Un chemin d'acceptation de soi

  Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais.

J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...

CyriIIe

PS: le site s'enrichit des récits envoyés par les lecteurs.

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com

 

_____________________

Pour être sûr de continuer à accéder à ce blog, enregistrez son adresse-racine: poemesgays.

over-blog.org

 

  Mon parcours

 

Aller à l'accueil du blog

Dernier témoignage reçu:

Mon éclosion

mon éclosion

 

Affronter ses peurs

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

 

En parler à quelqu'un...

Liens sur le thème "ex hétéro"

 

Dessins érotiques gays

Les lapins en peluche rêvent-ils de carottes électriques ? (dessins érotiques gays) :

bearwaterfish

 

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Titus18 juin 2017témoigner
Je vais vous expliquer mon histoire...j'ai rencontre un homme sur un site gay moi etant separe avec une fille de 16 ans et lui separe avec 2 filles une de 4ans et une de 3...nous essayons de nous voir quand on sait, cest a dire 1x par semaine ou 2 mais la situation est un peu delicate dans le sens ou personne est au courant. Son ex lui demande de garder les enfants quand elle travaille mais a son domicile a elle, ou quand elle l'invite a diner ou pour faire le jardin cuisiner et faire les taches menageres mais n'ont pas instaure de garde pour les enfants....il retourne ensuite a son appart pour dormir.....nous vivons une belle histoire mais une crainte de ma part s'est installee donc je sais pas comment je dois reagir.si quelqun connait la meme situation ce serait sympa de m.eb dire un peu plus merci
 
Anonyme74917 juin 2017Guérir de l'homosexualité
L'hommosexualité N'EST PAS UNE MALADIE ON N'EN GUERRI PAS ON EN FAIS LE CHOIX C TOUT ET PERSONNE NE VAS FORCER QUICONQUE A ETRE CE QUI POUR LUI EST "NORMAL". PERSONNE N'EST NORMAL ON EST TOUS DIFFÉRENT.
 
 
je lis avec attention les témoignages, je suis perdu voulant être moi et ne pas faire souffrir autour de moi...Les témoignages sont déjà anciens y a t 'il des nouvelles de Nathanael et des autres pour savoir la suite
 
Marco30 mai 2017Prêtre et gay
Bonjour Ermite, pourriez-vous m'informer sur ces Eglises en Belgique plus tolérantes envers les homosexuels?
 
 
 
 
Mon dieu que ça fait du bien de vous lire, j'ai 37 ans et autant d'années de souffrance, je me suis séparé de la femme il y a un an, nous avons eu 3 enfants magnifiques, depuis quelques mois je vis avec une femme formidable, mais à force de parler elle a su percer mon secret et ça m'a libéré, je l'ai par la suite annoncé à mes parents et à mon frere, je ne sais plus où j'en suis !! Si mon message est clair répondez moi, je souffre je ne sais plus que faire je suis torturé, suis je bi, suis je homo, pour moi je suis bi avec une attirance beaucoup plus forte pour les hommes....
 
Bonjour j'ai 55 ans marié 4 enfants. Et après de nombreux plan sexe gay j'ai fait la connaissance il y plus d'un an d'un homme de 51 ans qui vis avec un homme. nous nous sommes rencontrés sur un site gay et depuis nous vivons le grand amour. Pas un jour sans sms et les week-end sans sont longs. Par contre nous nous voyons 1 à 2 fois par semaine et c'est un pur régal. Je sais que cette relation restera une relation d'amants car il adore son compagnon avec lequel il vit depuis 8 ans. Mais quel bonheur de se voir , de s'embrasser , se caliner , causer , rire et faire l'amour.Je vis avec cet homme une relation amoureuse homosexuelle forte et intense. Et c'est super beau d'autant que je ne pensais jamais vivre ce que je considère comme le summum de mon homosexualité : aimer un homme qui m'aime. Mais je suis réaliste et je sais qu'un jour il faudra l'oublier. Mais oublie-t-on vraiment un amour? Didier
 
Bonjour,
Témoignage touchant et bouleversant !
Vraiment...
La gorge nouée et le regard trouble, j'écris ces quelques mots pour vous dire tenez bon, courage vous êtes sur le bon chemin : le vôtre !
VIVEZ JUSQU'A LA FIN QUOIQU'IL ARRIVE !
 
