#cl_1_0 {width:1%;} #cl_1_1 {width:79%;} #cl_1_2 {width:20%;}
cheminement
témoignages
cogitations
bonus
un forum pour échanger
ce que vous trouverez ici
marié et homo: mon parcours

des textes qui m'ont aidé

des poèmes

s'accepter homo

Marié mais gay: choisir?

Père divorcé gay: être enfin soi!

Amant d'un homme marié



Marié et homo, je fais quoi de ma vie? Mes réflexions, mes choix...

être gay

être bisexuel

coming-out



films

romans

billets selon l'humeur



forum ex hétéros


Un chemin d'acceptation de soi

 

bonheur de sortir du placard

Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais. J'ai rassemblé ici témoignages, références, réflexions, poèmes... Si ça peut être utile...

 

Je vous propose de commencer par lire quelques mots sur mon parcours

 

 

 

 

 

Puissiez-vous ensuite trouver dans les témoignages reçus des lecteurs des réponses et de l'inspiration sur votre cheminTémoignages: choisir sa vie

 

Si le sujet de l'acceptation de sa propre homosexualité vous intéresse, voici deux textes qui m'ont aidé:

 

s'accepter homosexuel
S'accepter homosexuel (Marina Castañeda)
La honte d'être homosexuel, l'homophobie intériorisée.
La honte d'être homosexuel, l'homophobie intériorisée (Sébastien Chauvin)

 

Si vous aimez la poésie, c'est icimes rêves, mes désirs, mes envies de partir.

 

Le reste du blog, je vous laisse le découvrir par vous même... Le site est présenté de façon particulière, les touts derniers articles sont là

Si vous souhaitez pouvoir accéder à ce site même en cas de changements dans l'hébergement, merci d'enregistrer cette adresse: poemesgays.over-blog.org

Bonne lecture ...

Cyrille

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com ou formulaire de contact

Aller à l'accueil du blog

Plan du blog

 

Abonnez-vous

pour être averti des nouveaux articles publiés.
 

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

_____________________

SOS Amitié - Un mal des mots- 0238622222

_____________________

Liens sur le thème

"ex hétéro"

 

_____________________

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

_____________________

Dessins érotiques gays

 

Prend moi!

 

_____________________

Rechercher un mot sur le site ...

Articles les plus lus

 

deux hommes s'embrassent sur la plage
les garçons de la plage (je cède à mes pulsions homosexuelles)
amants gays à l'hôtel
Je suis gay et je vis une histoire d'amour avec un homme marié
un parcours d'acceptation
Comment j'ai géré mes désirs homosexuels (différemment au cours du temps)

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Bonjour,
Tres interessant ton texte. Il me rappelle tant mon histoire. J’espère que depuis tu as trouvé une solution. Pour ma part, j’ai fait pas mal d’études, passe des concours, construit une famille avec une femme formidable mais que je ne desire pas. Mes deux grands enfants sont admirables et bien partis dans la vie. Maintenant, il me manque une relation avec un homme, c’est certain. J’ai besoin de ça. Le fait meme d’en parler me retourne, me chauffe tout le corps.
 
Vincent le 19 juin 2020 sur Papa gay mais transparent enfin...Bonjour Franck. J’ai 50 ans et vit a Rennes. Ta femme a les memes qualités que la mienne. C’est incroyable. Elle a énormément fait pour moi, m’a soutenu dans les moments difficiles. De mon cote, je lui ai beaucoup apporte matériellement mais aussi de l’amour puisque nous avons eux grands enfants maintenant cases. Il y a toutefois ce tabou de l’homosexualite, dont on ne parle pas mais dont elle se doute. Moi, j’ai fait le choix de me barricader moralement et de n’en faire état a personne.
 
Vincent le 19 juin 2020 sur Est-ce que je suis gay? Comment savoir? Un test?Je suis gay. Qu’est ce que cela signifie?
AUjourd’hui après 25 ans de marriage, cela ne fait pas l’ombres d’un doute. J’ai refoule ca toute ma vie, et aussi parce que j’ai eu beaucoup de joie avec ma famille, de tendresse avec ma femme Qui est d’une patience infinie. Cela dit, les choses sont tres claires : lorsque je vois un garçon qui me plait, je suis retourne. J’ai envie de m’approcher de lui, de sentir son odeur, de toucher ses cheveux, de lui dire a l’oreille: j’ai envier de toi.
J’ai eu une premiere relation homo vers 14 ans avec un camarade de classe, Alexis. Ses grands yeux bleus étaient profonds et mystérieux, son visage était doux et suave, sa voix était déjà grave et rauque, son âme était pleine de bonté et d’insouciance.
 
