dessinateur
cheminement
témoignages
cogitations
bonus
un forum pour échanger
ce que vous trouverez ici
marié et homo: mon parcours

des textes qui m'ont aidé

des poèmes

s'accepter homo

Marié mais gay: choisir?

Père divorcé gay: être enfin soi!

Amant d'un homme marié



Marié et homo, je fais quoi de ma vie? Mes réflexions, mes choix...

être gay

être bisexuel

coming-out



films

romans

billets selon l'humeur



forum ex hétéros


Un chemin d'acceptation de soi

 

bonheur de sortir du placard

Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais. J'ai rassemblé ici témoignages, références, réflexions, poèmes... Si ça peut être utile...

Je vous propose de commencer par lire quelques mots sur mon parcours. Ensuite, puissent les témoignages reçus des lecteurs vous donner autant qu'à moi force et inspiration. Si le sujet de l'accep- tation de sa propre homosexualité vous intéresse, voici deux textes qui m'ont aidé:

Si vous aimez la poésie, c'est ici. Le reste du blog, je vous laisse le découvrir par vous même... Le site est présenté de façon particulière, les touts derniers articles sont là

Bonne lecture ...

Cyrille

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com ou formulaire de contact

Aller à l'accueil du blog

Plan du blog

 

Abonnez-vous

pour être averti des nouveaux articles publiés.
 

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

_____________________

SOS Amitié - Un mal des mots- 0238622222

_____________________

Liens sur le thème

"ex hétéro"

 

_____________________

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

_____________________

Dessins érotiques gays

 

un lapin après l'orgasme

 

_____________________

Rechercher un mot sur le site ...

Articles les plus lus

Et si on pouvait ne plus être gay juste en poussant un bouton ...
Guérir de l'homosexualité
deux hommes s'embrassent sur la plage
les garçons de la plage (je cède à mes pulsions homosexuelles)
un homme embrasse sa femme en rêvant de deux gays
Peut-on faire l'amour avec une femme quand on est homosexuel ?

 

un mec à poil mate un autre mec après la douche
Homme marié, comment j'ai géré mes désirs homosexuels (différemment au cours du temps)
Chérie, je suis gay
Je viens d'avouer à ma femme que je suis gay

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Bonjour ,

C'est si difficile a lire tous vos commentaires.
Je suis désemparée, mon mari m a avoué son homosexualité il y a 6 mois , nous sommes toujours ensembles malgré "quelques dérapages" de sa part . Nous avons 2 enfants , nous sommes mariés depuis 11ans . Toujours été d'une extreme complicité , toujours a faire les choses ensembles ( voyages , sorties, sport ). C est très difficile , je l aime comme au 1er jour et sans lui ma vie n a aucun sens , j ai mal tres mal , mais sans lui j aurais encore plus mal ....
 
Alors , je vous explique j'ai découvert que mon père est HOMO ce qui est pour moi inacceptable désoler mais je n'arrive pas à passer outre je n'étais pas homophobe mais quand c'est votre père qui déchire votre famille et surtout ma mère je deviens une fille qui déteste ces personnes-là . Je reviens à mon histoire ma mère à découvert des choses à propos de mon père déjà un peu efféminer de base alors que ma mère lui dit d’arrêter car elle aime les hommes virils ... soit jusque-là sa passe. Une fois , je voulais aller dans la chambre de mes parents car je devais récupérer mon chargeur je découvre (suite)
 
Killian08/11/2017Guérir de l'homosexualité
(...) Ma mère à pleuré quand elle a su que j'étais gay... je pensais qu'elle était déçus de moi et elle m'a dit : "tu vas devoir souffrir pour qui tu es. Tu vas devoir te battre pour aimer... Tu t'en rends compte ? T'aura pas une route facile..." et j'ai compris qu'elle m'aimait pour qui j'étais... Je sais pas vraiment pourquoi j'écris ce roman... Peut-être parce que j'ai juste envie d'être traité comme un être humain ? (...)
 
Melchicedech08/11/2017Prêtre et gay
Merci pour ce blog.
Je trouve enfin ce que je cherche depuis tant d'année. Je suis prêtres catholique et gay et j'aimerais connaître d'autres confrères identiques avec qui pouvoir parler et ne plus rester dans ma solitude voir se connaître plus et pourquoi as se rencontrer
 
Je suis emu de te lire
C est exactement par toutes les etapes où je suis passé.
Merci pour ce très beau temoignage
Thierry

 

 

 

J’ai 49 ans et je suis marié depuis 22 ans, j’aime mon épouse comme au premier jour sinon plus. Elle sait que je suis attiré par les garçons et le comprend, même si cela lui fait peur.


