#cl_1_0 {width:1%;} #cl_1_1 {width:79%;} #cl_1_2 {width:20%;}
cheminement
témoignages
cogitations
bonus
un forum pour échanger
ce que vous trouverez ici
marié et homo: mon parcours

des textes qui m'ont aidé

des poèmes

s'accepter homo

Marié mais gay: choisir?

Père divorcé gay: être enfin soi!

Amant d'un homme marié



Marié et homo, je fais quoi de ma vie? Mes réflexions, mes choix...

être gay

être bisexuel

coming-out



films

romans

billets selon l'humeur



forum ex hétéros


Un chemin d'acceptation de soi

 

bonheur de sortir du placard

Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais. J'ai rassemblé ici témoignages, références, réflexions, poèmes... Si ça peut être utile...

 

Je vous propose de commencer par lire quelques mots sur mon parcours

 

 

 

 

 

Puissiez-vous ensuite trouver dans les témoignages reçus des lecteurs des réponses et de l'inspiration sur votre cheminTémoignages: choisir sa vie

 

Si le sujet de l'acceptation de sa propre homosexualité vous intéresse, voici deux textes qui m'ont aidé:

 

s'accepter homosexuel
S'accepter homosexuel (Marina Castañeda)
La honte d'être homosexuel, l'homophobie intériorisée.
La honte d'être homosexuel, l'homophobie intériorisée (Sébastien Chauvin)

 

Si vous aimez la poésie, c'est icimes rêves, mes désirs, mes envies de partir.

 

Le reste du blog, je vous laisse le découvrir par vous même... Le site est présenté de façon particulière, les touts derniers articles sont là

Si vous souhaitez pouvoir accéder à ce site même en cas de changements dans l'hébergement, merci d'enregistrer cette adresse: poemesgays.over-blog.org

Bonne lecture ...

Cyrille

Pour m'écrire / témoigner:

cyrille (escargot) un-chemin-d-acceptation-de-soi.com ou formulaire de contact

Aller à l'accueil du blog

Plan du blog

 

Abonnez-vous

pour être averti des nouveaux articles publiés.
 

"Il est préférable d'affronter une fois dans sa vie un danger que l'on craint que de vivre dans le soin éternel de l'éviter."
Marquis de Sade

_____________________

SOS Amitié - Un mal des mots- 0238622222

_____________________

Liens sur le thème

"ex hétéro"

 

_____________________

recherche sur le blog par mot-clé

 

 

_____________________

Dessins érotiques gays

 

Prend moi!

 

_____________________

Rechercher un mot sur le site ...

Articles les plus lus

 

deux hommes s'embrassent sur la plage
les garçons de la plage (je cède à mes pulsions homosexuelles)
amants gays à l'hôtel
Je suis gay et je vis une histoire d'amour avec un homme marié
un parcours d'acceptation
Comment j'ai géré mes désirs homosexuels (différemment au cours du temps)

 

Partages entre nous (vos commentaires)

Vous pouvez échanger avec les autres lecteurs du blog via les commentaires. Voici les dernières discussions actives:
 
Bonjour,
Tres interessant ton texte. Il me rappelle tant mon histoire. J’espère que depuis tu as trouvé une solution. Pour ma part, j’ai fait pas mal d’études, passe des concours, construit une famille avec une femme formidable mais que je ne desire pas. Mes deux grands enfants sont admirables et bien partis dans la vie. Maintenant, il me manque une relation avec un homme, c’est certain. J’ai besoin de ça. Le fait meme d’en parler me retourne, me chauffe tout le corps.
 
Vincent le 19 juin 2020 sur Papa gay mais transparent enfin...Bonjour Franck. J’ai 50 ans et vit a Rennes. Ta femme a les memes qualités que la mienne. C’est incroyable. Elle a énormément fait pour moi, m’a soutenu dans les moments difficiles. De mon cote, je lui ai beaucoup apporte matériellement mais aussi de l’amour puisque nous avons eux grands enfants maintenant cases. Il y a toutefois ce tabou de l’homosexualite, dont on ne parle pas mais dont elle se doute. Moi, j’ai fait le choix de me barricader moralement et de n’en faire état a personne.
 
Vincent le 19 juin 2020 sur Est-ce que je suis gay? Comment savoir? Un test?Je suis gay. Qu’est ce que cela signifie?
AUjourd’hui après 25 ans de marriage, cela ne fait pas l’ombres d’un doute. J’ai refoule ca toute ma vie, et aussi parce que j’ai eu beaucoup de joie avec ma famille, de tendresse avec ma femme Qui est d’une patience infinie. Cela dit, les choses sont tres claires : lorsque je vois un garçon qui me plait, je suis retourne. J’ai envie de m’approcher de lui, de sentir son odeur, de toucher ses cheveux, de lui dire a l’oreille: j’ai envier de toi.
J’ai eu une premiere relation homo vers 14 ans avec un camarade de classe, Alexis. Ses grands yeux bleus étaient profonds et mystérieux, son visage était doux et suave, sa voix était déjà grave et rauque, son âme était pleine de bonté et d’insouciance.
 
