#cl_1_0 {width:1%;} #cl_1_1 {width:79%;} #cl_1_2 {width:20%;}
cheminement
témoignages
cogitations
bonus
un forum pour échanger
ce que vous trouverez ici
marié et homo: mon parcours

des textes qui m'ont aidé

des poèmes

s'accepter homo

Marié mais gay: choisir?

Père divorcé gay: être enfin soi!

Amant d'un homme marié



Marié et homo, je fais quoi de ma vie? Mes réflexions, mes choix...

être gay

être bisexuel

coming-out



films

romans

billets selon l'humeur



forum ex hétéros


Un chemin d'acceptation de soi

 

bonheur de sortir du placard

Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais. J'ai rassemblé ici témoignages, références, réflexions, poèmes... Si ça peut être utile...

 

Je vous propose de commencer par lire quelques mots sur mon parcours

 

 

 

 

 

Puissiez-vous ensuite trouver dans les témoignages reçus des lecteurs des réponses et de l'inspiration sur votre cheminTémoignages: choisir sa vie

 

Si le sujet de l'acceptation de sa propre homosexualité vous intéresse, voici deux textes qui m'ont aidé:

 

s'accepter homosexuel
S'accepter homosexuel (Marina Castañeda)
La honte d'être homosexuel, l'homophobie intériorisée.
La honte d'être homosexuel, l'homophobie intériorisée (Sébastien Chauvin)

 

Si vous aimez la poésie, c'est icimes rêves, mes désirs, mes envies de partir.

 

Le reste du blog, je vous laisse le découvrir par vous même... Le site est présenté de façon particulière, les touts derniers articles sont là

Si vous souhaitez pouvoir accéder à ce site même en cas de changements dans l'hébergement, merci d'enregistrer cette adresse: poemesgays.over-blog.org

Bonne lecture ...

Cyrille

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com ou formulaire de contact

Aller à l'accueil du blog

Plan du blog

 

Abonnez-vous

pour être averti des nouveaux articles publiés.
 

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

_____________________

SOS Amitié - Un mal des mots- 0238622222

_____________________

Liens sur le thème

"ex hétéro"

 

_____________________

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

_____________________

Dessins érotiques gays

 

Prend moi!

 

_____________________

Rechercher un mot sur le site ...

Articles les plus lus

 

deux hommes s'embrassent sur la plage
les garçons de la plage (je cède à mes pulsions homosexuelles)
amants gays à l'hôtel
Je suis gay et je vis une histoire d'amour avec un homme marié
un parcours d'acceptation
Comment j'ai géré mes désirs homosexuels (différemment au cours du temps)

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Bonjour,
Tres interessant ton texte. Il me rappelle tant mon histoire. J’espère que depuis tu as trouvé une solution. Pour ma part, j’ai fait pas mal d’études, passe des concours, construit une famille avec une femme formidable mais que je ne desire pas. Mes deux grands enfants sont admirables et bien partis dans la vie. Maintenant, il me manque une relation avec un homme, c’est certain. J’ai besoin de ça. Le fait meme d’en parler me retourne, me chauffe tout le corps.
 
Vincent le 19 juin 2020 sur Papa gay mais transparent enfin...Bonjour Franck. J’ai 50 ans et vit a Rennes. Ta femme a les memes qualités que la mienne. C’est incroyable. Elle a énormément fait pour moi, m’a soutenu dans les moments difficiles. De mon cote, je lui ai beaucoup apporte matériellement mais aussi de l’amour puisque nous avons eux grands enfants maintenant cases. Il y a toutefois ce tabou de l’homosexualite, dont on ne parle pas mais dont elle se doute. Moi, j’ai fait le choix de me barricader moralement et de n’en faire état a personne.
 
Vincent le 19 juin 2020 sur Est-ce que je suis gay? Comment savoir? Un test?Je suis gay. Qu’est ce que cela signifie?
AUjourd’hui après 25 ans de marriage, cela ne fait pas l’ombres d’un doute. J’ai refoule ca toute ma vie, et aussi parce que j’ai eu beaucoup de joie avec ma famille, de tendresse avec ma femme Qui est d’une patience infinie. Cela dit, les choses sont tres claires : lorsque je vois un garçon qui me plait, je suis retourne. J’ai envie de m’approcher de lui, de sentir son odeur, de toucher ses cheveux, de lui dire a l’oreille: j’ai envier de toi.
J’ai eu une premiere relation homo vers 14 ans avec un camarade de classe, Alexis. Ses grands yeux bleus étaient profonds et mystérieux, son visage était doux et suave, sa voix était déjà grave et rauque, son âme était pleine de bonté et d’insouciance.
 