Vincent le 17 juin 2020 sur Bonjour, je m’appelle Noël, 42 ans, marié, papa de 2 enfants et homosexuel, voilà le début de mon histoireBonsoir Noel, nathanael, cher tous,
Je viens de m’inscrire sur ce blog, que je cherchais. Il convient parfaitement a ma situation et je suis si heureux de vous lire tous. Ton histoire me touche Noel car je sens la souffrance t’envahir, celle qui m’étaient déjà depuis tant d’années. C’est insupportable. Je suis marie a une femme que j’aime et j’ai 2 filles fantastiques, autonomes, intelligentes avec une bonne situation. Tou va bien, mon travail est prenant mais si interessant. Mais voila, a 50 ans, 25 ans de marriage, je n’ai presque plus de relations avec ma femme, et lorsque cela arrive, je pense a autre chose, a quelques chose de plus masculin que j‘enlace dans mes rêves. J’ai eu des relations homo passagères, pour assouvir mes désir que j’ai toujours cherche a enfouir. Malheureusement, a present, ce désir d’homme monte en moi comme la lave d’un volcan et je ne peux plus la contenir. A ce moment précis ou je vous écris, je suis Seul, en déplacement, dans ma chambre a rêver d’un ami qui m’écoute, me comprend, réchauffe mon coeur qui bat fort
 

identiteJ'ai toujours regardé les garçons avec envie et désir... Ils ont toujours été pour moi une source de plaisir, j'aime voir des beaux abdos saillants, des fesses rondes et musclées, et je ne vous parle pas du reste !!!

Je suis né dans la région lyonnaise voilà 44 ans, dans un milieu ouvrier. Avec le recul des années passées je me rends compte maintenant à quel point je n'ai pas eu le choix des orientations de ma vie. On croit que l'on décide, histoire de flatter son égo, mais la pression sociale de l'époque, du lieu où j'habitais, et de ma famille, dans laquelle les mâles sont faits pour procréer, me prédisposait naturellement à avoir une femme et des enfants.

J'avais eu pas mal de petites amies étant adolescent, mais cela restait la plupart du temps platonique, comme si je cherchais à  avoir le  statut social d'un ado stéphanois: des potes et une meuf !!! Mais en fin de compte elles ne m'intéressaient guère, et je n'ai jamais eu de chagrin lorsqu'une liaison se terminait. Très jeune j'avais aussi un peu joué avec un ou deux copains, des jeux sexuels bien plaisants, et j'avais chaque fois hâte de retrouver ces garçons qui me disaient pour se rassurer "On n'est pas pédé hein ?" lool.

Bref, en grandissant, les mecs qui me faisaient envie étaient soit hétéros , soit comme moi faisaient tout pour qu'on ne découvre pas leur vraie nature. C'est comme ça que j'ai mis un peu de côté cette facette de ma personnalité, et que j'ai rencontré ma femme actuelle, vers 21 ans.

Le reste de ma vie semble avoir été écrit pour la grande majorité: vie en couple hétéro en Bretagne, amis en couple hétéro, achat de maison, enfants, jardin, un peu de sport et c'est comme ça que 20 ans se sont écoulés. Je peux dire que j'ai été heureux dans cette vie, et que ma femme et mes enfants m'ont apporté beaucoup de joies et de bonheur. Encore aujourd'hui.

Ce qui est étrange c'est qu'en quittant ma région, j'ai commencé à rencontrer des mecs. Comme je culpabilisais beaucoup par rapport à ma famille, je limitais les mecs aux plans Q. J'ai même arrêté de voir des mecs pendant 6 années, pensant qu'il fallait que je me stabilise et oublie tout ça ....