Vincent le 17 juin 2020 sur Bonjour, je m’appelle Noël, 42 ans, marié, papa de 2 enfants et homosexuel, voilà le début de mon histoireBonsoir Noel, nathanael, cher tous,
Je viens de m’inscrire sur ce blog, que je cherchais. Il convient parfaitement a ma situation et je suis si heureux de vous lire tous. Ton histoire me touche Noel car je sens la souffrance t’envahir, celle qui m’étaient déjà depuis tant d’années. C’est insupportable. Je suis marie a une femme que j’aime et j’ai 2 filles fantastiques, autonomes, intelligentes avec une bonne situation. Tou va bien, mon travail est prenant mais si interessant. Mais voila, a 50 ans, 25 ans de marriage, je n’ai presque plus de relations avec ma femme, et lorsque cela arrive, je pense a autre chose, a quelques chose de plus masculin que j‘enlace dans mes rêves. J’ai eu des relations homo passagères, pour assouvir mes désir que j’ai toujours cherche a enfouir. Malheureusement, a present, ce désir d’homme monte en moi comme la lave d’un volcan et je ne peux plus la contenir. A ce moment précis ou je vous écris, je suis Seul, en déplacement, dans ma chambre a rêver d’un ami qui m’écoute, me comprend, réchauffe mon coeur qui bat fort
 

Mariés mais gays

J'ai 42 ans et suis marié depuis 17 ans avec trois enfants. Je suis très en osmose avec ma femme mais j'entretiens une relation amoureuse avec mon meilleur ami depuis des années. Il est lui aussi marié depuis 10 ans avec deux enfants. Nous nous voyons tout les jours car nous partagons les mêmes bureaux lui ma femme et moi. Nos femmes sont d'ailleurs très bonnes amies et nous passons des soirées, des week-ends ainsi que des vacances ensemble. Lorsque nous sommes en famille nous n'avons pas d'échange qui porterai à confusion et en revanche nous vivons notre histoire au sein d'un jardin secret. Nous sommes depuis toujours fusionels et j'espère vivre cette vie pour toujours car nous avons trouvé un équilibre où les places sont établies. Je l'aime, il m'aime et nous aimons nos vie de famille et de couple. Y a t il d autres personnes dans notre cas?

Franck

 

meilleur ami

Bonjour,


Voilà 7 ans que je suis marié (première expérience sexuelle), pourtant depuis le plus jeune âge je me sentais attiré par les garçons, même avant que je rencontre ma femme je voulais essayer une relation homo, mais j'avais peur du jugement, famille, amis.


Il y a 5 ans je rencontre celui que j'appellerai l'homme de ma vie, il vit à 800km, on fait des montages complexes de se voir, on y arrive, plein d'amour, de passion, de partage, ma femme tombe enceinte pour la 1ere fois juste après que l'on se soit vu aussi pour la première fois avec lui... le petit naît, lui perd courage, a une relation (comme il avait eu l'habitude de le faire) avec un mec sur une aire d'autoroute... le vit mal... j'ai mal, mais on se redonne la main et la confiance, ça se corse deux ans après quand ma femme voit le premier non effacé de lui, je mens,,, un an plus tard, elle tombe sur un autre sms de moi cette fois si,,, je lui dit tout mais par peur de tout casser, de lui faire mal, d'avoir le jugement de la famille (la sienne et la mienne) je dis que c'était rien de sérieux, curiosité, passager, etc. Alors qu'avec mon homme on fait des plans, on est complices, pas un jour sans sms matin et soir, webcam le soir,,, des entrevues de plus en plus difficiles (lui aussi gay non avoué, mais au moins celibataire),,, Et voilà que ma femme ayant connaissance de mon plus grand secret, j'ai peur et je mens, je lui fais un deuxième enfant (pourtant je ne voulais pas).


En octobre 2012 je me rend chez lui, son anniversaire - pour ma femme, ma famille, je suis en formation ,,, je lui dis pour ce 2e enfant,,, lui ne comprends plus rien (normal) mais me soutient et dit qu'il sera toujours là, certes encore plus compliqué de se voir et de faire des projets.