Vincent le 17 juin 2020 sur Bonjour, je m’appelle Noël, 42 ans, marié, papa de 2 enfants et homosexuel, voilà le début de mon histoireBonsoir Noel, nathanael, cher tous,
Je viens de m’inscrire sur ce blog, que je cherchais. Il convient parfaitement a ma situation et je suis si heureux de vous lire tous. Ton histoire me touche Noel car je sens la souffrance t’envahir, celle qui m’étaient déjà depuis tant d’années. C’est insupportable. Je suis marie a une femme que j’aime et j’ai 2 filles fantastiques, autonomes, intelligentes avec une bonne situation. Tou va bien, mon travail est prenant mais si interessant. Mais voila, a 50 ans, 25 ans de marriage, je n’ai presque plus de relations avec ma femme, et lorsque cela arrive, je pense a autre chose, a quelques chose de plus masculin que j‘enlace dans mes rêves. J’ai eu des relations homo passagères, pour assouvir mes désir que j’ai toujours cherche a enfouir. Malheureusement, a present, ce désir d’homme monte en moi comme la lave d’un volcan et je ne peux plus la contenir. A ce moment précis ou je vous écris, je suis Seul, en déplacement, dans ma chambre a rêver d’un ami qui m’écoute, me comprend, réchauffe mon coeur qui bat fort
 

Mariés mais gays

Bonjour à tous,

Que faire ? Que faire quand
il y a un an déjà , je pensais avoir rencontré l'homme de ma vie... J'avais quitté ma femme pour dans un premier temps être accueilli chez ma mère. J'ai quatre merveilleux enfants et une femme formidable qui m'adore, et pour ne pas alourdir leur douleur , nous avions décidé de rester mariés, et je continuais donc à payer le prêt immobilier, car il était pour moi inconcevable de provoquer une seconde déchirure à mes gosses en vendant la maison... ça l'est encore aujourd'hui. De ce fait, mes ressources ne m'ont pas permis de m'assumer seul et de vivre une relation normale avec le garçon que j'aimais, ou plutôt que je croyais aimer... Avec le recul, je me dis qu'il est arrivé à un moment de ma vie où je manquais cruellement de tendresse masculine... C'est donc cette situation personnelle difficile qui a mis fin en quatre mois à notre relation. Pris à la gorge financièrement, mettant également ma mère dans l'embarras, j'ai pris la décision de rentrer chez ma femme. Ce soir de mai 2012, je me suis allongé à côté d'elle, et je me suis mis à pleurer... Elle m'a pris dans ses bras pour me réconforter, je n'ai pas su lui dire que si je pleurais, c'était que je venais de réaliser que tous les efforts que j'avais entrepris pour la quitter étaient anéantis... oh oui j'ai pleuré ce soir là, à sanglots... comme jamais je pense ma femme ne m'a vu pleurer...

 

moi flou


Petit à petit , la vie de famille reprend son cours, mes enfants sont heureux (je pense) de revoir leurs deux parents ensemble... Les jours passent , ma femme a envie de moi, j'en suis totalement incapable... Je n'arrive même plus à avoir une érection devant elle... Ces érections qui pourtant sont si fréquentes quand je pense aux garçons... Dur, dur de vivre comme ça pour elle comme pour moi. Les mois passent, je fais des rencontres, de vulgaires plans, pensant que c'est peut être un moyen de préserver mon couple... Mais ma femme dans tout ça? Je la prive de refaire sa vie, elle le mérite tant! Comme un gros égoïste que je suis je satisfait ma sexualité avec ces rencontres, mais j'en ai marre, je me dégoutte, j'ai envie d'autre chose, envie d'une vie avec un homme que j'aime et qui m'aime... Les mois passent...

 
chemin torturéOctobre 2012, voilà je suis de nouveau amoureux, et je peux même dire que j'ai eu un coup de foudre, lui aussi . Il a 26 ans, j'en ai 39, et je me vois bien vivre une belle et longue histoire avec lui. Voilà, je suis en pleine torture. Torturé du matin au soir en pensant à la souffrance de ma femme, car par honnêteté je lui ai parlé de cet amour naissant, et torturé de ne pas pouvoir partager mes jours et mes nuits avec cet homme que j'aime.


