliquer mon histoire...j'ai rencontre un homme sur un site gay moi etant separe avec une fille de 16 ans et lui separe avec 2 filles une de 4ans et une de 3...nous essayons de nous voir quand on sait, cest a dire 1x par semaine ou 2 mais la situation est un peu delicate dans le sens ou personne est au courant. Son ex lui demande de garder les enfants quand elle travaille mais a son domicile a elle, ou quand elle l'invite a diner ou pour faire le jardin cuisiner et faire les taches menageres mais n'ont pas instaure de garde pour les enfants....il retourne ensuite a son appart pour dormir.....nous vivons une belle histoire mais une crainte de ma part s'est installee donc je sais pas comment je dois reagir.si quelqun connait la meme situation ce serait sympa de m.eb dire un peu plus merci
 
Anonyme74917 juin 2017Guérir de l'homosexualité
L'hommosexualité N'EST PAS UNE MALADIE ON N'EN GUERRI PAS ON EN FAIS LE CHOIX C TOUT ET PERSONNE NE VAS FORCER QUICONQUE A ETRE CE QUI POUR LUI EST "NORMAL". PERSONNE N'EST NORMAL ON EST TOUS DIFFÉRENT.
 
 
je lis avec attention les témoignages, je suis perdu voulant être moi et ne pas faire souffrir autour de moi...Les témoignages sont déjà anciens y a t 'il des nouvelles de Nathanael et des autres pour savoir la suite
 
Marco30 mai 2017Prêtre et gay
Bonjour Ermite, pourriez-vous m'informer sur ces Eglises en Belgique plus tolérantes envers les homosexuels?
 
 
 
 
Mon dieu que ça fait du bien de vous lire, j'ai 37 ans et autant d'années de souffrance, je me suis séparé de la femme il y a un an, nous avons eu 3 enfants magnifiques, depuis quelques mois je vis avec une femme formidable, mais à force de parler elle a su percer mon secret et ça m'a libéré, je l'ai par la suite annoncé à mes parents et à mon frere, je ne sais plus où j'en suis !! Si mon message est clair répondez moi, je souffre je ne sais plus que faire je suis torturé, suis je bi, suis je homo, pour moi je suis bi avec une attirance beaucoup plus forte pour les hommes....
 
Bonjour j'ai 55 ans marié 4 enfants. Et après de nombreux plan sexe gay j'ai fait la connaissance il y plus d'un an d'un homme de 51 ans qui vis avec un homme. nous nous sommes rencontrés sur un site gay et depuis nous vivons le grand amour. Pas un jour sans sms et les week-end sans sont longs. Par contre nous nous voyons 1 à 2 fois par semaine et c'est un pur régal. Je sais que cette relation restera une relation d'amants car il adore son compagnon avec lequel il vit depuis 8 ans. Mais quel bonheur de se voir , de s'embrasser , se caliner , causer , rire et faire l'amour.Je vis avec cet homme une relation amoureuse homosexuelle forte et intense. Et c'est super beau d'autant que je ne pensais jamais vivre ce que je considère comme le summum de mon homosexualité : aimer un homme qui m'aime. Mais je suis réaliste et je sais qu'un jour il faudra l'oublier. Mais oublie-t-on vraiment un amour? Didier
 
Bonjour,
Témoignage touchant et bouleversant !
Vraiment...
La gorge nouée et le regard trouble, j'écris ces quelques mots pour vous dire tenez bon, courage vous êtes sur le bon chemin : le vôtre !
VIVEZ JUSQU'A LA FIN QUOIQU'IL ARRIVE !
 
Bonjour,
je suis gay et amoureux d'un homme marié et deux enfants. Votre témoignage fait écho en moi et m'interroge sur la situation de mon amant et s'il souffre tout comme vous de la situation.
Je commence à souffrir également de la situation car je sais que plus le temps va passer plus il me sera difficile de le quitter.
Cette semaine nous nous sommes disputés sur un malentendu mais en arrière plan pour moi il y avait cet intention de le quitter mais cela est déjà bien difficile à faire et même à l'imaginer.
Je vous souhaite du courage surtout celui de vivre pour vous donc une vie qui soit la vôtre !
cela demande courage et énergie mais au final vous gagnez beaucoup en liberté et enfin vous pourrez être !
portez vous bien !

vie jour le jour

.


