Un chemin d'acceptation de soi

un coming-out peut être libérateur !

  Il m'a fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J'avais alors 35 ans, j'étais marié, des enfants. Ce n'est pas une situation simple... J'ai fait des rencontres, je me suis documenté, pour comprendre ce qui m'arrivait... Echanger avec des personnes dans ma situation. Comprendre comment j'ai pu me cacher la vérité à ce point pendant toutes ces années? Alors que je connaissais mes désirs, que j'avais tous les éléments pour comprendre qui j'étais.

J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...

CyriIIe

PS: le site s'enrichit des récits envoyés par les lecteurs.

 

  Mon parcours

 

Aller à l'accueil du blog

 

  M'envoyer un message

Ex hétéros: qq liens

parler de nos vies ...

Homme marié gay (choisir?)

 

boite gay

Si vous aussi vous souhaitez publier un témoignage ici, merci de me l'envoyer en cliquant sur la boîte aux lettres. Malgré les apparences, le formulaire peut transmettre sans difficultés des textes même très longs (j'ai vérifié!). Dans tous les cas, je reprendrai contact avec vous au moment de la publication (merci de fournir une adresse mail à cet effet et de mettre en objet "pour publication").

 

 

 

 

Bien sûr, il y a aussi la possibilité d'utiliser les commentaires.

Publié dans : Homme marié gay (choisir?)
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires

identiteJ'ai toujours regardé les garçons avec envie et désir... Ils ont toujours été pour moi une source de plaisir, j'aime voir des beaux abdos saillants, des fesses rondes et musclées, et je ne vous parle pas du reste !!!

Je suis né dans la région lyonnaise voilà 44 ans, dans un milieu ouvrier. Avec le recul des années passées je me rends compte maintenant à quel point je n'ai pas eu le choix des orientations de ma vie. On croit que l'on décide, histoire de flatter son égo, mais la pression sociale de l'époque, du lieu où j'habitais, et de ma famille, dans laquelle les mâles sont faits pour procréer, me prédisposait naturellement à avoir une femme et des enfants.

J'avais eu pas mal de petites amies étant adolescent, mais cela restait la plupart du temps platonique, comme si je cherchais à  avoir le  statut social d'un ado stéphanois : des potes et une meuf !!! Mais en fin de compte elles ne m'intéressaient guère, et je n'ai jamais eu de chagrin lorsqu'une liaison se terminait. Très jeune j'avais aussi un peu joué avec un ou deux copains, des jeux sexuels bien plaisants, et j'avais chaque fois hâte de retrouver ces garçons qui me disaient pour se rassurer "On n'est pas pédé hein ?" lool.

Bref, en grandissant, les mecs qui me faisaient envie étaient soit hétéros , soit comme moi faisaient tout pour qu'on ne découvre pas leur vraie nature. C'est comme ça que j'ai mis un peu de côté cette facette de ma personnalité, et que j'ai rencontré ma femme actuelle, vers 21 ans.

Le reste de ma vie semble avoir été écrit pour la grande majorité : vie en couple hétéro en Bretagne, amis en couple hétéro, achat de maison, enfants, jardin, un peu de sport et c'est comme ça que 20 ans se sont écoulés. Je peux dire que j'ai été heureux dans cette vie, et que ma femme et mes enfants m'ont apporté beaucoup de joies et de bonheur. Encore aujourd'hui.

Ce qui est étrange c'est qu'en quittant ma région, j'ai commencé à rencontrer des mecs. Comme je culpabilisais beaucoup par rapport à ma famille, je limitais les mecs aux plans Q. J'ai même arrêté de voir des mecs pendant 6 années, pensant qu'il fallait que je me stabilise et oublie tout ça ....