Et puis il y a 3 ans prise de conscience. Un ami se tue et c'est l'électrochoc pour moi : la vie est trop courte, trop fragile, trop belle pour ne pas la vivre en étant soi-même, marre des masques, marre de mentir !!! J'ai fait plein de belles choses jusque là, j'ai fondé une famille, fait des activités dans diverses assos, du sport, mais ça ne suffit plus tout d'un coup !!! En  même temps je rencontre un jeune homme sur le net, et on a un coup de foudre l'un pour l'autre. La relation sera courte mais intense, et j'écope de mon premier chagrin d'amour à .....41 ans !!! Je peux vous garantir que ça fait mal quand même. Je mettrai 3 mois à m'en remettre vraiment, et je prends conscience que pour moi les mecs ce n'est pas seulement une question de cul, mais bien plus que ça. Je vais continuer à rencontrer des hommes, je les rencontre lors de déplacements professionnels, je ne cherche pas trop sur la région, et donc les relations sont complexes et finissent toujours par se terminer, toujours dans la douleur pour moi, et l'impression que ma vie actuelle ne me permet pas de vivre pleinement ce qui devient peu à peu une évidence : j'ai envie, j'ai besoin de vivre une histoire d'amour avec un garçon !!! Voilà ce qui depuis le début de mon adolescence est révélé enfin à mes yeux.

Je sens que je deviens invivable à la maison: toujours agressif envers ma femme, je m'en veux à chaque fois après mais ne peux m'empêcher de lui parler durement. Je dois lui parler, mais j'ai trop peur de me lancer. Elle et les enfants sont ceux qui comptent dans cette vie, et j'ai peur de tout casser. Un soir, un ami d'enfance cause avec moi sur msn. Il sent que je ne vais pas bien, et commence à me questionner : t'as une maitresse toi non ? me demande-t-il. Je tourne autour du pot un moment et finis par me lancer : non je suis gay, j'ai toujours été gay !!! Il réagit au poil, et c'est mon premier coming-out; je suis tout heureux

Quelques jours après, ma femme me chope un soir, en pleurs car elle n'arrive plus à vivre avec un homme qui lui parle aussi mal, elle me presse de lui dire ce qu'il y a....je mettrais une bonne demi-heure à lui dire (enfin) la vérité. C'est un choc pour elle, mais au moins elle comprend, elle sait, et elle va pouvoir avancer. Cette révélation m'a libéré, je ne suis plus agressif comme avant, je sens comme une porte pleine d'oxygène qui vient de s'ouvrir devant moi...

Je me fais aussi des potes, des amis sur le net et c'est comme ça que je rencontre il y a un an Olivier, un garçon très sympa et sexy qui cherche lui aussi des amis, rien de plus car il est en couple gay, et comme on dit c'est pas le genre de la maison à courir de droite et de gauche. On se voit de temps en temps pour prendre un verre et papoter. Je l'apprécie beaucoup, il est joyeux, intelligent et cultivé. Je peux me confier à lui sans détour, et c'est un luxe que je ne connaissais que trop peu. Il me plait mais je respecte sa vie, et j'essaye de ne pas trop lui montrer que je suis sous le charme.

Sa liaison s'est terminée il y a quelques mois, et notre relation a changé elle aussi et oui je l'ai ma belle histoire d'amour. Olivier est un ange avec moi, je vous passe les détails. Je suis sur mon petit nuage, je ne sais pas combien de temps ce la durera, mais je peux vous dire que j'apprécie chaque instant, chaque minute, chaque seconde en sa présence.

Côté famille, seule ma femme est au courant, j'aimerais en parler aux enfants avant qu'ils ne l'apprennent un jour par accident. Les choses évoluent doucement, je n'ai pas envie de tout casser et partir sur un coup de tête.

Voilà où j'en suis les amis. Si vous avez des questions, ou que vous souhaitez connaitre la suite de l'histoire faites moi signe ^^

Je vous souhaite à tous de pouvoir vivre selon votre nature profonde, sans contrainte.

 

Ricou

 

l'Envol des masques

 

 

 

Articles liés
  37.jpg 
homepage
  photopour couverture
  "Peinture" de la vie quotidienne d'un ado pas hétéro et mal dans sa peauHomme marié, comment j'ai géré mes désirs homosexuels (différemment au cours du temps)Avez-vous idée du désordre que représente la découverte de son homosexualité lorsqu’on est mariée et maman?