Torturé .....

 

Laurent

Bonjour à tous, j'ai 53 ans que je porte parait-il allégrement en faisant au moins dix de moins! J'ai toujours été attiré par les garçons; mais je me suis menti toute ma vie. des mecs ultra chaudsRégulièrement, il m'arrivait de "feuilleter" certaines revues... Et surtout de regarder nombre d'hommes dans la rue. Plusieurs fois, depuis quelques années, ai-je fréquentés des sites internet gays. Et au mois de mars dernier, je tombe sur un garçon de 31 ans. Je ne pense pas à autre chose qu'à un simple "plan cam" d'un soir. Mais lui me cherche, je ne le sais pas; il va me rechercher, m'observer même alors que je dialogue avec d'autres hommes. Sachant parait-il "qu'un jour, je serai pour lui!"... Jusqu'au mois d'août dernier!! Je retombe sur lui sans le reconnaître (nous avons tous deux changé entre temps de pseudo sur ce site), mais lui me reconnait. Il me l'avoue; il m'a cherché tout ce temps! Peu à peu son charme, sa douceur, sa gentillesse et sa sincérité font leur chemin en moi. Bien qu'il se présente "bi" (comme moi), nous nous avouons bientôt nos véritables préférences...

Aujourd'hui je ne vis plus que pour lui, j'en perd le sommeil, l'appétit, je délaisse mon travail (je suis musicien et prof de musique en conservatoire; je ne prépare plus mes cours), je délaisse ma femme, je délaisse ma fille... j'essaie d'être en contact avec lui le plus souvent possible et de toutes façons tous les jours! Par textos, sur skype, par mail; aux prochains congés de Toussaint, j'ai dis à ma femme que je "montais en Normandie" pour me recueillir sur la tombe de mon frère et de mon père; mais nous nous sommes donné RDV tous deux: je vais retrouver mon amant! j'ai réservé un hotel... Maintenant, lui me dit penser être moins "amoureux" que moi; même s'il ponctue ses messages de "je t'adore!", il dit qu'il ne veut pas mettre en danger ma famille, mon couple. Mais je ne me sens plus de faire l'amour à ma femme; je ne vois que lui, je ne pense qu'à lui; chaque instant sans sa présence (pourtant hélas virtuelle: nous habitons à....1000 kms l'un de l'autre!!), est une torture ! Je ne sais plus que faire. Si! une idée: une envie de plus en plus puissante se fait jour en moi, impérieuse: avouer à ma femme, à ma famille, ce que "je suis" vraiment. Maintenant je le sais (à 53 ans!!!), maintenant je n'ai plus honte de mon homosexualité!! J'ai envie de le crier, de crier l'Amour que j'ai pour ce garçon. Lui me dit avoir du mal à écrire qu'il m'aime, mais que jamais pourtant il n'a ressenti ce qu'il ressent pour moi. Il pense que nous nous connaissions dans une autre vie... Peut être... Mais quelle prison douloureuse est la mienne!! Démolir ce que ma chère femme est si heureuse d'avoir construit avec moi!!! Je vis donc un véritable calvaire; et nombre de fois je me cache pour pleurer toutes les larmes de mon corps... Que faire??!! Ce n'est pas un crime d'aimer. Maintenant JE SAIS ce que c'est VRAIMENT que d'aimer; grâce à ce garçon formidable, adorable.

 

gay-pride-cri.jpeg

 

J'espère ne pas avoir été trop confus , si vous pouviez me donner des conseils... peut être... je ne sais pas, je ne sais plus... merci d'avance.