Et puis il y a 3 ans prise de conscience. Un ami se tue et c'est l'électrochoc pour moi : la vie est trop courte, trop fragile, trop belle pour ne pas la vivre en étant soi-même, marre des masques, marre de mentir !!! J'ai fait plein de belles choses jusque là, j'ai fondé une famille, fait des activités dans diverses assos, du sport, mais ça ne suffit plus tout d'un coup !!! En  même temps je rencontre un jeune homme sur le net, et on a un coup de foudre l'un pour l'autre. La relation sera courte mais intense, et j'écope de mon premier chagrin d'amour à .....41 ans !!! Je peux vous garantir que ça fait mal quand même. Je mettrai 3 mois à m'en remettre vraiment, et je prends conscience que pour moi les mecs ce n'est pas seulement une question de cul, mais bien plus que ça. Je vais continuer à rencontrer des hommes, je les rencontre lors de déplacements professionnels, je ne cherche pas trop sur la région, et donc les relations sont complexes et finissent toujours par se terminer, toujours dans la douleur pour moi, et l'impression que ma vie actuelle ne me permet pas de vivre pleinement ce qui devient peu à peu une évidence : j'ai envie, j'ai besoin de vivre une histoire d'amour avec un garçon !!! Voilà ce qui depuis le début de mon adolescence est révélé enfin à mes yeux.

Je sens que je deviens invivable à la maison : toujours agressif envers ma femme, je m'en veux à chaque fois après mais ne peux m'empêcher de lui parler durement. Je dois lui parler, mais j'ai trop peur de me lancer. Elle et les enfants sont ceux qui comptent dans cette vie, et j'ai peur de tout casser. Un soir, un ami d'enfance cause avec moi sur msn. Il sent que je ne vais pas bien, et commence à me questionner : t'as une maitresse toi non ? me demande-t-il. Je tourne autour du pot un moment et finis par me lancer : non je suis gay, j'ai toujours été gay !!! Il réagit au poil, et c'est mon premier coming-out; je suis tout heureux

Quelques jours après, ma femme me chope un soir, en pleurs car elle n'arrive plus à vivre avec un homme qui lui parle aussi mal, elle me presse de lui dire ce qu'il y a....je mettrais une bonne demi-heure à lui dire (enfin) la vérité. C'est un choc pour elle, mais au moins elle comprend, elle sait, et elle va pouvoir avancer. Cette révélation m'a libéré, je ne suis plus agressif comme avant, je sens comme une porte pleine d'oxygène qui vient de s'ouvrir devant moi...

Je me fais aussi des potes, des amis sur le net et c'est comme ça que je rencontre il y a un an Olivier, un garçon très sympa et sexy qui cherche lui aussi des amis, rien de plus car il est en couple gay, et comme on dit c'est pas le genre de la maison à courir de droite et de gauche. On se voit de temps en temps pour prendre un verre et papoter. Je l'apprécie beaucoup, il est joyeux, intelligent et cultivé. Je peux me confier à lui sans détour, et c'est un luxe que je ne connaissais que trop peu. Il me plait mais je respecte sa vie, et j'essaye de ne pas trop lui montrer que je suis sous le charme.

Sa liaison s'est terminée il y a quelques mois, et notre relation a changé elle aussi et oui je l'ai ma belle histoire d'amour. Olivier est un ange avec moi, je vous passe les détails. Je suis sur mon petit nuage, je ne sais pas combien de temps ce la durera, mais je peux vous dire que j'apprécie chaque instant, chaque minute, chaque seconde en sa présence.

Côté famille, seule ma femme est au courant, j'aimerais en parler aux enfants avant qu'ils ne l'apprennent un jour par accident. Les choses évoluent doucement, je n'ai pas envie de tout casser et partir sur un coup de tête.

Voilà où j'en suis les amis. Si vous avez des questions, ou que vous souhaitez connaitre la suite de l'histoire faites moi signe ^^

Je vous souhaite à tous de pouvoir vivre selon votre nature profonde, sans contrainte.

