Un chemin d'acceptation de soi

  Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais.

J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...

CyriIIe

PS: le site s'enrichit des récits envoyés par les lecteurs.

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com

 

_____________________

Pour être sûr de continuer à accéder à ce blog, enregistrez son adresse-racine: poemesgays.

over-blog.org

 

  Mon parcours

 

Aller à l'accueil du blog

Dernier témoignage reçu:

Mon éclosion

mon éclosion

 

Affronter ses peurs

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

 

En parler à quelqu'un...

Liens sur le thème "ex hétéro"

 

Dessins érotiques gays

Les lapins en peluche rêvent-ils de carottes électriques ? (dessins érotiques gays) :

bearwaterfish

 

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Titus18 juin 2017témoigner
Je vais vous expliquer mon histoire...j'ai rencontre un homme sur un site gay moi etant separe avec une fille de 16 ans et lui separe avec 2 filles une de 4ans et une de 3...nous essayons de nous voir quand on sait, cest a dire 1x par semaine ou 2 mais la situation est un peu delicate dans le sens ou personne est au courant. Son ex lui demande de garder les enfants quand elle travaille mais a son domicile a elle, ou quand elle l'invite a diner ou pour faire le jardin cuisiner et faire les taches menageres mais n'ont pas instaure de garde pour les enfants....il retourne ensuite a son appart pour dormir.....nous vivons une belle histoire mais une crainte de ma part s'est installee donc je sais pas comment je dois reagir.si quelqun connait la meme situation ce serait sympa de m.eb dire un peu plus merci
 
Anonyme74917 juin 2017Guérir de l'homosexualité
L'hommosexualité N'EST PAS UNE MALADIE ON N'EN GUERRI PAS ON EN FAIS LE CHOIX C TOUT ET PERSONNE NE VAS FORCER QUICONQUE A ETRE CE QUI POUR LUI EST "NORMAL". PERSONNE N'EST NORMAL ON EST TOUS DIFFÉRENT.
 
 
je lis avec attention les témoignages, je suis perdu voulant être moi et ne pas faire souffrir autour de moi...Les témoignages sont déjà anciens y a t 'il des nouvelles de Nathanael et des autres pour savoir la suite
 
Marco30 mai 2017Prêtre et gay
Bonjour Ermite, pourriez-vous m'informer sur ces Eglises en Belgique plus tolérantes envers les homosexuels?
 
 
 
 
Mon dieu que ça fait du bien de vous lire, j'ai 37 ans et autant d'années de souffrance, je me suis séparé de la femme il y a un an, nous avons eu 3 enfants magnifiques, depuis quelques mois je vis avec une femme formidable, mais à force de parler elle a su percer mon secret et ça m'a libéré, je l'ai par la suite annoncé à mes parents et à mon frere, je ne sais plus où j'en suis !! Si mon message est clair répondez moi, je souffre je ne sais plus que faire je suis torturé, suis je bi, suis je homo, pour moi je suis bi avec une attirance beaucoup plus forte pour les hommes....
 
Bonjour j'ai 55 ans marié 4 enfants. Et après de nombreux plan sexe gay j'ai fait la connaissance il y plus d'un an d'un homme de 51 ans qui vis avec un homme. nous nous sommes rencontrés sur un site gay et depuis nous vivons le grand amour. Pas un jour sans sms et les week-end sans sont longs. Par contre nous nous voyons 1 à 2 fois par semaine et c'est un pur régal. Je sais que cette relation restera une relation d'amants car il adore son compagnon avec lequel il vit depuis 8 ans. Mais quel bonheur de se voir , de s'embrasser , se caliner , causer , rire et faire l'amour.Je vis avec cet homme une relation amoureuse homosexuelle forte et intense. Et c'est super beau d'autant que je ne pensais jamais vivre ce que je considère comme le summum de mon homosexualité : aimer un homme qui m'aime. Mais je suis réaliste et je sais qu'un jour il faudra l'oublier. Mais oublie-t-on vraiment un amour? Didier
 
Bonjour,
Témoignage touchant et bouleversant !
Vraiment...
La gorge nouée et le regard trouble, j'écris ces quelques mots pour vous dire tenez bon, courage vous êtes sur le bon chemin : le vôtre !
VIVEZ JUSQU'A LA FIN QUOIQU'IL ARRIVE !
 