 

commentaires

germain jacky 21/01/2016 21:33

Cher Ricou.
où en es tu aujourd'hui, plus agé que toi, je rêve encore de vivre mon homosexualité, d' être amoureux , de finir ma vie, encore de bonnes années, intensemment avec un homme que j' aime. Je suis marié trois enfants aujourd'hui adultes. Je suis mal au quotidien de ne prendre aucune décision

mekool 19/02/2014 19:05


slt, si tu ve un ami pour papoté sur messagerie j te file mon mail  

Ricardo 09/08/2012 21:15


Bonsoir Ricou


Merci, merci pour cette belle confession qui me touche de très près par sa sincérité et sa vérité.


J'ai 59 ans, ai été marié pendant 19 ans, et ai (re)découvert à partir du mariage mon attirance pour les hommes. Celle ci remonte à mon enfance, mais lorsqu'on est très jeune ce n'est pas évident
de le comprendre.


J'ai eu un fils pendant cette période de mariage, et ai cru bien faire en restant dans ce foyer pour l'élever. Bien sûr, ça a été très difficile et tout le monde en a souffert.


J'ai cependant toujours su que je ne resterais pas avec mon ex épouse. C'est en 2002, à 49 ans, que j'ai du quitter cette vie-là pour être enfin en accord profond avec ce que je suis. Il m'a
fallu du courage, mais je ne regrette rien, ayant toujours cherché à être vrai, totalement ...


Merci encore pour la beauté de ton récit, merveilleusement bien écrit ...


Bises


Ricardo (voyageur384@gmail.com)


 


 

Fabien 08/07/2012 19:05


Bonjour à tous,


Je lis avec beaucoup d’intérêt vos témoignages d’hommes mariés qui font leurs coming out.


Avec acceptation plus ou moins de la famille entre autre la femme.


Mais jamais l’homme ne parle de son amant, pas de l’aventure sans lendemain mais celui qui partage vraiment et inéluctablement sa vie parallèlement  et qui le rend heureux et
certainement grâce à cette découverte de l’amour au masculin, qui a pu franchir le pas, afin de faire tomber le masque et dire voilà qui je suis réellement. Un homme qui aime un autre homme car
souvent l’homosexualité est perçu uniquement dans la tête de novices comme un acte sexuel uniquement.


Car l’amant est présent et bien présent mais tout de même relégué au second plan étrangement après la révélation, alors que tout est avoué.


L’homme marié n’est pas devenu homo mais l’a toujours été, la femme l’entend, mais pense que cet état n’est que passager, souffre certainement de cette nouvelle situation mais combien d’homme
marié décide vraiment de prendre la bonne décision ensuite.


Ils restent avec leur compagne se sentant coupable d’avoir menti toutes ces années et pensent garder une vie normale. Reste-elle vraiment normale que pense la compagne voyant son marié partir
chaque matin sachant qu’il a un amant ou bien aime les hommes tout simplement, que pense l’amant voyant son compagnon repartir chez lui alors que les sentiments amoureux ne sont plus là ou se
sont transformés souvent en affection. Deux personnes souffrent en silence et l’homme marié qui est le maître di jeu, lui est heureux il vit sa vie d’homo et garde l’image très confortable qu’il
peut donner avec une famille en apparence. Pourquoi la femme accepte-elle cette situation sachant. Et si l’amant décidait de partir et ne plus accepter une telle vie. Que pourrait-il advenir de
l’homme marié.  


Cela reste à méditer.    

Gérard 01/07/2012 17:15


Je me retrouve dans ton commentaire. Sauf que j'ai 60 ans, marié, 2 enfants autonomes. Je suis tombé amoureux d'un mec de 37 ans, il y a 4 ans. Depuis nous nous voyons tous les jours et c'est le
grand bonheur. Là, maintenant, j'en ai marre de mentir, me cacher et de mener une double vie où personne n'y trouve son bonheur. Ma femme me presse de questions car elle sent bien que j'ai
changé.


J'ai prévu de tout dévoiler après l'été!

Eric 22/05/2012 10:46


Bonjour, je viens de découvrir ce blog, et ton histoire ressemble  à la mienne j'ai 47 ans mais je ne suis pas passé encore par un CO,  3 enfants une famille heureuse  une petite
vie bien réglée, mais au fond de moi un manque ,que les plan c... ne comblent pas ; et l'on a qu'une vie ...