Bonjour,
je suis gay et amoureux d'un homme marié et deux enfants. Votre témoignage fait écho en moi et m'interroge sur la situation de mon amant et s'il souffre tout comme vous de la situation.
Je commence à souffrir également de la situation car je sais que plus le temps va passer plus il me sera difficile de le quitter.
Cette semaine nous nous sommes disputés sur un malentendu mais en arrière plan pour moi il y avait cet intention de le quitter mais cela est déjà bien difficile à faire et même à l'imaginer.
Je vous souhaite du courage surtout celui de vivre pour vous donc une vie qui soit la vôtre !
cela demande courage et énergie mais au final vous gagnez beaucoup en liberté et enfin vous pourrez être !
portez vous bien !

J'ai 50 ans, je suis marié depuis 28 ans. Je suis toujours amoureux de ma femme, mais il y a environ 5 ans j'ai découvert un penchant pour les hommes. Je suis rentré dans dans un sexshop et j'ai vu un homme nu dans une cabine en train de se masturber. Mon cerveau s'est déconnecté et je suis rentré et je l'ai caressé à mon tour. Pendant que je le faisais, je me demandais ce que je faisais là. Quand je suis sorti, je me suis dit que c'était un accident et que ça n'arriverai plus. Quelques semaines après ça m'a repris et je suis retourné au sexshop, là j'ai caressé un autre homme et il m'a mis son sexe dans la bouche. J'ai trouvé ça très doux et agréable mais j'ai vite arrêté. En repartant, j'étais content et j'ai compris que ce n'étais pas un accident. Mes penchants homosexuels étaient réels et j'avais envie d'aller plus loin. Tout mon périple a duré environ 4 ans avant que je n'ose entrer dans un sauna gay (ce qui me faisait admettre mon homosexualité). En novembre dernier, j'ai donc franchi le pas et j'ai eu un rapport sexuel avec deux hommes la même semaine. J'en ai retiré un plaisir intense surtout la deuxième fois. Ma vision des hommes a totalement changé, quand je vois un homme je me demande toujours s'il voudrait bien me faire l'amour.


Je n'ai pas trop "d'aventures" car j'ai du mal à me libérer et je veux faire ça sans prendre le risque que ma femme s'en aperçoive. Je ne veux pas lui faire de peine.


Ma double vie me convient, j'ai autant de plaisir à faire l'amour avec ma femme qu'avec un homme, mais ça a été dur à admettre. Je me suis longtemps demandé si mon hétérosexualité n'allait pas disparaitre. Je précise que je n'avais jamais eu d'attirance pour les hommes avant, même quand j'ai pris des douches en commun après le sport.

Voilà mon témoignage, je vis mes deux vies en parallèle sans trop de problèmes. C'est donc possible.

 

Franck

. un chemin d'acceptation de soi - dans Homme marié gay (choisir)
commenter cet article

commentaires

Nice34 19/02/2017 23:46

Comme toi, je suis bi et marié. Par contre ma femme sait que j'ai un amant, et nous avons deja d'ailleurs fait l'amour tous les trois.
Je suis heureux de pouvoir assurer ma sexualite et d'avoir une femme si compréhensive.

Moilhomme 10/06/2014 14:13


Je vis sensiblement la même chose depuis quelques années. J'aimerais éventuellement pouvoir en arriver moi aussi à m'épanouir dans ma bisexualité. Or, je ne sais pas encore si je dois ou pas en
parler avec ma femme.


 


Je ne voudrais pas briser notre union ni même la vie de famille rangée que nous avons mis des années à construire ensemble. Dure, dure la vie de bisexuel. On n'a pas idée.


 


Merci pour ce texte. Très apprécié.

Marc 22/10/2012 13:40


Moi - comme Cyrille - ont raison ! L'homosexualité c'est tout autre chose qu'uniquement du sexe !!! Cela je l'ai compris, certes assez récemment) avec l'amour fou que je porte à ce garçon (voir
mon témoignage "Moi, Marc, marié, 53 ans, père de famille, j'aime un garçon de 20 ans mon cadet"). C'est l' amour, où chaque instant sans lui m'anéantit un peu plus, où chaque mot qu'il m'écrit,
je le ressents vivement, depuis le simple " Slt", jusqu'au " je t'adore "... C'est autre chose que le désir physique." Avant" je pensais effectivement "juste" avoir des attirances physiques pour
les hommes... Je sais aujourd'hui que ce n'est pas cela !! C'est- comme vous le dites si bien - l'envie d'être avec son homme, partager sa vie, ses envies, ses joies comme ses malheurs...