Bonjour,
je suis gay et amoureux d'un homme marié et deux enfants. Votre témoignage fait écho en moi et m'interroge sur la situation de mon amant et s'il souffre tout comme vous de la situation.
Je commence à souffrir également de la situation car je sais que plus le temps va passer plus il me sera difficile de le quitter.
Cette semaine nous nous sommes disputés sur un malentendu mais en arrière plan pour moi il y avait cet intention de le quitter mais cela est déjà bien difficile à faire et même à l'imaginer.
Je vous souhaite du courage surtout celui de vivre pour vous donc une vie qui soit la vôtre !
cela demande courage et énergie mais au final vous gagnez beaucoup en liberté et enfin vous pourrez être !
portez vous bien !

"Des hommes et des femmes changent plus ou moins brutalement de vie alors qu'ils sont mariés, ont des enfants et semblent installés dans une totale "normalité". Ils semblent "devenir homosexuels". Il s'agit naturellement d'une révolution absolue. Comment vit-on cette révolution? Surtout, pourquoi s'impose-t-on l'épreuve que représente un tel bouleversement pour soi et pour l'entourage? Et pourquoi ne pas avoir vécu cette métamorphose plus tôt?"

Emmanuel Ménard, Parler d'homosexualité

 

bourgeon

 

 

commentaires

Angelilie 20/09/2017 18:38

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir

Roland 18/06/2017 22:56

Cyrille c est Roland comment vas tu

Jiji 25/10/2014 16:24


On ne dit jamais merci


Merci å toi Cyrille pour ce merveilleux cadeau que tu m as fait. Non seulement j ai connu ton blog mais c est aussi ma thėrapie. Accepter qui on est et sans détour. Lorsque j'ai reçu  ta
confirmation pour la parution de mon récit, j ai acceuilli cette réponse avec  des larmes de joie . Je remercie mes 2 amis, Kiran et Mélanie  qui partagent mon secret.Je les embrasse.


Depuis je grandis avec un nouvel élan. J ai envie de plaire et de vivre ma sexualité sans avoir honte. L amour n à pas de case.


Maintenant  nouvelle étape : vivre mes moments  !.


Cyrille tu nous rend heureux.


Jiji

teddy 27/10/2013 16:01


Vous saviez très bien que vous etiez déjà homosexuel bien avant de vous marrier. Vous n'assumiez pas, et vous aviez peur du jugement, ce que je peux comprendre.


Mais ça ne nous tombe pas sur nous comme ça du jour au lendemain, soyons honnête.

un chemin d'acceptation de soi 27/10/2013 21:30



Ben non, je ne "savais pas très bien que j'étais déjà homosexuel". C'est beaucoup plus compliqué que cela. "Comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je
connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais." Je cherche, nous cherchons la réponse, les réponses dans les pages de ce blog... Bonne lecture! ;)



Damien 17/05/2013 16:00



Par où commencer ?...


Quand j’ai lancé la recherche ce matin, je ne pensais pas tomber aussi bien. Non pas que je cherchais des réponses, mais je
cherche depuis longtemps à déposer mon témoignage quelque part.


J’ai senti très tôt ma différence. L’insouciance de l’enfance fait que je ne m’en rendais pas compte. Je me rappelle que
j’adorais me « déguiser » en fille. Ma maman avait un grand carton empli de vieilles fringues que j’adorais enfilé. Je jouais des heures à « faire semblant ». Je me souviens
avoir été surpris un jour par une connaissance de ma mère venue lui rendre visite : « Oh ! Mais vous avez une jolie petite fille ! »


Et ma mère de lui répondre confusément : « Une fille ?... Ah ! Non, il s’agit de mon fils
ainé ».