On vient de passer un WE de 4 jours ici (ma femme étant chez la famille avec le petit) et lui voulait qu'on fasse une pause, pour éviter le stress, le temps nécessaire, etc, etc, m'avoue qu'il est perdu aussi de cette nouvelle situation, m'avoue qu'il est allé sur l'aire d'autoroute avoir des relations pour le contact, les pulsions... ayant perdu courage et visibilité de ce qui nous arrivé... on est prostrés - deux jours dans le lit entre pleurs, discours, et on décide de continuer, notre histoire est si belle, lui il a peur que la vie file et qu'on passe a côté des choses, que je suis dans les mensonges tout le temps, etc, dur de se revoir, de planifier, etc, et moi - j'ai l'estomac noué de le savoir perdu, qu'il puisse avoir d'autres relations (c'est mon premier mec et pour moi avoir des relations avec d'autres mecs m'est inconcevable et inacceptable)... j'ai peur de parler de nouveau avec ma femme (surtout en attendant ce 2e bébé)... et je me sens dans un carcan...
voilà brièvement et pas tant que ça brièvement mon histoire...
j'ai 33 ans, lui - 37,

merci pour vos avis
Peter

Allez je me lance, je suis tombé sur le site et je trouve intéressants les témoignages de chacun. En ce moment suis marié deux enfants, et depuis toujours je pense savoir que je suis homo mais pour faire comme tout le monde je n'ai pas accepté cela et donc me suis dirigé vers de maigres relations sexuelles. Mais depuis deux ans j'ai eu la possibilité de rencontrer un homme avec qui j'ai eu une relation, puis deux et avec qui j'ai pris beaucoup de plaisir. Au début j'arrivais aussi à avoir des relations avec ma femme mais au fur et à mesure que je rencontre des hommes je m'éloigne de ma femme tout doucement sans m'en rendre compte. Là, depuis 7 mois j'ai rencontré un homme de 20 ans dont je suis tombé amoureux et lui aussi. On s'envoie beaucoup de messages, on ne peut pas se passer l'un de l'autre et avons de plus en plus de relations amoureuses. Depuis les relations avec ma femme se sont complètement stoppées au point où il m'est devenu impossible d'avoir une relation sexuelle avec elle. Cela la rend malheureuse et elle me demande de choisir entre les hommes ou elle car nous avons pu parler un peu que j'avais des attirances pour les hommes sans savoir que j'ai déjà eu des relations.


Aujourd'hui je me pose la question de passer le pas de lui avouer mon homosexualité et de vivre avec un homme ou bien de mettre un mouchoir dessus et continuer cette double vie qui devient de plus en plus pesante? J'aimerais bien avoir vos ressentis sur cela, ou expérience.


En vous remerciant et merci aussi aux autres d'avoir posté des témoignages je me sens moins seul.
Patoche.

pieds.jpg

(cet article fait suite à marié, père de famille, j'aime un garçon de 20 ans mon cadet ... )

 

Bonsoir,

Alors ça y est; j'ai vécu probablement les trois plus beaux jours de ma vie à Rouen! Le rdv fixé avec mon amant de 20 ans mon cadet s'est réalisé. Nous nous sommes aimés à la folie, ne sortant que très peu de la chambre d'hotel. Notre amour réciproque est fabuleux; les aveux de mon ami envers moi, bouleversants!... Et pourtant... lorsque je lui suggère l'éventualité d'une vie commune, ou, à tout le moins envisager de quitter ma famille, il me dit: " je t'en prie; dis rien! tu risques de te retrouver seul et tu ne le mérites pas! Tu es un mec formidable!" Alors vient ma question: "pourquoi finirais-je seul ?! tu es là !" Et il me dit gêné, que ce n'est pas envisageable: lui à 1000 kms de chez moi, il ne peut tout abandonner. Mais il dit en même temps m'aimer au plus haut point, avec des larmes dans les yeux, mais que notre histoire ne pourra évoluer que vers une profonde amitié, un amour transformé. Et là, c'est la panique pour moi. Je ne sais plus quoi faire, quoi penser. L'imaginer un jour me quitter pour un autre (ce qu'il refuse d'entendre; il dit que je serai dorénavant le seul); l'imaginer dans les bras d'un autre, me rend totalement fou. (Il soutient que ça n'arrivera pas; mais je sais que ce n'est pas possible). Il est profondément triste mainenant - comme moi d'ailleurs, qui ne souris plus; je ne parle quasiment plus à ma femme ni à ma fille; cette vie de famille m'insupporte maintenant. Lui est donc retourné dans sa Bretagne, et moi dans mon midi...

Nous correspondons par skype et textos et mails, mais notre douleur est là, évidente pour lui comme pour moi (il n'est pas rare que nous soyons en larmes sur skype tous deux!); ma douleur depuis notre séparation lundi matin est incommensurable... Je ne sais à qui parler, je livre donc ici mon désarrois, et la suite de mon témoignage...

Marc