Mes premiers rapports sexuels à 16 ans se sont faits avec mon meilleur ami âgé à l’époque de 15 ans, lui voulait aller jusqu’au bout de ce que peut être une relation homosexuelle mais je ne le souhaitais pas, en partie car je n’étais pas amoureux de lui, j’ai toujours été romantique, quel que soit le partenaire (fille ou garçon) la dimension sentimentale m’importe beaucoup. C’est d’ailleurs bien là mon problème, car pendant presque 20 ans, même si je regardais les beaux garçons, je n’ai jamais été plus loin, et ce malgré un franc succès auprès de la gente masculine (je suis sportif, mince et donc d’un physique agréable me dit-on). En effet, l’amour pour ma femme me comblait et je ne cherchais pas à faire de rencontre.


Mais il y a 4 ans, mon entreprise a déménagé à l’autre bout de la ville et s’est rapprochée d’une plage naturiste ou nous allions de temps en temps le week-end avec mon épouse. J’ai pris l’habitude de m’y rendre en semaine, aux beaux jours pour déjeuner et bronzer le temps de ma pause de midi. L’endroit est fréquenté par une majorité de gays et si j’ai eu, au début, quelques approches de la part d’autres mecs, je ne donnais pas suite par timidité, mais aussi par gêne vis-à-vis des autres personnes présentes et enfin par fidélité envers mon épouse.


A la fin du deuxième été je me suis retrouvé seul avec un jeune homme, qui s’est installé près de moi et qui m’a allumé, jusqu'à venir me rejoindre sur ma serviette, et pour la première fois depuis ma première expérience d’adolescent, j’ai à nouveau connu le contact avec le corps d’un garçon. Cela m’a évidemment bouleversé, mais comme les mauvais jours arrivaient fini la plage pour de nombreux mois.

 

plage gay

 

Toutefois l’été suivant, je retournais à la plage dans un tout autre état d’esprit sachant que tout pouvait arriver. Effectivement depuis, quand un garçon me plait vraiment je cède à mes pulsions homosexuelles. Depuis ma vie est très compliquée, je vis avec une femme que j’aime et avec qui je fais l’amour régulièrement et toujours avec bonheur, beaucoup de tendresse et de caresses dont je raffole. D’un autre côté je partage des moments avec des garçons qui me plaisent physiquement, mais avec qui je suis frustré du manque de tendresse, avec qui je prends rarement mon pied (cérébralement), le meilleur moment étant la rencontre et la découverte du corps de l’autre. Dés que ça devient plus cul ça ne m’intéresse plus et j’abrège. J’ai réussi à sympathiser avec deux d’entre eux et cela me permet de parler, au moins avec eux je peux exprimer mes penchants et cela me fait du bien. Néanmoins je reste frustré car je trompe ma femme (même si je n’ai que des rapports "soft") et de l’autre côté, les rapports sont tronqués.


Je me dis que si je tombais amoureux d’un mec, je serais peut-être capable d’aller au bout d’un rapport sexuel et d’en tirer vraiment du plaisir, mais cela ne se commande pas. A moins que je ne recherche dans ces rapports "soft"qu’à retrouver les sensations des premiers émois.


Si quelqu’un vit la même chose, merci de me faire part de votre expérience ou de votre ressenti, cela pourrait m’aider à avancer. J’ai une part de moi qui est homosexuelle et j’en suis conscient, mais la partie affective de ma vie est 100% hétérosexuelle. Dois-je quitter quelqu’un que j’aime pour vivre une sexualité qui m’attire mais qui ne me comble pas, pour l’instant du moins, au risque de perdre l’amour.

 

Sylvain

 

Marié mais gay ?
d'autres témoignages d'hommes mariés qui ressentent des désirs homosexuels

 

commentaires

stef 09/07/2016 15:47

je me reconnais aussi ds ton histoire a17ans j ai voulu tester le naturisme et je suis allé ds les dunes d une plage naturiste pour bronzer nu discretement sans etre vu.Ce que je ne savais pas c que les dunes etait le lieu de rencontre des homos.j'etais un beau jh fin musclé et je voyais bcp d hommes qui me mataient et tournaient autour de moi.Une fois assoupi sur ma serviette j ai sentie une main sur mon sexe.J etais tres timide et un peu bloqué je ne m y attendais pas du tout et lui etait d un age tres mur .Il a prit ma main et la placée sur son sexe (je n etais pas du tout attiré par les hommes avant ce moment).Et je dois dire que cela m a plus.Une fois qu il est parti j ai vu que d autres hommes nous avaient matés pendant ce moment intime et d autres ont essayés de s approcher de moi en ayant vu la scene.Depuis ce jour je fais des rencontres regulieres avec des hommes (je suis maintenant marié avec une femme).Je me considere comme bi occasionnel et j apprecie bcp ces moments