J’étais content qu’on ait pu me prendre pour une « jolie petite fille » et à la fois honteux. Et si d’autres
venaient à l’apprendre. Qu’est-ce que les gens diraient de moi ? Quelles conséquences pour ma famille et ma place en son sein ?


C’est peut-être là que j’ai pris conscience de cette différence et des ravages qu’elle pouvait peut-être engendrer.


Malgré tout, j’aurais peut-être pu continuer mon petit bonhomme de chemin et me réaliser en étant pleinement
moi-même.


Et puis, peu de temps avant mes onze ans, j’ai du être hospitalisé pour un phimosis à un stade très avancé. Le séjour à
l’hôpital reste à ce jour le pire moment de ma vie, une horreur. Et le résultat de l’intervention chirurgicale n’était franchement pas une réussite. Je suis resté marqué à vie par cet événement.
J’en ai gardé des séquelles autant physiques que psychologiques.


En plus d’avoir honte de ce que j’étais dans ma tête, j’avais désormais l’impression d’être devenu une sorte de
monstruosité.


C’est là que j’ai commencé à me bâtir deux vies. Je faisais tout pour paraître normal la journée avec les autres et en
secret je rêvais d’autre chose.


J’ai commencé à me dire que pour vivre je devrais peut-être changer radicalement. Pour pouvoir vivre au milieu des autres
il fallait que mon apparence ressemble le plus possible à mon être intérieur. Il fallait que je puisse vivre sans être montré du doigt. Après la lecture d’un article j’ai fini par me dire que
puisque la chirurgie avait, à mon humble avis, commencé le travail ; il suffisait de le terminer. La première fois que j’ai parlé de mon désir de transsexualité, c’était à mon médecin
traitant. Je devais avoir 16 ou 17 ans. Il m’a donné l’adresse d’une psy qui m’a suivi pendant environ deux ans. Le temps de me conforter dans mon idée. Le sexologue que je suis allé consulter
alors m’a proposé de commencer par effectuer un bilan hormonal, point de départ obligé.


                Bilan hormonal dans la norme,
physiologie sans   problèmes…


Un infirmier m’apprendra même que l’on pouvait corriger les séquelles de l’intervention qui avait tout déclenché.


Je n’étais alors plus certain… Et si je me trompais. Et si j’étais tout à fait normal et que je nageais juste dans un
délire post-traumatique ?


Ma prof d’art a fini de tout faire basculer. Quand je lui ai expliqué que la grosse bulle qu’elle me mettait au devoir que
je n’avais pas pu lui rendre (puisque j’avais passé ces derniers jours en clinique, que je traversais une période extrêmement compliquée, et tout et tout…) n’était peut-être pas vraiment
justifiée, elle m’a répondu que tous les gosses de mon âge traversaient des moments difficiles et que je ne méritais en aucun cas un traitement de faveur. Le devoir était à rendre pour telle
date, point barre !


Je me suis enfui. Je me suis réfugié dans les toilettes le temps de sécher mes larmes. Et puis je suis sorti du lycée, j’ai
pris ma voiture et je n’y ai plus jamais remis les pieds à part pour venir expliquer les raisons de ma décision au proviseur, avec la présence rassurante de ma mère (j’ai une maman très
compréhensive, je l’aime très fort, même si elle me tape sur les nerfs parfois, comme toutes les mères certainement).


Ca a été le début du calvaire. Me forger une vie normale. Une vie d’hétéro. Enfin, de pseudo hétéro. Y’a qu’à en
juger !


J’ai passé l’année suivante chez un de mes tantes. J’ai fais la nounou à domicile pour mon cousin alors âgé de quatre ans.
Pas de fille à l’horizon. « Tu peux sortir le week-end, aller en boite si tu veux, rencontrer du monde ! » Dixit ma tata « Do » que j’adore et son compagnon. « Non
non, je suis bien là… » Répondais-je à chaque fois.