Pas simple et pas envie de faire souffrir mes proches. Merci pour tous ces témoignages.Cela fait du bien de savoir que l'on n'est pas seul dans ce cas.

besse 20/04/2012 21:40


bonjour a tous j vien vous parler de moi en positive cette fois si . j vie mon homosexsualiter a fon j ai fait l amour avec un homme dans un lit cela etai formidable j me suis senti enfin en
harmoni avec moi meme j ne regrette pa du tou l amour avec les femmes j lai di a ma femme k j ete contemp de plus le faire avec elle et k j luis remercier de m avoir aider a etre moi meme malgrer
la pene k j ai pu lui faire et k j serai la pour elle tou le temp ses formidable meme a 50 an d etre se k lon est vraiment et de le vivre j ai eu une periode tres dure de 10 annees pour arriver a
etre moi meme j suis tres contemp d etre gay vraiment enfin j commence enfin a vivre ma vie j re nee  seci et un temoignage pour tou se ki se sente tres seul et coincer dans leur vie kil
garde espoire il peuve i arriver j sais k ses tres dure di croire mai si ji suis arriver pourcoi pa vous? a plus alain a ki la vie ete si penible souvent et plain de despoire et de tristesse et
vide croire l imposible ses possible . il faut s aimer pour k lon vous aime

un chemin d'acceptation de soi 21/04/2012 12:48



Salut Alain. Je suis super heureux pour toi. Tes mots font plaisir à lire: "Je commence enfin à vivre ma vie" , "Je renais" ...


Félicitations d'avoir trouvé au fond de toi le courage d'aller de l'avant, et merci de venir en témoigner ici.


Je t'embrasse et t'envoie toute mon amitié.


 



Franck 01/01/2012 09:04


Bonjour Ricou!


Je trouve votre histoire très belle!


Je suis actuellement en couple avec mon ami depuis 17 ans. Il y a un an, les hasards de la vie font que je croise un homme marié. D'une relation d'amitié est née une histoire d'amour. Sa femme
était au couatnt de sa bisexualité mais ne connaissait pas ma présence. J'ai dit à mon ami (de 17 ans) que j'avais rencontré Chris, ce fut difficile au départ pour lui à accepter. Nous avions
envisagé la séparation car mes sentiments amoureux étaient pour Chris désormais. Nous avons vécu des moments intenses de complicité avec Chris, il me disait enfin pouvoir exister comme il est,
avec sa propre nature, il me disait ne pas être bisexuel mais gay. 10 mois passent, il apprend à sa femmeque j'existe, qu'il va se séparer d'elle pour moi. Sa femme très compréhensive accepte
cela car elle dit qu'il est important que Chris puisse être heureux tel qu'il est et que ce n'est plus possible entre eux. Il a 2 enfants de 12 et 16 ans à qui il a dit qu'il allait partir de l
maison mais à qui il n'a pas parlé de son évolution sexuelle. J'ai même un contact téléphonique avec sa femme qui réagit très bien à cette situation, de manière surprenante! Je dis à mon ami que
je vais quitter la maison prochainement pour aller vivre avec Chris (projet d'appart commun) et peu d etemps après je recois un slms de Chris : "La relation est définitivement terminée entre nous
deux" sans que je sache pourquoi malgré mes demandes d'explications. Un mois après, je le recontacte par SMS au moment de Noël. il me répond qu'il est content d'avoir de mes nouvelles, qu'il
espère faire partie de mes amis, qu'il restera toujours là pour moi, qu'il a fait un choix qu'il assume et ne regrette pas du tout (non pas par rapport à moi mais par rapport à sa vie telle
qu'elle est) en restant avec sa femme.Et cela après m'avoir encore dit la veille du SMS de rupture : "C'est toi que j'aime, c'est avec toi que je veux vivre, tu es le 2ème grand amour de ma vie
avec celui que j'abandonne".


Bilan : je  suis mal, je suis sous anti-dépresseurs, j'ai tout perdu et il faut me reconstruire!

alain 08/11/2011 20:01



ricou ton mesage nou fait rever j esper k pour ta famille sa ira et pour ta vie actuel aussi alain a ki ses dure


 



Alain 02/11/2011 21:09



moi aussi suis marier depuit 30an et depuit 40 an me fait soigner pour depresion acose k j suis gay et ne veu pa kiter ma femme ki le sais me sans toujour coupable d etre comme sa la vie tres
dure mai j suis comme sa pa choisi