Paul 09/11/2015 19:56

je suis marié senior et comme toi attiré par émois de mes 15 ans avec copain mais sans aller jusqu'au bout et très difficile à vivre car j'ai des valeurs chrétiennes qui me font penser à des tentations auxquelles j'ai maintes fois succombées et auxquelles j'essaie de résister depuis deux mois

urpinerdig 16/08/2015 23:31

J aimerai te sucer ta bitte merci

lucien 25/06/2015 15:23

à 12 ans j'ai été mignon et beaucoup de copains me tripotaient; j'ai adoré et laissé faire. Quand me copains venaient chez moi c'est toujours pour me baiser; il y en avait qui me donnaient de l'argent ou me ramener des cadeaux. Je n'était amoureux d'aucuns mais eux ils me désiraient tous. Maintenant j'ai 24 ans bi je suis marié et ma femme a 19 ans libertine. Nous vivons san interdits ni tabous. luc.derenal@outlook.com

jean 29/11/2013 00:05


je pense que  c,est un demons qui veut gater votre vie rester avec votre femme

Flo 08/04/2013 23:30


Comme c'est étrange de revenir plus d'un an après sur ce commentaire! Merci de me rafraichir la mémoire! Je suis "Moi", Flo plus simplement... Je suis repassé ici à plusieurs reprises, sans
relire ton article, sans même me rappeller que j'avais ici répondu à Cédric, avant d'enrichir la discussion...! N'est-ce pas?


Vivre sans passion dessèche, comment dire l'inverse... La vie est faites pour être passionnante! Pour certains, nous entre autre, ça semble être plus loin, plus long ... Mais ça vient! La
plénitude et la quiétude étant ce à quoi je prétends le plus!!! Tout comme toi, comme Cédric. Arrêté en chemin, on y a pensé, vous comme moi, n'est-ce pas là le plus égoiste? Pour l'avoir subit
d'une personne très proche, c'est insupportable!!!!


On peut être attiré par les hommes, par le corps de l'homme, sans tout d'abord n'éprouver aucun sentiment, puis tout vient au galop, tout arrive, se débordement d'envie, de sentiment, de
reconnaissance, d'appartenance, ce bien être tout en étant GAY, d'ou naitrait justement la passion, L'amour entre 2 hommes, la complicité, cette petite étincelle scintillante qui nous manque tant
encore aujourd'hui...!

Sylvain PIERRE 08/04/2013 22:21


Bonjour à vous deux qui avez commenté mon histoire. Je suis désolé de le faire si tard, mais je pensais être averti par mail si un commentaire était laissé et j'avoue que je ne viens pas
régulièrement sur ce site, car le sujet qu'il aborde m'est toujours difficile à vivre.


Je fréquente toujours la même plage hiver comme été maintenant et je connais tous les habitués comme moi, j'y ai de moins en moins de rapports sexuels car cela ne me comble pas. Je passe de plus
en plus de temps à parler avec les quelques garcons avec qui j'ai sympatisé.


J'ai comme Cedric, rencontré plusieurs fois le même garcon avec qui nous partageons des moments de sexe, mais rien de plus. Lui vit en couple avec un homme et moi je suis toujours marié. J'ai été
très déçu par le genre humain que ce soit en amour ou en amitié ces dernières années et j'avoue que je ne crois plus beaucoup à ces valeurs.


Vivre sans passion me déssèche et comme Cedric le suicide m'est venu plusieurs fois à l'esprit, seul la peur de faire souffrir mes enfants par cet acte m'en dissaude vraiment. J'ai l'impression
d'être une coquille vide, vide de sentiments à donner et à recevoir.

Moi 20/12/2011 09:26


Bonjour,


Cédric, je me suis complètement reconnu dans ton témoignage, les évennements de la vie font que celle-ci vascille parfois. Les rencontres font aussi que que d'attirance sexuelle on passe à
l'amour profond, même s'il est inconcevable initialement. J'ai longtemps voulu croire qu'il était possible d'aimer autant deux personnes, une femme puis un homme, je me suis bien menti! La
première je l'aime maintenant par habitude, aussi dur à écrire que se puisse être, et cet homme je l'aime aujourd'hui passionnément...


J'aurai le courage de le retrouver, sera-t-il là? m'attendra-t-il encore un peu? Il ne m'a rien promi, je ne lui ai rien demandé, trop peur de cette réponse et de ces conséquences...


Je suis aussi marié, même situation que toi, même âge quasiment... J'ai posté ici mon petit récit, "faut-il souffrir pour aimer, ou aimer pour souffrir...", n'hésite pas... Ca aide de
pouvoir évoquer le sujet, même si c'est compliqué et incroyable.