Je me suis trouvé une formation : agent de fabrication dans le secteur de l’habillement. Couturière, quoi !
Ouais !!! Super hétéro, c’est moi ! J’espérais peut-être devenir, je ne sais pas, styliste, peut-être ! Dans le mille ! Attention c’est moi que voilà ! Super Hétéro pas
du tout naïf… mais alors pas du tout.


Pour finir, je suis retombé sur terre. Après la formation j’ai définitivement laissé tomber tous mes rêves. Je me suis
inscris en intérim. J’ai fais des déménagements, de la manutention, travaillé en usine… Et puis j’ai rencontré la mère de mon fils.


Elle me semblait parfaite. Elle voulait de moi et moi je l’admirais. Bien sur, ça n’était pas ça n’a jamais pu être la vie
rêvée. Mais j’ai voulu y croire. Même si dans l’intimité, je ne me sentais pas du tout à ma place. Même si il m’était impossible d’être comblé…


Au bout de deux ans, notre fils est né. Le bonheur de ma vie. Le soleil de ma vie. Celui qui réchauffait désormais mon
exist

Sophia 09/04/2013 11:10


En effet, en te lisant on se rend compte que cela arrive quelque peu de cette façon...

thierry 28/03/2013 12:14


dommage que tu daignes pas repondre a tes emails  sinon tres beau site

OLIVIERI 08/06/2012 09:56


Il ne devrait y avoir aucun souci à être homo .......et pourtant que de personnes dans la souffrance. C'est vraiment absurde.

Jean Philippe NOEL 16/04/2012 14:22


j'aime les gens qui vivent leur sexualité, même si ce n'est pas toujours facile, s'assumer, en parler c'est " immense "

dialbi 17/11/2011 12:24



dissimuler ses attirances homosexuelles est une souffrance intérieure profonde. La lecture de ce blog, toutes les confidences, tous les parcours de chacun et chacune aide à
se sentir moins seul ...



Lionel (SoLivingRoom) 28/05/2011 00:06



Bonjour,


Déjà merci pour ton commentaire d'aujourd'hui. Et je rebondis forcément sur ton sujet par mon cas ... j'ai l'impression que chez moi cet évènement à mes 30 ans, c'est ni voulu, ni choisi. C'est
autrui qui m'y amène sans que j'arrive à reprendre le contrôle. C'est paniquant pour un calme comme moi. Et je panique ...



un chemin d'acceptation de soi 28/05/2011 14:02



Salut!


Merci d'être passé chez moi. Une question qui me vient en te lisant: Ce désir homosexuel que tu ressens puissamment en ce moment suite à cette rencontre, tu l'avais déjà ressenti précédemment? Tu
as l'impression que c'est qqc que tu portes depuis longtemps en toi sans oser te l'avouer? Ou bien non, c'est totalement nouveau et surprenant?


Amitiés.



Jj 27/04/2011 22:18



je passais juste pour vérifier que le lien de ton blog que j'ai dans le mien fonctionnait toujours !



des fraises et de la tendresse 05/01/2011 13:27



Je te/vous souhaite de beaux chemins de liberté, de vérité, de tendresse envers soi, envers l'autre.



destrebecq 15/11/2010 22:21



Bonsoir ,


Je reviens vers vous , depuis le temps , et j'aime beaucoup vos écrits , je suis une femme , qui a beaucoup de compassion , pour tous ceux qui savent s'affirmer , pour tous ceux qui souffrent ,
être Homo , s'est quoi ? pour moi , je vais vous dire une chose , mon meilleur ami est Homo , et pour rien au monde je ne l'échangerai , s'est mon meilleur ami et confident , je l'aime pour ce
qu'il est avant tout , un être de chair et de sang , pour ses idées , ses mots , sa tristesse , ses joies , nos fou rire , nos partage , pour simplement pouvoir être avec lui et discuter , rien
ne change entre nous ,


Il ne faut pas s'arrêter à l'apparence , car se sont des Humains comme nous , arrêtons de juger , de ne voir ce que nos yeux veulent voir , d'entendre seulement ce que nous voulons entendre ,


Mais apprendre à regarder autrui de l'intérieur , il y a un coeur qui bat , et ce coeur s'est le sien , le mien , le votre , s'est nous ensemble , mes amis je les aime profondément , et je
défendrai toujours leur causes ,


 


Bisous a tous , bonne soirée , soyez heureux , simplement ,

candy 20/09/2010 21:19



Beau blog!bravo à toi!bises.candy.