L'autre jour, Jérémy, un copain de mon fils Quentin (10 ans) a appelé pour lui proposer un tennis:
.
Moi: _”Quentin, il y a Jérémy qui a appelé, il t’invite à faire un tennis demain à 16h, il a réservé un cours.
Quentin: _ Oh, ça me dit rien.
Moi: _ C’est souvent qu’il t’appelle... Il a des frères et soeurs?
Quentin: _ Un grand-frère, Adrien"
C'est alors que Valentin, mon autre fils, 13 ans, intervient:
Valentin: _ "Son frère c’est Adrien ?!
Quentin: _ Oui, pourquoi ?
Valentin: _ Tout le […]


"Un caractère premier de l'humour concernant les homosexuels est tout d'abord que celui-ci peut fonctionner au moyen de la simple mention. Pour beaucoup, la simple évocation d'un homosexuel, sans qu'on n'en dise rien, est déjà censée être hilarante(...) L'homosexuel masculin, de préférence dans sa version de caricature efféminée, a longtemps constitué un élément de comique sans qu'il soit besoin d'élaborer un humour très sophistiqué. Il y a là une sorte de ready-made commode, qui crée une […]


Ne pas montrer qu'on ne va pas bien, tenir bon, donner le change, ne pas s'écouter... Toute l'éducation que j'ai reçue! J'ai longtemps cru que c'était une force (comparé à ceux qui multiplient les arrêts de travail pour "dépression", maladie qui n'existe pas dans les pays pauvres se plaisait à répéter ma mère, preuve que, n'est-ce-pas, quand on n'a pas le choix...). Aujourd'hui je me dis que quand on a cette capacité à "tenir bon même quand on va mal", on souffre juste plus longtemps que […]

8h Je dépose les enfants à l'école. Je ne me sens pas bien ce matin. Je prends la route pour aller bosser.
.
8h40 Je vais bientôt arriver au boulot, mais je n'en peux plus. Trop de soucis pour écouter ceux des autres aujourd'hui. Marre de me forcer. Je me gare dans une petite rue. J'appelle ma chef. Je fais demi-tour et, perpendiculaire à la route, je vois les voitures qui passent. Les gens se retournent, me regardent de façon insistante. Je prends rendez-vous chez le médecin. Qu'est-ce que […]


Ma mère a décidé de m'offrir un bouquin pour m'aider à élever mes ados. Merci maman, mais s'il y a une personne des mains de laquelle je n'ai pas envie de recevoir ce genre de livre, c'est bien toi... Bref, ma mauvaise humeur passée, je feuillette le bouquin. Je cherche dans l'index devinez quoi, "homosexualité". Avec l'idée, si ce qui est dit est intelligent, de le renvoyer dans les dents de l'auteure de mes jours, histoire de lui dire: "Voici ce que tu aurais pu faire avec moi..." Mal […]


.
On pense qu'on a fait le tour de la douleur. Que, cette fois, c'est passé. Le temps du choix est derrière nous, on va de l'avant, sans regarder en arrière. Non. Non. Mais ça vous saisit comme une tristesse. La vérité c'est que je ne sais pas plus qu'avant ce que je dois faire. [...]



.
retour du futurElle était vraiment réussie cette petite fête pour tes 20 ans. Tu as fini torse-nu au petit matin, heureux de te montrer à moitié à poil, toi si pudique habituellement. Oser, tout un programme... Je n'ai pas oublié, tu vois... Moi? Ne me demande pas comment c'est possible, mais je suis toi, j'ai 42 ans et je t'écris. Oui, un jour tu auras 42 ans, et, contrairement à ce que tu penses, c'est pas la mort! [...]



.

20 ans, la visite médicale de l'armée ("les trois jours"), comment continuer à se croire hétéro parmi tous ces mecs torse-nus? Le médecin m'a mesuré une tension à 17. J'ai toujours été hypertendu depuis. 40 ans, mon médecin décide de me traiter. Un médicament à prendre à vie, l'arrêt du traitement entraînant une remontée de la tension. Un médicament très contraignant avec des effets indésirables pénibles (essoufflé au moindre effort, hypotension orthostatique...). Si bien que je l'ai arrêté de moi-même il y a un an, conscient du risque d'accident vasculaire lié à l'hypertension, mais [...]

.