Marc


Marc témoigne de la suite de son histoire dans cet article:

les trois plus beaux jours de ma vie

 

J'ai 50 ans, je suis marié depuis 28 ans. Je suis toujours amoureux de ma femme, mais il y a environ 5 ans j'ai découvert un penchant pour les hommes. Je suis rentré dans dans un sexshop et j'ai vu un homme nu dans une cabine en train de se masturber. Mon cerveau s'est déconnecté et je suis rentré et je l'ai caressé à mon tour. Pendant que je le faisais, je me demandais ce que je faisais là. Quand je suis sorti, je me suis dit que c'était un accident et que ça n'arriverai plus. Quelques semaines après ça m'a repris et je suis retourné au sexshop, là j'ai caressé un autre homme et il m'a mis son sexe dans la bouche. J'ai trouvé ça très doux et agréable mais j'ai vite arrêté. En repartant, j'étais content et j'ai compris que ce n'étais pas un accident. Mes penchants homosexuels étaient réels et j'avais envie d'aller plus loin. Tout mon périple a duré environ 4 ans avant que je n'ose entrer dans un sauna gay (ce qui me faisait admettre mon homosexualité). En novembre dernier, j'ai donc franchi le pas et j'ai eu un rapport sexuel avec deux hommes la même semaine. J'en ai retiré un plaisir intense surtout la deuxième fois. Ma vision des hommes a totalement changé, quand je vois un homme je me demande toujours s'il voudrait bien me faire l'amour.


Je n'ai pas trop "d'aventures" car j'ai du mal à me libérer et je veux faire ça sans prendre le risque que ma femme s'en aperçoive. Je ne veux pas lui faire de peine.


Ma double vie me convient, j'ai autant de plaisir à faire l'amour avec ma femme qu'avec un homme, mais ça a été dur à admettre. Je me suis longtemps demandé si mon hétérosexualité n'allait pas disparaitre. Je précise que je n'avais jamais eu d'attirance pour les hommes avant, même quand j'ai pris des douches en commun après le sport.

Voilà mon témoignage, je vis mes deux vies en parallèle sans trop de problèmes. C'est donc possible.

 

Franck

Dès tout petit, nous sommes rangés dans un tiroir dont les parois se resserrent de plus en plus: prend tes colts et tu seras un bon gars. Traine pas avec ce garçon, il est un peu trop collant! As-tu une copine? Le mariage et 4 enfants, une maison, 2 voitures, un bon job: bravo, tu es le fils idéal, le mari rêvé. Oui mais moi, as-t'on écouté ni même demandé mon avis ?


Est-ce une question de lâcheté? Je me le suis souvent demandé. Quel sentiment a été le plus fort : la lâcheté de ne pas se dévoiler, de ne pas affronter le regard inquisiteur de gens biens sous tous rapports mais à la vie si insipide. Le courage d'assumer sa vie de couple, une femme et des enfants que j'adore. Le courage de l'abstention. Oui mais...


Je viens de franchir un cap. J'ai fait passer mes sentiments avant ma mission civile. J'ai un copain. J'aime l'écouter, partager des choses avec lui. Il est gay et alors! J'ai partagé un acte intime avec lui et j'ai aimé ça. Depuis, beaucoup de choses se sont débloquées chez moi. J'en ai parlé à ma femme et mon meilleur pote. Je voulais partager ce moment important de ma vie avec les personnes qui comptent pour moi. Ma femme le vit difficilement mais apprécie les changements que cela opère sur moi. Cela m'a complètement libéré coté sexe. Elle sent que je reprends plaisir à avoir des rapports avec elle et elle aussi. Toutes les autres barrières qu'il y avait entre nous sont également tombées. Désormais on se parle sérieusement tous les jours. Quant à mon pote, il m'a écouté et compris. Il s'est même laissé aller à des confidences. Aujourd'hui, je ne sais ce que je suis. Hétéro, bi, gay? Je pense qu'on a le droit et le devoir d'aimer les personnes avec qui on se sent bien. Qu'elle soit une femme, qu'il soit un homme, ils ont tous les deux une place dans mon coeur comme il peut y en avoir une pour chacun de mes enfants. J'ai besoin de les tenir tout contre moi, de les assister quand ils ont des problèmes, de les réconforter quand ils sont tristes, de rire et partager mes passions avec eux. Alors, merde à tous ceux qui veulent qu'on regagne les rangs. Ils ne s'en sentiront pas mieux.


Hétéro, Bi, Gay, pas de différence mais beaucoup d'amour qu'on nous a appris à ranger dans un tiroir.


Mickaël

 

Gay dans le tiroir

 

 

L'auteur a publié la suite de son témoignage ici.