Eva 06/06/2010 19:28



C'est un long débat.


Je pense que chancun fait de son mieux.


Avec ce qu'il ou elle est, sa famille, son entourage, la société ...


Parfois on ne peut plus combattre ce qui bouillonne en nous, et il devient alors plus simple d'aligner la vie qui va avec ce que l'on est, alors que par le passé l'inverse était plus simple.


Pourquoi? Comment? ... chacun a son vécu, ses raisons ...


Pour ma part, j'ai souvent l'impression d'être en stand-by ... comme si j'attendais ma vraie vie ...


Et pourtant ... je pense que je n'y changerai rien ... ou peut-être plus tard ... bien plus tard ...


Je sortirai peut-être du placard sexagénaire avec mon dentier ... lol!!!


 



un chemin d'acceptation de soi 08/06/2010 22:13



Merci pour ce commentaire. Il rappelle que c'est à chacun de décider de son rythme, de son chemin pour vivre au mieux avec ses désirs... Il y a en ce moment une espèce de dictature du "il faut
s'assumer" que je trouve détestable. Chacun a le droit d'aller à son rythme sans subir la pression du "tu en as mis du temps, aujourd'hui, on s'assume à 15 ans!" 



Claude 27/05/2009 22:56

Bonsoir, Bien content pour toi que tu te métamorphose, moi la mienne c'est opéré il y a trois ans maintenant, ce ne fût pas façile, mais avec du courrage et de la force, on y arrive, il faut avoir du caractère, et ne pas ce laisser faire, aller jusqu'au bout des choses, pour info, nous avons de très bon rapport avec nos ex-femmes, et nos enfants ce porte très bien, nous avons mes enfants, ainsi que l'enfants de mon ami ts les 15 jours en week, et la moitié des congés, un vrai régal, mon ami dévoile au file de l'eau notre relation et ce sent de mieux en mieux dans sa peau,  moi je vie cela super bien,  ns ne nous montrons pas non plus on des hommes qui aimons des hommes,  je suis accro à mon ami. bises a toi cyrille,  et bonne continuation dans tous ce que tu entreprend, de tous coeur avec toi,
Amicalement Claude

Stephan 30/04/2009 14:58

Comme si dans la vie il y avait un temps pour les autres et un jour, le temps prévu pour soi ON donnent et on reçoit et puis un jour on veut etre soi même Vivre comme dans sa tête et dans son corps ...La seule question que je me pose encore est : Est ce par Egoïsme  qu'on devient homo après avoir été "hétéro"  ????Moi j'ai ma réponse mais vous ???Amicalement Stephan

delphine 12/03/2009 22:21

que tu soie honosexuel ou pas rien ne te change n est pas peur de le dire et ne te cache pas l importan c que tu sois heureux dans ta vie le reste tu t en fou . Il y a des chose bien + grave que sa . J ai plein d ami qui aime le mm sexe eux et j en suis fier de les avoi car ce sont des personne en or merci de nous l avoir fais partager c important

Rémi 05/12/2008 19:21

Je découvre ton blog aujourd'hui, je suis dans le même chemin avec 48 ans, trois enfants et un divorce tout frais. J'ai accepté cette idée à 42 ans et il m'a fallu 6 ans pour construire une nouvelle étape. Je suis au seuil et suis content d'être en lien avec des hommes qui parcourent le même chemin. A toi,  aux autres et à moi je souhaite une belle aventure.