 

Ricou

 

l'Envol des masques

 

 


Articles liés
  37.jpg
 
homepage
  photopour couverture
  "Peinture" de la vie quotidienne d'un ado pas hétéro et mal dans sa peau
Homme marié, comment j'ai géré mes désirs homosexuels (différemment au cours du temps)
Avez-vous idée du désordre que représente la découverte de son homosexualité lorsqu’on est mariée et maman?


Publié dans : Homme marié gay (choisir?)
Ecrire un commentaire - Voir les 24 commentaires

Bonjour a tous!

Voila mon histoire comme vous tous! Je suis marié 39 ans et 2 enfants! J'ai avoué mon homosexualité a ma femme depuis peu! C'est vrai je lui ai toujours caché! J'ai toujours été attiré par les garcons depuis mon plus jeune âge! Mais la pression de la famille est tellement dure que je pensais que j'arriverais à oublier! Mais j'ai essayé d'oublier! Je pensais même que c'était normal d'être avec une femme et penser aux garcons! Les femmes ne m'ont jamais vraiment attiré! Quand je regardais un couple je regardais le mec en me cachant et fanstasmais le soir en faisant l'amour à ma femme! L'amour un grand mot dès que je la pénétrais, je débandais souvent à moins de penser au garcon que j'avais croisé la journée! Je m'en veux de lui avoir gâché une partie de sa vie! Même si je suis heureux d'avoir mes filles! Ce site me fait du bien de parler à des gens qui ont vécu la même chose que moi! Merci a tous!

Laurent

Publié dans : Homme marié gay (choisir?)
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

Chérie, je suis homosexuel

 

Je suis seul
Le regard dans le vide
Sans envie, sans besoin
Juste rester là comme ça
Je me sens bien


J’ai 36 ans, je suis marié, j’ai trois enfants
Je viens d’avouer à ma femme
Avouer le crime d’avoir tué cette personne
Cette personne qu’elle croyait être son mari
Comment j’ai pu lui faire ça ?
Elle qui ne demandait qu’à être aimée, qu’à vivre « normalement »
Voilà que ça lui tombe dessus, son mari ne veut plus se forcer
Il est « homo » et même son amour ne pourra rien y changer
Comment j’ai pu lui mentir toutes ces années ?

J’ai cru pourvoir y arriver
Occulter, oublier
J’aurais préféré mourir parfois pour arrêter de regarder,
Pour arrêter de penser,
Regarder cet homme dans la rue ou à la télé
Penser à ces couples gays heureux et moi frustré

Voilà maintenant c’est fait
C’est dit
Faut avancer
L’aider à refaire sa vie
A panser ses plaies
Ses plaies ouvertes depuis tant d’années
Tant d’années à se demander pourquoi
Pourquoi est il aussi distant et froid
Elle devra en aimer un autre
Elle doit se détacher
Elle ne doit plus souffrir

Et mes cadeaux de la vie
J’ai peur
Peur de les perdre
Peur de leur regard
Peur qu’on leurs disent « c’est le fils du PD »
Et pourtant c’est comme ça
Les gens sont comme ça
Il faudra les préparer « Papa reste papa, PD ou pas »

De mon côté je veux pouvoir me libérer
Me libérer de cette prison dorée
Cette prison que j’ai créée
Et aimer sans avoir peur
Sans avoir peur de pourvoir le vivre
Et faire ma vie avec un homme
Mon homme
Le présenter à mes enfants
Rencontrer les siens

Et nous retrouver tous ensemble
Hommes, femmes, enfants
Sans amertume, sans regret
Autour d’une table
Quelque chose de simple
Tout simple
Dans cette vie si compliquée

 

Tom D  Olivier  (lire les commentaires)

 

autour d'une table

Publié dans : Homme marié gay (choisir?)
Ecrire un commentaire - Voir les 29 commentaires