A très vite...


Moi

Cedric 10/12/2011 16:43


Bonjour Sylvain,


Sans avoir vécu exactement la même situation que toi, je me retrouve sur certains aspects assez bien dans ce que tu décris. J'ai 32 ans, je suis marié (encore mais jusqu'a quand...) depuis 6 ans
et j'ai 2 enfants. J'ai été attiré par les hommes très tôt, mais la norme étant qu'un homme fasse sa vie avec une femme...j'ai vite oublié l'idée qu'il était envisageable ou possible d'etre en
couple avec un homme. Du coup, tout en étant avec femme, pour laquelle j'éprouvais de réels sentiments amoureux, je voyais des hommes. Que pour le "sexe" oui, je ne pouvais pas m'en passer...
Avec des étapes très difficiles et un fort sentiment de culpabilité et de dégoût a mon égard juste après le mariage ou encore la naissance de mes enfants... mais rien n'y faisait. J'ai fini par
me convaincre que j'étais bisexuel, puis de tte façon, comment je pourrais avoir des sentiments avec un homme a l'identique de ceux avec ma femme !! tout cela m'a paru "équilibré", jusqu'au jour
ou...tout a commencer a vasciller... Après une première recontre coquine avec un homme, nous nous sommes revu... 2 fois, 3 fois... 20 fois... ttes les semaines... (ca a duré 2 ans) plus qu'un
simple plaisir entre hommes, mais de véritables sentiments. Et la, les questions fusent... comment ca?? on peut aimer un homme comme sa femme? associer sentiements et plaisirs au masculin?
Première remise en question... D'autant que dans le même temps, les choses ne sont plus les mêmes avec ma femme....Jusqu'au jour ou cet homme (divorcé et avec des enfants lui), voyant qu'au final
je n'étais pas prêt a m'accepter, a trouvé "son" homme (lui aussi marié, en instance de divorce et avec 2 enfants). je ne vascille plus, je m'éffondre...je suis passé a coté de l'homme que
j'aimais et qui m'aimais aussi (on se l'ai avoué mais trop tard..)!! je mettrais 8 mois a m'en remettre... pendant ce temps, ca trotte plus que jamais dans ma tête... je me suis bien menti
pendant tout ce temps... je n'ai pas voulu reconnaitre qui j'étais vraiment...mais je dois tenir, faire front et sauver cette sorte d'apprence... Ma femme voit bien que les choses ne tournent
plus rond.... Je me convainc que ma vie n'est plus celle-la, et que si je dois retrouver un homme comme celui qui m'a "échappé", je ne passerai pas a côté... Dans ce même tps (1 mois après la
"rupture" avec cet homme), coup dup dur : un proche se suicide. le genre de chose qui te fais réfléchir encore plus a ta propre vie et a tes propres envies... je m'enfonce un peu plus dans mes
idées qui s'assombrissent... Et puis enfin récemment, il y a 4 mois, une rencontre un peu par hasard d'un homme, cette fois premier coup de foudre de ma vie... je ne veux pas laisser passer
cette"chance", je sais maintenant qui je suis, mais personne ne le sait encore... je dois avancer, mais commment ...je continue a me torturer l'esprit, avec des moments très sombres...je ne sais
pas comment m'en sortir ou si je m'en sortirai...


Si je te raconte mon histoire, c'est tout simplement parce que j'ai tout aussi intensemént vécu ma première "histoire" (ratée) avec un homme, que j'en ai tout souffert. j'ai l'impression d'avoir
vécu au préalable ttes les situations et questions par lesquelles tu es passé et que tu passes encore. Je n'étais pas préparé à ce genre de situation, et avec le recul, si ce proche ne c'était
pas suicidé, c peut être moi qui en serai arrivé la. C'est peut être brutal ce que je dis la, mais c'est sincère. J'espère que tu es quelqu'un de plus avisé que moi et que tu t'épargnera un
parcours aussi difficile.


Tout ca pour finir par te dire que si tu sais que tu as une part d'homosexualité en toi, et qu'aujourd'hui elle ne se décline "que" sous la forme du plaisir, elle peut très bien (et ca arrivera
je pense) se décliner sous une forme bien plus sentimentale. J'espère que tu auras compris au travers de mon histoire que je n'y croyais pas, que ca m'est arrivé, mais que faute d'anticipation et
de préparation, j'en ai souffert et en souffre encore aujourd'hui. Et si tu peux t'épargner ce genre de parcours, j'en serai bien entendu le plus heureux !!


Bonne continuation a toi.


Amicalement


Cédric