Moi 22/10/2012 09:57


Je suis tellement d'accord avec ça! Pour moi m'affirmer homo n'a pas été facile comme pour vous tous probablement, et en aucun cas il ne s'agit uniquement d'un désir sexuel!!! C'est avant 
tout cette nécessité d'aimer un homme, mon homme et d'être par lui et seulement lui, et à ce moment là seulement je pourrai me dire "je suis moi et libérer". Alors oui bien sûr aujourd'hui j'ai
tout ce dont j'ai pu rêver, une épouse formidable et attentive, la femme de ma Vie, des loulous craquants, la maison de nos souhaits, un travail enrichissant, il me manque une chose, juste une
seule ... MOI, et ce manque il est existentiel!!! Le rapport au sexe il vient bien après, il est dans l'idéal subordonné à cet amour uniquement masculin. 


Pour reprendre ton propos Cyrille, avant de prétendre aimer quelqu'un d'autre et se l'avouer, il faut en effet être déjà parti de son couple, tout en étant physiquement présent et pour ma part
dépendant de celui-ci, cette vie je l'aime, et pourtant elle ne me ressemble plus. Je ne sais pas ou vous en êtes, ou tu en es Cyrille... Toujours ensemble? Séparé? Mais je ne conçois pas/plus
même si ça reste extrêment difficile et compliqué de vivre à côté de cette femme que j'aime et notamment par respect pour elle et parce que je lui dois bien cette nouvelle liberté. Je ne suis pas
certain d'avoir encore le droit de l'aimer, c'est amour il ne la fait plus s'épanouir tout comme moi. Je l'aime et je ne peux plus l'aimer...


J'avance vers ça, lentement bien que le pas s'éccélère et se concrétise, j'ai très peur de tout, de la perdre, de les perdre, de la suite, de moi, des "autres" (qui ne comprendront pas tous...
restons réaliste!), la peur n'est pourtant pas de bon conseil!!!


Je suis marié et je suis homosexuel, je l'affirme, et autant on peut être papa et papa gay, autant je ne crois pas qu'on puisse rester mari et mari gay, ça me semble incompatible!.... Pas vous?


Et pourtant je sais ce que je perds là pour l'aimer plus que tout au monde!!! C'est le trésor de ma vie, je me dois de le préserver en étant entièrement et honnêtement moi-même, c'est devenu une
démarche aussi substantiel qu'inévitable!


 

mialjo 22/10/2012 06:11


possible? mon dieu que se doit être lourd à porter, et à gérer...mais bon...la cinquantaine est là...tu as bien fait de garder ta vie de famille...car le sexe...ce n'est pas éternel et ce n'est
pas ce qui compte le plus dans une vie...crois moi, à 61 ans je l'ai bien vécu et bien compris! bon courage pour la suite! kiss.

un chemin d'acceptation de soi 22/10/2012 07:12



Ton commentaire rejoint les critiques que je me faisais à moi-même. Le "CyriIIe raisonnable" qui me parlait. Critiques bientôt relayées par ma femme. "Détruire une famille pour du sexe! C'est
vraiment débile..." Ce qu'il y a c'est que, derrière l'appellation "homosexuel" qui centre notre identité sur qqc de sexuel, il y a bien plus que ça. Ce combat intérieur et interminable nous
construit différents des autres, cette attirance pour les hommes nous fait différents (nous ne sommes pas avec les autres hommes dans la rivalité mais dans la séduction, ça change tout...).
Pour moi, assumer d'être homo et le vivre, c'est tellement plus qu'une envie de sexe!