J’ai eu le malheur de rencontrer des garçons de mauvais genre qui à l’époque me disaient de faire ma vie avec eux. Après plusieurs copains bizarres, j’ai pris peur de mon homosexualité, je me suis dis: “c’est quoi ce monde de merde?” J’ai tellement eu peur que je me suis retourné vers une femme. Je savais que j’étais gay, mais j’avais tellement peur de ce monde qu'il fallait que je fuis ce monde de malade. Avec ma copine / génial / tout le bonheur du monde / j’arrive même à avoir des rapports sexuels / j’étais plus seul / ma famille était contente / une vie de couple rêvée. J’ai même eu 4 enfants. Mais avec le temps tout ce dégrade: plus d’envie sexuelle, rien, juste une colocation. Je lui ai dit de partir en vacances, et, par lâcheté, je lui ai tout dit. J’ai quitté ma femme et mes enfants pour refaire ma vie à sont retour de vacances.


Elle a tout fait pour que je revienne. Je suis revenu malgré que je savais que ça ne marcherait pas. Elle m’a proposé d’aller voir autre part: j’étais content; libre sexuellement et avec mes enfants. Mais ça n’a duré que deux mois, après interdiction de sortir; plus rien. J’ai vu qu’elle soufrait donc j’ai accepté. Je faisais mes ptits coups en douce. Le fait de perdre mes enfants me fait mal. J’ai peur de la vie gay, je ne sais pas quoi faire...

Publié dans : Homme marié gay (choisir?)
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

J’ai 49 ans et je suis marié depuis 22 ans, j’aime mon épouse comme au premier jour sinon plus. Elle sait que je suis attiré par les garçons et le comprend, même si cela lui fait peur.


Mes premiers rapports sexuels à 16 ans se sont faits avec mon meilleur ami âgé à l’époque de 15 ans, lui voulait aller jusqu’au bout de ce que peut être une relation homosexuelle mais je ne le souhaitais pas, en partie car je n’étais pas amoureux de lui, j’ai toujours été romantique, quel que soit le partenaire (fille ou garçon) la dimension sentimentale m’importe beaucoup. C’est d’ailleurs bien là mon problème, car pendant presque 20 ans, même si je regardais les beaux garçons, je n’ai jamais été plus loin, et ce malgré un franc succès auprès de la gente masculine (je suis sportif, mince et donc d’un physique agréable me dit-on). En effet, l’amour pour ma femme me comblait et je ne cherchais pas à faire de rencontre.


Mais il y a 4 ans, mon entreprise a déménagé à l’autre bout de la ville et s’est rapprochée d’une plage naturiste ou nous allions de temps en temps le week-end avec mon épouse. J’ai pris l’habitude de m’y rendre en semaine, aux beaux jours pour déjeuner et bronzer le temps de ma pause de midi. L’endroit est fréquenté par une majorité de gays et si j’ai eu, au début, quelques approches de la part d’autres mecs, je ne donnais pas suite par timidité, mais aussi par gêne vis-à-vis des autres personnes présentes et enfin par fidélité envers mon épouse.


A la fin du deuxième été je me suis retrouvé seul avec un jeune homme, qui s’est installé près de moi et qui m’a allumé, jusqu'à venir me rejoindre sur ma serviette, et pour la première fois depuis ma première expérience d’adolescent, j’ai à nouveau connu le contact avec le corps d’un garçon. Cela m’a évidemment bouleversé, mais comme les mauvais jours arrivaient fini la plage pour de nombreux mois.

 

plage gay

 

Toutefois l’été suivant, je retournais à la plage dans un tout autre état d’esprit sachant que tout pouvait arriver. Effectivement depuis, quand un garçon me plait vraiment je cède à mes pulsions homosexuelles. Depuis ma vie est très compliquée, je vis avec une femme que j’aime et avec qui je fais l’amour régulièrement et toujours avec bonheur, beaucoup de tendresse et de caresses dont je raffole. D’un autre côté je partage des moments avec des garçons qui me plaisent physiquement, mais avec qui je suis frustré du manque de tendresse, avec qui je prends rarement mon pied (cérébralement), le meilleur moment étant la rencontre et la découverte du corps de l’autre. Dés que ça devient plus cul ça ne m’intéresse plus et j’abrège. J’ai réussi à sympathiser avec deux d’entre eux et cela me permet de parler, au moins avec eux je peux exprimer mes penchants et cela me fait du bien. Néanmoins je reste frustré car je trompe ma femme (même si je n’ai que des rapports "soft") et de l’autre côté, les rapports sont tronqués.