alexandre saint bois 23/10/2008 14:17

"ne le dis jamais à personne...!" L'acceptation de soi et celui d'un jardin secret. J'en suis là aujourd'hui après plusieures années d'interogations. j'ai trouvé mon équilibre 'je pense l'avoir trouvé' je suis heureux en secret!Voilà! Bises, Alexandre.

mona 08/10/2008 19:55

bonjours je m'apelle Mona et je fais un tpe(exposé) sur l'homoparentalité et jaurai aimer vous parler sois face à face sois par téléphone enfin voilà donc j'espère que vous me recontacterai merci

Erwan 02/10/2008 00:01

Bravo pour ton blog.J'ai 40 ans, des enfants marié depuis une dizaine d'années, je ressents de plus en plus fortement mon homosexualité et je m'apprête à prendre le virage d'un changement de vie. Tous les textes de son site m'ont beaucoup intéressés. Et même si je pense que ce qui me reste de virages à faire sera long et complexe j'avance !MerciErwan

virginie edensland 14/08/2008 12:34

bonjour,Bienvenue dans ma communauté.Je te souhaite de t'epanouir dans ta vie, et de ne pas faire attention aux autres, les autres etant ceux qui te jugent...N'ecoute que que les autresn ceux qui t'aiment et te respectent..On a tous nos differences (moi aussi, si tu lis mon blog, tu comprendras, lol)Alors SOIS TOI ET SOIS HEUREUX, c'est ça qui les ferras le plus ch******bizzzzzzzzzzz:0123:

Eric 27/01/2008 05:19

A la question "Surtout, pourquoi s'impose-t-on l'épreuve que représente un tel bouleversement pour soi et pour l'entourage?" on pourrait repondre par "Pourquoi s'impose-t-on l'epreuve d'un mariage contre nature (contre SA nature)"? La nature de la question depend beaucoup de qui la pose. Et surtout, independemment d'etre Bi, Homo ou autre, les etres qui ont souffert dans leur vie, comprennent la question mieux que les autres.

nane528 17/12/2007 18:31

Certains ne choisissent pas leur vie elle leur est imposée par le poids de la société ou le poids d'une certazine moralité ... Mais un jour certains se réveillent et enfin osent devenir ce qu'ils ont toujours été et qu'ils ont caché honteusement au fond de leur moi intérieur .. et c'est une véritable naissance qui s'offre à eux plutôt qu'une révolution .....AmitiéAnne

bryce 13/12/2007 22:58

C'est trés beau ici je trouve ..c'est la premiére fois que je découvre ton blog ..et sincérement j'ai aimé ..je reviendrai :)

nane528 14/11/2007 17:24

Personnellemnt depuis toujours je sais que ma sensibilité est différente. Je suis attirée par les femmes depuis mon adoescence mais je me suis tue, terrée dans un monde de silence. J'ai grandi dans la honte de mes fantasmes, pour coller à la normalité .. Cette normalité qui m'a fait perdre 30 ans de ma vie ..  Et un jour, mon désir d'être enfin moi a été plus fort que tout et j'ai hurlé à la face du monde qui j'étais, je suis née ce jour là... je me suis libérée du carcan de la moralité de notre société judéo chrétienne ... Et aujourd'hui je suis fière d'être lesbienne m^me si ce n'est pas tous les jours facile de devoir affronter le regard de curiosité de certains .. mais c'est en sortant des placards et en se montrant sans provocation que le regard des gens changera. Petit à petit, l'oiseau fait son nid !!!! AmitiéAnne

nane528 14/11/2007 07:35

Heureuse de t'acceuillir dans la communauté homosensualité .. au plaisir de te lire AmitiéAnne

bulle... 29/08/2007 11:15

Bonjour.Je passe par ici...tellement vrai, tellement dur à assumer...On a tous et toutes un histoire...Merci pour ce blog...on se sent moins seule

Reg 07/05/2007 11:36

A mon tour de déposer ici un mot gentil chez toi ...
Belle initiative !
Notre visibilité passe aussi par nos blogs perso' !
T'embrasse !
Reg