Pinco 06/10/2012 04:22


Hocine, il faut que tu te jettes à l'eau. Ça prend un peu de courage et une grande respiration. Tu seras peut-être un peu dégoûté d'avoir passé à l'acte. Mais, tu en éprouveras surtout un immense
soulagement et le bonheur suivra. Je te réponds en souvenir de ma première expérience. Un algérien de Paris qui me fit passer à l'acte, un peu sordidement, mais, au fonds, je lui suis
reconnaissant. Profite de ta vie !

oulounice1958 03/10/2012 20:41


Bonsoir mes amis  j'ai deja envoye un article sur ce sujet il ya 02mois avec le pseudonyme de HOCINE  je suis marié,  54ans et pere de 02 enfants majeurs  je suis
homo  mais je n'arrive pas a me trouver des partenaires car j'ai un blocage psychologique je drague des hommes avec des contacts visuels et avec mes tenues vestimentaires;mais je   ne
peux aller plus loin par peur de l'entourage mes desirs envers les hommes s' accentue   la force necessaire pour passer a l'acte ne vient pas .Aidez-moi;Conseillez-moi pour que j'en finisse
avec cet etat de frigide et pour je devienne un homme homosexuel complet pratiquant et fier de l'etre .merci mes amis hocine d'algerie

Mickaël 27/09/2012 13:35


Frank, tu es le seul à savoir où se situe ton équilibre. L'amour qu'on porte à une personne, c'est un peu comme un repas succulent. Il est préparé avec différents ingrédients qui, seuls, n'ont
rien de formidable, mais lorsqu'ils sont associés te font découvrir des saveurs exquises. On pourrait dire qu'en amour, il y a ceux qui sont "restauration rapide", les gastronomes, salé ou sucré,
etc... Je pense que tu te situes dans la tranche "Bon repas" sans te refuser un ou des extras. Si tu le vis bien, ne te pose pas trop de questions. Il faut juste être clair dans ta tête. Tu aime
les deux sexes et personne n'a le droit de t'empêcher de le vivre.


Pour ma part, j'aborde un peu différemment la situation. Je ne cache pas à ma femme ma bisexualité et je ne cherche pas d'aventures avec différents partenaires mâles. J'ai trouvé mon équilibre et
une sorte de plénitude avec 2 personnes de sexes opposés. J'avoue que j'ai énormément de chance sur ce plan. Combien de temps cela va t'il durer, je ne sais pas! Je souhaite à ma femme de pouvoir
vivre la même chose que moi. Peut-être serai je alors délaissé mais ce qui m'importe c'est qu'elle soit heureuse. Mon copain est beaucoup plus exclusif, combien de temps va t'il tenir ? Dans mon
coeur, toute ma vie; à mes cotés : ce sera son choix.

Jj 26/09/2012 18:50


je dirais que c'est toujours possible dès l'instant où l'un de deux ne prend pas le dessus, si un jour tu te trouves plus attiré par un homme et pas un au hasard mais réellement un homme, cet
homme qui te fera tourner la tête et peut-être remettre en question l'amour que tu as pour ta femme, les sentiments éventuellement, la question sera alors bien différente !


 


Prends en conscience dès maintenant, ça peut arriver à n'importe quelle cabine de sexshop, n'importe quelle porte de sauna, n'importe quelle épaule ou regard d'un homme ! Et là, une fois que tu
as franchi LE pas, que tu es plus attiré par l'homme que par la femme... les choses risqueront d'être plus difficiles à gérer !


Jj

un chemin d'acceptation de soi 26/09/2012 19:09



J'ai envie de dire, ça, tomber amoureux de quelqu'un d'autre que sa femme, ça peut arriver même aux hétéros. Et si ça arrive, je pense, c'est pas toujours le hasard ou Cupidon, mais
souvent qu'on était déjà, quelque part, "sorti de son couple". Alors, rien ne devrait empêcher Franck de continuer d'être "marié, bi et heureux".


Pour moi, ce qui fait que beaucoup d'hommes mariés et homos (et j'en suis!) quittent la femme qu'ils aiment, c'est le fait de se rendre compte qu'on n'est pas bi mais gay. A
partir du moment où on constate que le plaisir qu'on connaît dans les bras d'un mec n'est pas de même nature que celui qu'on connaît avec sa femme (ce n'est pas tant qu'il y ait plus de "plaisir
sexuel" je trouve, mais la sensation d'épanouissement ressentie est incomparable ), qu'on a envie d'être
amoureux d'un homme, on finit par en tirer les conséquences.