Je me dis que si je tombais amoureux d’un mec, je serais peut-être capable d’aller au bout d’un rapport sexuel et d’en tirer vraiment du plaisir, mais cela ne se commande pas. A moins que je ne recherche dans ces rapports "soft"qu’à retrouver les sensations des premiers émois.


Si quelqu’un vit la même chose, merci de me faire part de votre expérience ou de votre ressenti, cela pourrait m’aider à avancer. J’ai une part de moi qui est homosexuelle et j’en suis conscient, mais la partie affective de ma vie est 100% hétérosexuelle. Dois-je quitter quelqu’un que j’aime pour vivre une sexualité qui m’attire mais qui ne me comble pas, pour l’instant du moins, au risque de perdre l’amour.

 

Sylvain

 

 

plage gay berck

Publié dans : Homme marié gay (choisir?)
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

  plus de plaisire plus d envie plus de desire et un tres grand vide mon annivairesaire arrive deja 50 ans marie a une femme admirable et tres couragueuse oui beaucou de chance mai j suis atirer par les hommes j bute dans cette vie tros tar pour l homo ki dormer au fon de moi et ki veu vivre maintenan mai comment dans cette vie k j ai faite sans faire de paine j pense souvent a en finir de cette vie mai pa le droit de faire de paine a ma femme et enfants et mes adorable petite fille k j aime par desu tou il on besoin de moi pour beaucoup de chose alors faire semblant d etre heureux avec un coeure plain de paine et noyer sou les larmes kan j suis seul a la vie vie vie tres dure tros dur combien de temp pouraige tenir j ne sais pa chac jour ki passe et un comba pour continuer devair avoir honte de dire cela kant il ian na tan ki se bate pour survivre j sais mai bon ???????? alain

 

---

 

(message reçu d'Alain quelques temps plus tard)

 

bonjour a tous j vien vous parler de moi en positive cette fois si. j vi mon homosexsualité a fon j ai fait l amour avec un homme dans un lit cela etai formidable j me suis senti enfin en harmoni avec moi meme j ne regrette pa du tou l amour avec les femmes j lai di a ma femme k j ete contemp de plus le faire avec elle et k j luis remercier de m avoir aider a etre moi meme malgrer la pene k j ai pu lui faire et k j serai la pour elle tou le temp ses formidable meme a 50 an d etre se k lon est vraiment et de le vivre j ai eu une periode tres dure de 10 annees pour arriver a etre moi meme j suis tres contemp d etre gay vraiment enfin j commence enfin a vivre ma vie j re nee  seci et un temoignage pour tou se ki se sente tres seul et coincer dans leur vie kil garde espoire il peuve i arriver j sais k ses tres dure di croire mai si ji suis arriver pourcoi pa vous? a plus alain a ki la vie ete si penible souvent et plain de despoire et de tristesse et vide croire l imposible ses possible . il faut s aimer pour k lon vous aime

 

Page suivante:

 

  •   Faut-il souffrir pour aimer, ou aimer pour souffrir ...
mur
  •  mon sacrifice
Publié dans : Homme marié gay (choisir?)
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

derniers témoignages reçus

votre recherche:

recherche par mot-clé

 

 

plan complet du blog


s'accepter homo

 

des textes qui m'ont aidé

 

des poèmes

 

marié et homo: mon parcours

 


récits de vie

homme marié gay... Choisir ?

 

père divorcé gay: choisir sa vie

 

amant d'un homme marié

 

autres témoignages

 


cogitations

marié et homo: je fais quoi de ma vie ?

 

être gay

 

être bisexuel

 

coming out


FILMS

 

ROMANS

 

vie jour le jour

 

bonus

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés